www.altersexualite.com

Bienvenue sur le site de Lionel Labosse

Accueil > Éducation > Journal de bord d’une action pédagogique en collège contre l’homophobie (...)

Itinéraire de Découverte 4e / diversité sexuelle

Journal de bord d’une action pédagogique en collège contre l’homophobie (projet)

Développement durable ; genre et discriminations sexuelles

lundi 2 avril 2007, par Lionel Labosse

Ce projet a été élaboré au mois de juin 2004, alors que j’avais été invité à participer, en tant qu’écrivain, à une réunion organisée au lycée Saint-Louis par la Maison des Enseignants à l’initiative de Geneviève Pouchin, sur le thème suivant : « L’école et la prévention des discriminations liées à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre ». Cette réunion avait connu un grand succès, et l’ancien ministre de l’Éducation M. Jack Lang avait répondu présent. Il avait publiquement regretté que sa circulaire de novembre 2001 sur la lutte contre ces discriminations, ainsi que d’autres dispositions de l’époque, soient trop rarement mises en œuvre.

Ce journal de bord a été publié et mis à jour régulièrement durant l’année 2004 / 2005. Il inclut de nombreux textes et citations d’élèves, ainsi que des articles de journaux et des textes étudiés, sans oublier les contributions des différents intervenants. Ainsi ce document constitue une sorte de projet-pilote pour les collègues qui souhaitent agir en ce sens en collège, avec un maximum de documents réutilisables. Pour la mise en ligne sur ce site, je l’ai entièrement relu et complété en novembre 2007.

Projet d’éducation au développement

Étudier, enquêter et agir sur les discriminations liées au sexe, à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre, dans le cadre du développement durable.
- Projet coordonné par Lionel Labosse, professeur de français.

Motivation du projet

- Depuis 2003, le Brésil avait déposé auprès de la Commission des droits humains (C.D.H.) de l’O.N.U., une résolution, parrainée par 20 autres pays, visant à engager les gouvernements de la planète à faire respecter les droits humains des « personnes dont la sexualité est autre qu’exclusivement hétérosexuelle ». Cette résolution a été pour l’instant écartée à cause de l’opposition du Vatican et de l’Organisation de la conférence islamique (OIC), et de l’abstention des États-Unis. (source : Amnesty International, Commission LGBT (Lesbiennes, Gais, Bis et Trans), n° 26, Mai 2004). Au niveau du collège, une plainte avait été déposée par un membre du personnel en mai 2004 pour insultes homophobes, ce qui justifie une action de prévention, et la principale adjointe m’avait encouragé à agir en ce sens. Elle souhaitait au départ qu’il y ait deux itinéraires de découverte (I.D.D.) différents, l’un consacré au sexisme, et l’autre aux discriminations LGBT. Finalement notre projet englobera le tout.

- Dans le cadre de l’éducation au développement, les élèves sont amenés à comprendre en quoi les actions internationales destinées à favoriser l’épanouissement de la personne dans le respect des principes d’égalité entre les sexes et de non-discrimination, participent du développement durable. Les élèves sont amenés à participer concrètement à ces actions, et la particularité du projet soutenu par le Conseil Général de Seine-Saint-Denis par sa structure Via le Monde, est que les élèves sont censés reformuler ce qu’ils auront appris à destination des collégiens de leur âge. Il existe de nombreuses actions en lycée, mais au niveau du collège, c’est presque une première. (En dehors de séances ponctuelles, bien sûr, et cela fait bien dix ans que je traite régulièrement ces sujets avec mes élèves). Or ma conviction est qu’il faut battre le fer quand il est chaud. En 4e et en 3e , les élèves sont à l’âge où se cristallisent à la fois l’orientation sexuelle et les attitudes sexistes et discriminantes. De plus, c’est la dernière possibilité de s’adresser à la quasi-totalité d’une classe d’âge, avant que l’orientation scolaire ne trie les élèves. Une autre conviction personnelle est que la lutte contre l’homophobie n’est pas une affaire de loi qui réprimerait des propos discriminatoires, mais au contraire, affaire de volonté qui libérerait la parole des tabous absurdes, dus plutôt à la peur qu’à une quelconque raison. Ma devise est cette citation de Sénèque : « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que les choses sont difficiles » (Lettres à Lucilius, n° CIV, 26 : « Non quia difficilia sunt non audemus, sed quia non audemus difficilia sunt »).

