www.altersexualite.com

Bienvenue sur le site de Lionel Labosse

Accueil > Billets d’humeur > Promotion de la Turquie sur la cathédrale de Milan pour le centenaire du (...)

Une provocation papale bien pâle

Promotion de la Turquie sur la cathédrale de Milan pour le centenaire du génocide arménien

à côté de la provocation turque sur la cathédrale de Milan

samedi 27 juin 2015, par Lionel Labosse

Le jour même de la célébration du centenaire du génocide arménien, je tombe par hasard devant cette énorme publicité pour le tourisme en Turquie affichée sur les échafaudages entourant la cathédrale de Milan. J’adore la Turquie, vous allez dire, mais quelques jours après que le gouvernement turc négationniste a tancé le pape parce qu’il a osé utiliser le mot « génocide », utiliser un sanctuaire de la religion des victimes pour y afficher une pub pour faire du tourisme sur les lieux où ils ont été génocidés, et cela avec l’aval du gouvernement italien, comme cynisme, on ne fait guère mieux ! Allez donc à l’Expo de Milan si vous voulez, moi, je ne peux pas !

À quelques jours de la célébration du centenaire du génocide arménien, le 12 avril 2015, le pape François avait créé un scandale en utilisant le mot « génocide » pour évoquer le génocide arménien (voir cet article-). Quelle colère chez les Turcs ! Le monde entier a évoqué la réaction outrée des descendants négationnistes des génocideurs. Heureusement François Hollande, pour une fois, a eu l’initiative courageuse de se rendre à Erevan pour la cérémonie du centenaire, le 24 avril (voir cet article-). Cela rachète ses nombreux renoncements, comme le coup fameux où il avait transformé la France en carpette des États-Unis en refusant le survol de la France à l’avion du président bolivien sous prétexte qu’il transportait peut-être le super-terroriste Ben Edward Snowden Laden. Bref, je n’étais pas dans l’avion présidentiel lors de ce centenaire, mais je me trouvais de passage à Milan. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir non seulement d’énormes publicités, sous la forme de panneaux fixes et d’un écran géant diffusant des spots de pub, sur les échafaudages entourant la cathédrale de Milan, mais surtout l’une de ces affiches, promouvant le tourisme en Turquie. En voici une photo prise depuis le Corso Vittorio Emanuele II.

Cathédrale de Milan / Publicité pour la Turquie
Promotion de la Turquie sur la cathédrale de Milan pour le centenaire du génocide arménien

Une recherche internet m’apprend non seulement que cet affichage publicitaire ne date pas d’hier, mais que la présence de la Turquie n’est pas aléatoire, mais effectué sciemment sous une volonté conjointe de la Turquie et du gouvernement italien. Voir cette belle photo sur le bien nommé site « I hate Milano », et cet article de la presse turque recueilli sur le site « CollectifVan ». Aucun média français, à ma connaissance, n’a fait état de cette bourde volontaire et récurrente du gouvernement italien, alors qu’ils se sont précipités comme un seul homme sur l’immonde provocation de ce pape indigne. Quelques jours plus tard, les mêmes médias traitent les manifestations hostiles à l’ouverture de l’exposition universelle à Milan, et les habituels provocateurs instillés dans ladite manif, sans établir aucun lien entre les revendications des NoExpo et le matraquage publicitaire qu’ils subissent depuis des années à Milan.

Pour finir, j’ai eu l’occasion et je vous recommande de visiter l’excellente exposition « Le génocide des Arméniens de l’Empire ottoman », visible jusqu’au 27 septembre 2015 au Mémorial de la Shoah à Paris. J’y ai découvert entre autres l’existence d’un texte de Charles Péguy « L’humanité est malade », datant de 1910, dans Encore de la grippe, c’est-à-dire avant le génocide mais après les grands massacres de 1895 et de 1909. J’en extrais une phrase, et vous laisse découvrir le reste : « La presse infâme, vendue au Sultan, abrutissait déjà le peuple. ». Sans commentaire !

- Lisez mon article de fond sur le génocide arménien. Quelques mots ici à propos d’un film rare sur le génocide, Le Mas des alouettes, de Paolo et Vittorio Taviani. Pour un rappel nostalgique et une vision plus positive de la même cathédrale, voir cet article.

Lionel Labosse


Voir en ligne : « I hate Milano »


© altersexualite.com, 2015