altersexualite.com

Bienvenue sur le site de Lionel Labosse

Accueil > Covidisme > Tabassage public de Martine Wonner à l’Assemblée nationale le 9 février (...)

Attitude ignominieuse de Castex & Véran

Tabassage public de Martine Wonner à l’Assemblée nationale le 9 février 2021

Véran persiste à nous empêcher par tous les moyens d’être soignés, et en plus ça les fait rire

vendredi 12 février 2021, par Lionel Labosse

Le sketch du Véran, le rire du Castex et de quelques représentants indignes du peuple.

J’ai été scandalisé par les débats à l’Assemblée nationale (Questions au Gouvernement / Mardi 9 février 2021) à la minute 48). (On peut visionner juste l’extrait en question ci-dessus). Martine Wonner interpellait le Premier ministre sur les traitements précoces. Elle rappelait une réponse de Castex lors de la commission d’enquête parlementaire où celui-ci feignait d’ignorer qu’il existât quelque traitement précoce que ce soit. Au lieu de Castex, ce fut Véran qui répondit, et au lieu de répondre à la question, ce dernier se livra dans le court laps de temps qui lui était imparti et sans que la députée puisse répondre à ses mensonges & accusations, à un véritable tabassage en règle, énonçant façon rappeur une liste abracadabrantesque de mensonges éhontés, ce qui révèle au moins que ses conseillers en communication sont moins nuls que ses conseillers en médecine.

- « Vous avez vanté les mérites de traitements dont même les auteurs considèrent désormais qu’ils n’étaient pas efficaces ». Cela lui écorcherait la bouche sans doute à ce Véran de prononcer le nom de celui que même Macron a honoré d’une visite et que lui considère comme une merde alors qu’il n’est qu’un zéro à côté de son mérite reconnu internationalement. Pour information, l’infox selon laquelle le Pr Raoult aurait renié son traitement est une des innombrables vomissures de la presse de collaboration payée par l’État, Bill Gates et les labos pharmaceutiques qui rémunèrent Yazdanpahah, Lacombe et tous ceux qui conseillent ce gouvernement, infestent les platraux-télés et nous font subir une tyrannie sanitaire unique dans l’histoire de l’humanité.
- « Vous avez vanté le non port du masque comme étant une mesure de liberté limite protectrice contre le virus. » Est-il besoin de montrer à nouveau la vidéo où Véran tenait au mois de mars ce propos, et avec raison ? Toutes les études sérieuses sur la question le prouvent, notamment en ce qui concerne le port du masque en extérieur, mais Véran s’est dédit pour imposer cette mesure visant surtout à bâillonner le peuple. Le conseil d’État italien vient même d’annuler l’obligation du port du masque pour les 6-10 ans, après avoir levé l’interdiction de la prescription de l’hydroxychloroquine pour la Covid-19 par les médecins. Mais ces vérans, ces castex, ces macrons vont continuer à nous forcer à pratiquer une maltraitance de masse envers nos enfants, nous rendant complices de leurs crimes, avec l’assentiment honteux des syndicats enseignants, dont on peut se demander si eux aussi ne bénéficient pas de la manne Bill Gates / Georges Soros.
- « Vous avez nié tant la 2e vague que les possibilités d’une 3e vague ». Qu’est-ce que cela veut dire ? Il ne s’agit pas d’une 2e vague, mais d’une nouvelle épidémie, et c’est ce Véran qui, après avoir nié les « variants » évoqués par le Pr Raoult en août, les agite maintenant comme des grelots pour terroriser les Français, alors que ces variants, si l’on observe les faits et pas les discours terrorisateurs des khmers blancs de la médecine que l’AP-HP diligente sur les plateaux-télés depuis le début en dépit de leurs conflits d’intérêts, n’empêchent pas qu’au niveau mondial la pandémie est en train de régresser, la France étant la dernière de la classe à l’heure actuelle à cause de la profonde incompétence de ce gouvernement et en particulier de ce Véran et des conseillers qu’il a choisis avec la complicité du Macron.

Martine Wonner à l’Assemblée nationale le 9 février 2021.


