Accueil > Covidisme > « Respirer encore » : une goutte de bienveillance dans un océan de (...)

« Respirer encore » : une goutte de bienveillance dans un océan de maltraitance.

samedi 2 octobre 2021

Parue en septembre 2021, « Respirer encore » est une reprise de la chanson « Danser encore » de HK, qui a connu un succès mondial depuis sa création en décembre 2020. Après le variant soignants « Soigner encore » en mars 2021 et les variants italien, anglais, portugais, espagnol, etc., voici enfin le variant enseignants !
« Réalisation à l’initiative d’enseignantes » (sic), « Respirer encore » est un clip « né de la rencontre d’enseignants, de musiciens, de citoyens, tous révoltés par les protocoles déshumanisants et maltraitants appliqués dans nos écoles ». Ces protocoles sont définis dans les paroles : « Gel hydro en surabondance Et distanciation à outrance » ; « Nous voulons rester bienveillants Jamais violents ni maltraitants » ; « Y a pas de passeport pour l’enfance ».

Ces protocoles ne sont pas l’œuvre du seul gouvernement. En effet, un collectif de 11 syndicats enseignants avait proposé une pétition « pour une reprise le 26 avril (2021) » exigeant entre autres « La fourniture de masques chirurgicaux aux élèves et aux personnels » et « La vaccination de tous les personnels volontaires qui travaillent dans les écoles, collèges et lycées ». Le monde syndical semble, tout comme le monde politique, participer à une surenchère covidiste qui ferait parfois passer Macron pour un modéré.

Face à cette pensée unique, un collectif « Éducation pour le bien des enfants » a proposé un manifeste le 18 mai 2021, dont les revendications tranchent avec celles des syndicats : « Je refuse d’appliquer, sans droit à la réflexion et au discernement, la mise en place de protocoles uniformisants et fondamentalement déshumanisants ». À l’initiative de ce clip, on retrouve sans surprise un membre de ce collectif, Gabrielle, mère de famille nombreuse, elle aussi révoltée par le formatage que subit son aînée rentrée en sixième : « Les cours de la première semaine pouvaient se résumer à rester vissé sur sa chaise avec le masque « bien remonté sur le nez », et à se tartiner les mains de gel 16 fois par jour au minimum. » Lors du tournage du clip dans une école fin août, les enfants avaient parfois du mal à croire qu’ils pouvaient retirer leurs masques et se déplacer librement.

C’est autour des sessions hebdomadaires « Sport sur ordonnance » proposées de février à juin 2021 tous les dimanches à 11 h place de la République par le collectif Ami Entends-Tu, que se sont connectés les divers acteurs de ce clip, dont certains font aussi partie d’autres collectifs comme RéInfo Covid Île-de-France ou RSA. Ces actions « Sport sur ordonnance » étaient proposées en collaboration avec Laissons les médecins prescrire dans de nombreux villes et villages, souvent autour de la chanson fédératrice de HK. Beaucoup se sont étonnés du brusque sursaut provoqué par le discours du président Macron le 12 juillet, que les services de renseignements n’auraient pas vu venir. Ces modestes rassemblements du dimanche n’ont-ils pas permis aux citoyens de se mettre en lien partout en France, et d’être prêts le jour J pour organiser des manifestations massives ?

Marie-Line Weber est une chanteuse, auteur compositeur interprète, dont le métier a connu un coup d’arrêt brutal à cause des « mesures covid ». Elle est la chanteuse d’Ami Entends-Tu. Son objectif est de « Sauver les enfants, éviter de les traumatiser avec ces protocoles ». Elle pointe aussi notre responsabilité : « Les parents ne réfléchissent pas assez ». Mais elle souhaite aussi par le chant, « donner du bonheur, parce que la joie est une défense immunitaire dont nous avons toujours besoin ». Voir sur sa chaîne Youtube ses propres chansons, « Bon voyage » ou la parodie « Quoi ma peur ».

Et pour la suite ? Le syndicat Action & Démocratie a publié le 6 septembre un communiqué de mise en garde contre la participation des enseignants à la campagne de « Vaccination contre le SARS-CoV2 » et René Chiche, vice-président de ce syndicat, a participé le 16 septembre à un épisode du « Conseil scientifique indépendant » avec Louis Fouché.

Entre ce clip et ces prises de parole, le début d’une prise de conscience au sein de l’Éducation ?

 Coccyxgrue, pour France-Soir.


Voir en ligne : Lire l’article sur France-Soir