Accueil > Brigittologie > Palmarès de la chanson brigittologique

Bientôt le tube de l’été ?

Palmarès de la chanson brigittologique

La mazarinade du XXIe siècle

samedi 11 mai 2024, par Lionel Labosse

Après notre Palmarès de la chanson anticovidiste qui réunit à l’heure actuelle 96 chanteurs du camp du mal, la mode de l’été 2024 semble se destiner à la chanson brigittologique qui doigt (il s’agit de « montrer du « doit ») envoyer Brichel dans l’espace et faire bouger les popotins des Français sur les dancefloors ! Et même tous les popotins du monde (si tous les gars du monde voulaient se bouger le popotin !) Voir aussi « Chansons pour le Frexit & pour la destitution ».
Nous avons plus ou moins lancé le bal, mais à l’heure actuel les brigittologues de la 11e heure sortent du bois en meute et avec talent, alors c’est parti ! La première fournée comprenait 14 chansons sans compter 5 précurseurs hors-série, et en tout 11 chanteurs. Je l’ai vite mise à jour, après des recherches archéologiques qui m’ont révélé d’autres précurseurs, et nous en sommes maintenant à 32 ; en espérant que nous soyons dépassés par le nombre ! Attention, l’une des chansons (« Ydeur ») a brutalement disparu de YouTube quelques jours après sa publication, avant de réapparaître le 2 juin 2024. Il est conseillé de télécharger ces chansons pour les préserver en cas de besoin.

Rappelons notre tradition bien française des mazarinades selon Wikipédia, qui colle trait pour trait à la brigittologie du XXIe siècle : « Depuis les railleries contre son accent italien, ses habitudes efféminées jusqu’aux attaques les plus grossières sur ses amours présumées avec la reine et sur la conduite de ses nièces, toutes les sortes d’injures sont réunies dans les mazarinades contre le cardinal, qui, suivant tous les témoignages historiques, paraissait insensible à ces avanies. »

Hors catégorie

Le premier à avoir ouvert le bal à l’insu de son plein gré avec une chanson hors série fut le 2 mai 2017 un dénommé V Vadran qui publia « Le derrière de Brigitte », avec une vidéo spéciale. En fait il s’agit de la réchauffée d’une chanson publiée deux ans auparavant pour une autre « Brigitte », avec juste une nouvelle vidéo faite de collages qui prennent a posteriori un nouveau sens. Le texte n’a donc rien de « brigittologique ».

Après le derrière, retournons de l’autre côté pour cet extrait roboratif d’une petite chanson humoristique de Jean-Jacques de Launay (octobre / novembre 2023). Impossible de se l’ôter de la tête, vous êtes prévenus !

Suite à des fouilles archéologiques, nous avons tardivement mis à jour cette superbe parodie sur Calogero (« Je joue de la musique »), agrémentée d’un clip cinématographique digne du festival des vieilles cannes, qui est à l’heure où nous mettons sous presse la 1re chanson brigittologique stricto sensu, à ceci près que la question chibrittesque n’est pas encore explicite, et pour cause ! Il s’agit de « Je couche avec Brigitte » de Bruno Julien. Un must pour les discothèque à l’été 2024 !

Le regretté Samuel Almosni proposa le 12 septembre 2018 une chanson que je classerai aussi hors série, « La présidence de la République ». La promesse du titre de la chanson adaptée de « Comme ils disent » de Charles Aznavour est malheureusement contournée, à part le début : « J’habite seul avec maman / à l’Élysée évidemment ». Samuel Almosni alias Leumas (Samuel à l’envers) est décédé en 2020. Le dénommé « Olivier BERNARD Auteur » a repris en février 2023 la chanson de Samuel Almosni sous le titre « Il habite seul avec maman » avec une nouvelle mise en images, mais sans nommer l’auteur-chanteur à ce qu’il semble. La question transgenre n’est pas abordée, mais la phrase titre « J’habite seul avec maman » nous pousse à rendre hommage à ce précurseur qui avait quand même bien vu de qui il s’agissait (« C’est bien grâce aux milliardaires que je dirige »). La chanson a cassé la baraque avec plus d’un million de vues sur le site de Samuel Almosni, et 250 000 sur l’autre !
Dans la rubrique « hors catégorie » nous compterons aussi « Cougar Gang » de Kalash Criminel (9 millions de vues), qui n’évoquait (en 2018) que le fait que macron nique sa mère, péché véniel !