- « Vous niez la stratégie vaccinale. » Il ne s’agit pas de « stratégie vaccinale » mais d’un essai thérapeutique faisant fi des règles déontologiques. Le désastre des vaccins est tellement énorme que même la presse d’État se fend d’un article, mais surtout il ne faut pas arrêter de vacciner, attention. Par contre pour le protocole Raoult, alors là il fallait de toute urgence interdire ce traitement sur la base d’une étude totalement bidon. D’autre part Martine Wonner et ses 30 000 collègues médecins du manifeste « La quatrième voie » qui a dépassé les 100 000 signatures, ne sont absolument pas opposés aux vaccins en général (voir cet article par exemple) ; ils se posent juste des questions légitimes sur certains essais thérapeutiques que la propagande d’État fait passer pour des « vaccins » inoffensifs, alors que la même propagande d’État a fait passer et persiste à faire passer pour des médicaments dangereux des molécules dont les effets secondaires et contre-indications sont parfaitement connus depuis des dizaines d’années.
- Le Véran se plaint de ne plus pouvoir communiquer avec Mme Wonner sur Twitter : mais on croit rêver : ce type qui est chargé de notre santé, qui s’est avéré incapable malgré l’armée de fonctionnaires encoconnés dans le millefeuille coûteux de la santé placés sous ses ordres, de lire l’étude véreuse du Lancet, ou de trouver les centaines d’études favorables au protocole de Raoult ou à l’azithromycine seule, ou à l’ivermectine, ce type aurait du temps à perdre sur Twitter ?
- « La presse s’en est fait l’écho et a déploré qu’une représentante de la nation puisse participer à des documentaires complotistes. » Quelle presse ? La presse d’État soumise à Véran et ses complices et payée par nos impôts ? Quels complotistes ? Les lanceurs d’alerte qui dénoncent les comploteurs dont ce Véran fait partie ? Oui, Véran et ses conseillers ont au moins participé au Lancetgate, qui est un complot international visant à discréditer et interdire des médicaments peu coûteux au profit du Remdesivir. Ce scandale a été révélé en premier par le site France-Soir, et Bachelot complote pour faire interdire ce lanceur d’alerte. Non mais ils se croient en Corée du Nord ces comploteurs ? Cf. mon précédent article à propos des complots du plan Fer-à-cheval et de la guerre d’Irak.

Jean Castex pété de rire en entendant le sketch de Véran qui s’amuse à interdire les traitements précoces du covid.