Soutien, suivi et financement
- Via le Monde — Conseil Général de Seine-Saint-Denis. (Anne-Laure Barrès). Via le Monde coordonnait une action pilote sur plusieurs établissements de Seine-Saint-Denis, destinée à être généralisée à la rentrée suivante (ce qui ne sera pas le cas). J’ai saisi cette opportunité, et le projet a été accepté dans ce cadre. Cela peut surprendre, mais si l’on s’intéresse au développement durable, on sait que cette notion ne se limite pas à l’environnement et au commerce équitable, mais qu’elle est ouverte, à géométrie variable, et que l’éducation à la citoyenneté en est le fer de lance.

Intervenants prévus au départ
(Vous constaterez que le projet a été considérablement modifié en cours de route)
- Amnesty International, Commission LGBT
- Un écrivain
- SOS Homophobie
- Éric Verdier, Ligue des Droits de l’Homme
- Mouvement français pour le planning familial, théâtre de l’opprimé

Dispositif pédagogique

- I.D.D. (Itinéraire de Découverte) niveau 4e, Français / Technologie, en demandant aux autres enseignants de relayer le projet. Le professeur d’Histoire relaiera l’action dans le cadre de son enseignement. Il développera notamment l’ensemble des questions liées au développement durable en éducation civique. Il est précisé que l’I.D.D., étant conforme aux circulaires et aux programmes, sera obligatoire. Une documentaliste, et l’infirmière sont aussi partie-prenante du projet.

Objectifs

- Étudier l’histoire des « sexualités autres qu’exclusivement hétérosexuelles », de leur répression, de leur occultation à travers les âges.
- Enquêter sur les questions liées à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre, au statut de la femme, à la tenue vestimentaire, à la famille. Recherches documentaires.
- Agir contre les discriminations au niveau local, national et mondial, en coordination avec Amnesty International. Soutien par des courriers à la résolution brésilienne et aux victimes de discriminations (avec accord des parents).

Contenus (projet)

- Français et histoire-géographie-éducation civique : cours et études de documents sur l’homosexualité et les questions de genre, le statut de la femme et la lutte pour l’égalité des sexes. Suivi de l’actualité à travers la presse. Textes littéraires, religieux, textes de femmes du monde entier. Littérature comparée (mythes transversaux : Sodome et Gomorrhe / Philémon et Baucis). Examen critique de manuels scolaires et de dictionnaires : place des femmes et des hommes. Évolution diachronique. Encourager la réflexion critique par la mise en perspective des discours, par un éclairage historique et idéologique. Mise en évidence de la censure et de l’occultation de l’homosexualité, et réflexion sur le fait que cette occultation conduit à la discrimination et aux préjugés. Étude du transvestisme dans l’histoire et la géographie (Achille, Jeanne d’Arc et l’accusation de sorcellerie, les mahus de Polynésie…). Rédaction de lettres et d’articles. Participation à la rédaction d’un nouveau règlement intérieur.
- Technologie : Rédaction et mise en page des lettres et articles. Recherche de documents et d’articles sur des sites de presse ou d’organisations.
- Documentation : Panneaux d’exposition sur les activités menées pendant l’année et résultats des recherches.
- Sorties au cinéma ou au théâtre. Lecture critique d’un peplum, Troie, par exemple, et mise en évidence de l’occultation de la vérité dans le domaine des sexualités. Osama, film afghan dans lequel une fille de 12 ans est contrainte à se travestir pour pouvoir travailler, sous les talibans. Boys don’t cry, où un transgenre FtM (Female to Male, ou FVH (Femme vers Homme) est victime de transphobie aux États-Unis.
- Interventions d’associations et de l’écrivain.

Réalisations projetées

- Textes écrits sur le sujet à destination des collégiens, à diffuser au collège et sur le site à mettre en place par Via le Monde.
- Lettres pour agir concrètement contre les discriminations et soutenir les victimes.
- Rédaction et mise en ligne ou publication d’articles et de ces lettres, ou lettres ouvertes.

- Lire la suite de ce Journal de bord. Un immense merci à Olivier (Psychokwak), qui a accepté et mené à bien avec obstination la rude tâche de relire tout le texte et de débusquer coquilles, répétitions, tics de langage et autres âneries.

Lionel Labosse


© altersexualite.com 2007.
La vignette vient d’un programme canadien : « L’homophobie, pas dans ma cour » initié par le G.R.I.S..