Le 12 décembre 2018, Music gaming delta proposait cette délicieuse « Brigitta la chanson de macron pour brigitte », acide mais bien sur sans la cerise sur le gâteux chibrittesque.

Le 16 février 2020, l’immense Yvon Lévêque nous proposait une reprise de « Brigitte mon exquise », parodie de la non moins immense Sandrine Sarroche diffusée le 24 janvier 2020. Le 27 janvier 2023 sur RTL Sandrine Sarroche récidive avec une parodie de « Emmène-moi danser ce soir » de Michèle Torr, et va le plus loin possible qu’il puisse se faire sur un média de grand chemin.
La catégorie hors catégorie compte aussi comme il se doigt (dans le cul) un lécheur d’anus que nous ne nommerons pas par grandeur d’âme, mais le clip vaut le détour : « Brigitte » (Clip officiel). Les commentaires du clip ont dûment récompensé l’impétrant !
Le 5 février 2021, Marie Reno avait parodié pour Rire & Chansons « Il venait d’avoir 18 ans » de Dalida. Je viens de la découvrir, et n’en avais pas connaissance quand nous avons fait notre version un peu plus brigittologique canal historique en 2022 !

Brigittologie canal historique

Après ces précurseurs, eh bien je crois que c’est Marie-Line Weber qui relève le gant à l’époque héroïque, c’est-à-dire à partir de mars 2022 avec les Perruques Jaunes. Je vous renvoie pour les détails à l’article Fil Telegram « Perruques jaunes » : politique éditoriale & chansons. Nous avons publié 4 chansons brigittologiques en deux mois, avant de passer à d’autres chansons (non brigittologiques), et à des sketches que vous retrouverez sur la chaîne Coccyx Grue. Notre première chanson fut « Les Sœurs Jumelles », avec deux versions vidéos.

Quelques jours plus tard, c’est « Il venait d’avoir 14 ans », notre 2e plus grand succès à l’heure actuelle avec 57 000 vues, que j’ai écrit sans connaître la version précédente de Marie Reno (ci-dessus).

Parue le 5 avril 2022, « Jean-Bri » est notre meilleur score avec la barre des 100 000 vues passée le 4 mai 2024.

En mai 2022, « Encore cinq ans » réalise 5 700 vues, allez savoir pourquoi, sans doute le « shadow banning ».

Le 2 juin 2024, après deux ans de silence sur ce thème, voici enfin notre nouvelle chanson, qui aborde un thème prédictif : « Les Amants maléfiques ».

Le 5 juin 2023, La Mite dans la caverne, chansonnier anticovidiste des premiers temps, propose « Macron DÉTRUIT en mode FERNANDEL », qui aborde la question Jean-Mi.

Le 23 novembre 2023, Les Pestiférés (déjà connus pour leurs œuvres anticovidistes) & Le Chantre Chelou s’associent pour la sortie simultanée de deux parodies d’Alain Souchon : « J’ai dix ans » côté Pestiférés :

Et voici « Bidon » côté Chantre Chelou :

Le 21 déc. 2023, Pascal Zurlu Antonin publie « Brigitte Macron, c’est Jean-Michel Trogneux », qui compte 135 000 vues.

Le 30 janvier 2024, Prune publie une vidéo « Une faciale pour Chibritte », qui se termine sur une chanson originale bluffante, isolée ici : « Brigitte l’habite (Jean-Mimi est revenu) ». La version vidéo non censurée visuellement est disponible ici. Désolé, il est impossible d’incruster des vidéos Odysee sur Spip, ou du moins je ne sais pas le faire.
Le 25 février 2024, Bernard Castaingts publie « La Brigitte est là », parodie de « Ne me quitte pas » (14 000 vues).

Le 13 mars 2024, Pascal Zurlu Antonin récidive avec « Jean-Michel Trogneux, où es-tu ? » (79 000 vues).