- Lors de la 2e intervention de Mme Wonner, alors qu’elle établit la liste des divers traitements utilisés dans les pays qui ne sont pas soumis aux diktats de big pharma, Véran lui répond à nouveau à côté en faisant semblant de croire qu’elle préconise le mélange de ces traitements et l’accuse d’inciter les Français à « faire leur popote dans leur cuisine ». Il ose sortir : « faites attention je vous en supplie, on a entendu Donald Trump quand il parlait de la javel ou de la lumière ». Cela relève vraiment de la crétinerie la plus ignoble. Ce type n’est en aucun cas digne d’être ministre de la santé, et ses propos relèvent de la manipulation, de la mauvaise foi, du mensonge ou de la bêtise crasse, au choix. Pendant ce temps, des plans de coupe (ce qui en matière de réalisation d’émissions politiques d’État devrait être absolument interdit, comme ça l’est lors des débats politiques pour la présidentielle) révèlent que Castex et certains députés sont pétés de rire devant ce sketch de Véran. C’est vraiment une honte : ce refus criminel de soigner les Français, cela les fait pisser de rire. Riront-ils autant lorsqu’ils auront à répondre de leurs actes devant les tribunaux ?
- « Vous n’êtes plus que la seule aujourd’hui en politique à porter ce discours ». Ben évidemment : dans les médias véreux de l’État qui ignorent tous ceux qui pensent comme Mme Wonner ! Mais ces propos mensongers et absurdes ne peuvent rien contre la réalité des faits, contre l’amélioration spectaculaire de la situation épidémique en Inde, contre les nombreuses études entre autres argentines qui ont démontré de façon spectaculaire l’efficacité de l’ivermectine. Je conçois que ce Véran ne lise pas France-Soir qu’une animatrice de radio devenue ministre de la culture en remerciement d’avoir craché sur le Pr Raoult a tenté de faire interdire, mais même s’il ne lisait que la presse des amis milliardaires de la macronie, il pourrait avoir vent du fait que l’ivermectine sauve des vies que lui préfère sacrifier. Il ajoute d’ailleurs, bien obligé, au détour d’une phrase que « même sur l’ivermectine il y a des études qui sont en cours » (donc il a entendu parler de ces traitements, puisque l’ANSM s’est « auto-saisie » du dossier devant le Conseil d’État, et a promis une réponse rapide, qui là encore, tarde, tarde, tarde, pendant que les gens meurent, meurent, meurent. « Attendez Madame la députée que la science ait démontré qu’ils étaient efficaces et pas dangereux pour l’homme s’il vous plaît ». Il se fout de la gueule de qui ? Leurs prétendus « vaccins », on nous les injecte et on assassine des centenaires avec, alors qu’on aura au mieux une autorisation de mise sur le marché de ces « vaccins » en 2022, et ces médicaments anciens dont on connaît tout, il faudrait continuer de mener des centaines d’études encore, et « attendre » encore et encore ? Cela confirme les propos de Christian Perronne dans son livre Y a-t-il une erreur qu’ILS n’ont pas commise ? : « La médaille d’argent, c’est au mot « attendre » qu’on la remet. Prononcé là aussi à foison par la gouvernance, tant politique que scientifique. Il est urgent d’attendre, telle est la consigne ». Je suis désolé, mais je cotise à la sécu depuis l’âge où ce Véran suçait encore son pouce, et j’ai droit aux traitements bon marché qu’il feint d’ignorer, et j’ai droit à refuser de me livrer à ses expérimentations qui sont en train de ruiner la France. Je refuse que ce type et un prétendu conseil scientifique qui ne comprend en ses rangs que 3 médecins, tous affiliés à l’AP-HP, sans compter d’autres médecins récompensés par l’État, dont la plupart devraient être interdits de conseiller l’État ou de parole médiatique pour cause de conflits d’intérêt, m’empêchent de bénéficier des soins auxquels j’estime avoir droit.

La légion d’honneur du Macronistan

À propos de la prétendue « vaccination » que la Macronie et ses khmers blancs veut nous imposer, j’ai envoyé le 6 février ce message au Premier ministre :
« Monsieur le Premier ministre

Je sais que vous êtes attentif à notre France profonde, et à récompenser les gens de mérite. Après avoir attribué la légion d’honneur à Mme Karine Lacombe, et ne l’avoir attribuée à aucun des soignants de l’IHU Méditerranée infection, permettez-moi de vous recommander de l’attribuer à titre posthume à M. Camille Le Houx, doyen des Bretons, mort 5 jours après avoir été vacciné contre la Covid, comme le révèle ce jour le site Profession gendarme. Cet homme n’a pas hésité à se sacrifier pour la science, pour le bien de ses enfants et arrière-petits-enfants. Nul doute que son exemple suscitera d’autres vocations chez nos aînés.
Pour faire bonne mesure, ne pourriez-vous pas l’attribuer également au médecin qui a courageusement prescrit cet essai thérapeutique à ce centenaire de 108 ans après avoir recueilli son consentement éclairé, ainsi qu’à l’infirmière qui le lui a non moins courageusement injecté ? »

Les Dr Mengele pullulent dans la médecine des véreux et des vérans, comme en témoigne Laurent Frémont sur Marianne.

Quant au comportement des Véran, Castex, Macron, en ce qui me concerne, même si je ne suis pas psychiatre comme Mme Wonner, j’ai compris de quoi il retourne : « La psychopathie […] est un trouble de la personnalité, caractérisé par un comportement antisocial, un manque de remords et un manque de « comportements humains », généralement associé dans la culture populaire à un mode de vie criminel et instable — bien que cette notion recouvre des types de personnalités bien intégrés dans la société voire considérés comme des modèles ». Ce sketch du 9 février dans l’hémicycle n’est-il pas typique de ce comportement ?

Martine Wonner était invitée par André Bercoff le 11 février, pour répondre aux vomissures de Véran.

À partir de ce constat, je propose une pétition pour que Martine Wonner se déclare candidate à la présidence de la République.

Cet article est paru sur Profession gendarme le 18 février.

Lionel Labosse


© altersexualite.com, 2021