www.altersexualite.com

Bienvenue sur le site de Lionel Labosse

Accueil > Éducation > Communiqué de Presse du SNES-FSU : Encore une atteinte à la laïcité dans les (...)

Communiqué de Presse du SNES-FSU : Encore une atteinte à la laïcité dans les établissements scolaires.

lundi 24 mars 2008

Une certaine « Académie d’éducation et d’études sociales » vient d’envoyer dans les établissements scolaires, à destination de leur Centre de documentation et d’information ses Annales 2006-2007 intitulées Homme et femme Il les créa, dans lequel on retrouve notamment les interventions de Tony Anatrella, prêtre et psychanalyste connu pour ses prises de position contre le Pacs, consulteur du conseil pontifical pour la famille et du conseil pontifical de la santé, Christian Vanneste, député du Nord qui avait été condamné en justice après avoir tenu des propos homophobes.

Cet ouvrage est accompagné d’une note selon laquelle « le choix de ce thème d’année — la différence sexuelle et ses conséquences — est né en effet d’une inquiétude non seulement sociale mais sociétale face à la propagande pour le mariage et l’adoption homosexuels ». Face à la question « La crise d’identité des sexes ne menace-t-elle pas la famille ? », il s’agit de « repenser une stratégie d’éducation des garçons et des filles » et de voir « quelle vision nouvelle [on peut] proposer aujourd’hui des rôles masculins et féminins ».

L’« Académie d’éducation et d’études sociales », qui prétend promouvoir « toutes formes d’action soutenant l’éducation et les applications possibles d’une doctrine sociale chrétienne et humaniste » défend en fait les positions les plus fondamentalistes d’une aile de l’église catholique traditionnaliste. On compte dans son Conseil d’administration et parmi ses membres le Président, le Vice-Président et le secrétaire général de l’association Union pour la Vie, fédération d’associations anti-avortement et promotrices d’une vision traditionnaliste de la famille.

Après l’affaire « Atlas de la création », inspiré du néocréationnisme musulman, qui avait été envoyé à grande échelle dans les collèges et les lycées et pour lequel le ministère de l’Education nationale avait dû alerter les établissements scolaires, le SNES dénonce cette nouvelle incursion des milieux religieux prosélytes dans l’école. Il demande au ministère de l’Éducation nationale de dénoncer un ouvrage qui véhicule les thèses les plus sexistes et les plus homophobes. Il lui demande également d’inviter les chefs d’établissements et les documentalistes à exercer la plus grande vigilance lorsqu’ils reçoivent ainsi des ouvrages qui n’ont pas été directement commandés par les équipes pédagogiques, et à prendre les plus grandes précautions avant de les mettre à la disposition des élèves.

SNES-FSU


Voir en ligne : Le site de la F.S.U. (Fédération Syndicale Unitaire).