Accueil > Covidisme > Lettre ouverte au président Macron, au Premier ministre Castex & à la (...)

« Tiens bon, on les aura ces connards »

Lettre ouverte au président Macron, au Premier ministre Castex & à la presse gouvernementale.

Une gifle citoyenne en réponse au mépris de la caste au pouvoir.

samedi 3 juillet 2021, par Lionel Labosse

Le 27 juin 2021, le parti du président Macron & de son gouvernement a reçu une déculottée historique lors des élections régionales & départementales, non seulement en ce qui concerne la participation avec plus de 65 % d’abstention, mais aussi pour les scores humiliants infligés à ses candidats, tassés en-dessous de la barre de la honte des 10 % au deuxième tour en Île-de-France et dans les Pays de la Loire où un ex-ministre LREM a décroché le pompon avec 8,2 % ! Voici une gifle citoyenne contre laquelle il sera difficile de porter plainte !

Au contraire, dans la seule région où il présentait une liste, Florian Philippot, qui s’est battu bec et ongles contre la dictature et a accompli un véritable travail profond de réinformation contre la censure et les mensonges de la presse gouvernementale, a obtenu un score honorable pour un parti récent, ce qui devrait encourager les politiciens courageux à eux aussi s’informer et participer au débat, sans craindre d’affronter la meute des chiens de garde.
L’abstention des jeunes semble avoir été la plus significative, ce qui est une belle gifle de plus pour Macron et son groupuscule, car ils ont utilisé nos impôts pour payer des cabinets de conseil (McKinsey & autres) pour manipuler les Français par les procédés les plus déloyaux (« nudge », « groupthink », « expérience de Asch », etc.), et en particulier ils ont ciblé les jeunes avec Gabriel Attal, en instrumentalisant influenceurs & youtubeurs à la solde de LREM que Macron s’est ridiculisé à inviter à l’Élysée, dans l’espoir d’amener les jeunes à se faire injecter les toxins (produits toxiques abusivement qualifiés de « vaccins »)] et à voter pour son groupuscule. Toute cette stratégie totalitaire s’est effondrée brusquement, de même que le « passe sanitaire », les QR code, l’application Tous anti covid etc., massivement boycottés par les citoyens.
« Tiens bon, on les aura ces connards », telle était dans un texto révélé en janvier, l’élégante formule - jamais démentie - de ce président à son ministre de la santé, éloquent résumé de la conception que ces petits marquis se font du peuple, à l’instar du « Casse-toi pauv con » d’un précédent président de république en CDD. Cette magistrale fessée électorale que la macronie s’est prise sur les joues n’empêche aucunement l’obersturmführer de la Santé de multiplier les menaces à l’encontre des membres du corps médical qui refusent de se laisser administrer les toxins, avant sans doute les autres catégories de travailleurs de notre pays qu’il prend pour un stalag.
La mascarade a assez duré. Ces gens qui ont ruiné la France & tyrannisé le peuple au nom d’une épidémie non pas de malades, mais de tests abusivement nommés « cas » qui n’a fait en réalité que moissonner les vieillards en fin de vie, doivent partir et céder la place à des gens capables. À l’assemblée nationale, les députés LREM devraient soit rejoindre d’autres groupes parlementaires soit démissionner massivement pour provoquer une nouvelle élection.
Mais la débandade n’a pas touché que LREM. Le RN & LFI ont aussi été punis par les rares électeurs, pourtant très motivés, à s’être rendus aux urnes. Ces partis de prétendus « insoumis » & de prétendus souverainistes ont très mollement protesté contre la tyrannie sanitaire et contre la soumission de la France à des groupes de pression affidés à des intérêts privés de milliardaires. Ils n’ont pas protesté contre le fait que des scientifiques perclus de conflits d’intérêts avec l’industrie pharmaceutique dictent à Macron des mesures liberticides et ruineuses. Ils ont laissé Martine Wonner & quelques parlementaires isolés comme Nicolas Dupont-Aignan, Alain Houpert ou encore Vincent Delahaye, essuyer le tabassage systématique d’un ministre de la santé au comportement de psychopathe dont la seule obsession semble d’empêcher à tout prix l’usage des médicaments sans danger pour le traitement précoce tout en promouvant des médicaments dangereux & coûteux comme le Remdesivir.
Une vérification très simple de ce scandale dans le scandale est possible sur la base de l’OMS VigiAcces : l’hydroxychloroquine a été identifiée comme cause possible de 101 morts depuis 1968, l’azithromycine, c’est 341 depuis 1990, et l’ivermectine, c’est 20 morts en 30 ans. Pour le Remdesivir, qui n’existe que depuis 2020, le score est déjà pas mal : 532 mort imputables en seulement un an ! Le paracétamol, préconisé par Véran, c’est 3500 morts sur la même base. Combien des 532 morts du Remdesivir dans le monde auraient été sauvés par l’ivermectine et l’hydroxychloroquine ? Comment une information factuelle que chacun peut faire si facilement n’a pas ouvert les yeux de gens censés informer & guider la population ? Avoir interdit l’utilisation de molécules dont la toxicité très faible était parfaitement connue depuis plusieurs dizaines d’années au profit d’un produit cher & toxique, cela devrait conduire devant les tribunaux cet exécutif sévèrement sanctionné par les électeurs. Mais la presse du gouvernement & des milliardaires ignore ces informations, de même qu’elle s’est définitivement décrédibilisée en insultant Luc Montagnier qui avait soutenu le premier la thèse du virus d’origine humaine, thèse qui est en passe de s’imposer. Elle continue à se livrer à une propagande pour le passe sanitaire & les toxins sans publier aucune information contradictoire. Voyez le forfait du sportif Christophe Lemaître aux JO, en plus des nombreux morts jeunes & en bonne santé suite à l’injection d’un de ces produits, morts que la presse nous présente systématiquement comme sans lien avec les injections de toxins alors qu’elle nous a toujours présenté les vieillards en fin de vie qui mouraient avec un test positif comme « morts du covid » ! Un chien de garde éditorialiste d’une de ces chaînes de milliardaires est allé jusqu’à menacer les récalcitrants aux toxins de les mener de force à ces expérimentations de masse qui rappellent celles du Dr Mengele. Cette caste dépourvue de toute honte devra rendre des comptes.

Merci, Monsieur Macron, Monsieur Castex, mesdames & messieurs les parlementaires, mesdames & messieurs les journalistes, de nous entendre, nous les « connards ».
À bon entendeur, salut !

Lionel Labosse

 Lettre à modifier à votre gré et à envoyer au Premier ministre sur le site dédié, au président de la république ou à vos parlementaires. Le site de la présidence précise : « La présidence de la République appelle à un dialogue citoyen, respectueux des règles de la correspondance. Il convient d’éviter les propos menaçants ou les injures qui ne seront pas transmises au chef de l’Etat. » Nous voilà rassurés : Jupiter n’entend pas porter plainte contre la gueuserie !

Adresses courriel des parlementaires.
© Assemblée nationale & Sénat

 Article repris sur Profession gendarme le 3 juillet.


© altersexualite.com, 2021