Le 25 mars 2024, Sarah Jane Iffra, un vétéran des chansons anticovidistes, publie « Mon malaise à moi »

Le 14 avril 2024, La Mite dans la caverne propose « Vous n’êtes pas prêts pour cette chanson », une chanson réalisée pour la musique et le chant par une IA. Comme disait Totor, « Le calembour est la fiente de l’esprit qui vole » ! 20 000 vues.

Le 22 avril 2024, Sarah Jane Iffra récidive avec « Un homme, oh… Qu’on méprise » qui se penche plutôt sur le mari de Jean-Michel.

Le 24 avril 2024, Greg Tabibian propose une chanson qui risque de faire guincher et de devenir le vrai teub de l’été. J’ignore l’auteur de la chanson intégrée dans une vidéo de Greg Tabibian ; sans doute une IA.

Le 27 avril 2024, Ydeur avait publié « Jeu de jupes » (la teub à Jean-Mich), chanson qui est l’unique vidéo de cette chaîne YouTube… mystère… qui disparaît sans explication au bout de quelques jours (donc je supprime le lien). J’aurais dû charger la vidéo, dommage ! Avis aux lecteurs : sauvegardez les vidéos que vous pouvez, en vue des prochaines censures. Elle est republiée le 2 juin 2024, donc je la remets, mais cette fois-ci je l’ai enregistrée… Sur a même chaîne vous trouverez une autre chanson savoureuse sur Hanouna et son goût pour les anus canins.

Le 10 mai 2024, Abalom sort « Jean Michel Trogneux », chanson et clip originaux. La chaîne existe depuis 2021, et il avait déjà tâté de l’anticovidisme, c’est un bon !

Le 27 mai 2024, Pascal Zurlu propose un 3e opus : « C’est la balade d’Emmanuel et Jean-Michel »

Brichel Juvet, chanteur officiel des JO de Paris 2024.
© L’Affaire Jean Michel Trogneux (Facebook)


 Il ne fait aucun doute que ces chansons feront des petits dans les semaines qui suivent, pour une raison très simple, qui est le nombre de vues. Il y a de fortes chances, vu le choix du couple pestilentiel pour la chanteuse des JO, que les chansons à leur déshonneur éclipsent cette chanteuse dont il m’est impossible de mémoriser le nom. En tout cas, Mike Borowski se moque de Jean-Michel, qui utilise un filtre rajeunissant, avec la meuf de son commanditaire Bernard Arnault et la piafette de la chansonnette. Il est probable – et souhaitable – que la multiplication de ces mazarinades rendra bientôt l’air irrespirable pour la clique des macronescu et leurs lécheurs d’anus, journalopes et artistes subventionnés, qui seront bientôt les seuls à trouver que le guenon détourneur de mineur de l’Élysée vaut plus que la corde pour le pendre.
 Au moment de publier cet article une recherche Internet nous apprend l’existence d’un livre intitulé « Si Macron m’était dé-chanté » de Michel Kemper, dont cet article constituera un codicille.

Nouvelles fournées récoltées après la publication de l’article

« Brigitte c’est un avion », par Les Crayons Flingueurs. L’intelligence dite artificielle est un précieux auxiliaire à la brigittologie, quand elle est utilisée par une intelligence humaine.

« La chanson de Jean Michel Trogneux » publiée le 2 mai 2024 sur la chaîne Mourons moins cons est une autre chansonnette générée par IA. On va finir par se lasser parce que le texte est indigent.

Le 17 mai, journée mondiale de lutte contre l’homophobie, nous publions une chanson exclusive écrite par notre amie Hortense (de Pressibus) et chantée par IA. Enjoy !

Le 17 mai également, Le Chantre Chelou récidive en plus brigittologique, avec « Elle lui dit… » d’après « Elle me dit », de Mika, une chanson qui a fait 89 millions de vues. Je n’avais jamais entendu parler de « Mika » ! Je suis vraiment has been !

Le 22 mai à midi, sortie de la toute première chanson brigittologique anglophone de la série, une production des services secrets biélorusse, libanais, serbe & monegasque.

 Article repris par Profession gendarme.
 Article mis à jour le 3 juin 2024.

Lionel Labosse


© altersexualite.com, 2024
 Abonnez-vous à ma chaîne Odysee et à mon fil Telegram ou au fil Perruques jaunes.