Accueil > National-covidisme > Journal de la chute & décadence du national-covidisme (22) : 2024, la (...)

Vers la chute des mondialistes dégénérés ?

Journal de la chute & décadence du national-covidisme (22) : 2024, la croisée des chemins, janvier-février 2024.

Big Pharma, Big Tech & Big Gun sont dans un bateau. Lequel tombe à l’eau ?

dimanche 4 février 2024, par Lionel Labosse

Si vous préférez Greta Thunberg à Louis Pasteur, vous n’avez pas apprécié mon Journal de confinement, ni mon Journal de déconfinement (1) mai-juin, ni mon Journal de déconfinement (2) juillet-octobre, encore moins le Journal de reconfinement (1), octobre-décembre 2020, le Journal de reconfinement (2), janvier-février 2021, le Journal de reconfinement (6), mars-avril 2021, le Journal de reconfinement (7), mai - juin 2021 et le Journal de redéconfinement (8), juillet-août 2021, puis le Journal de vaxinofolie (9) (septembre-octobre 2021) et le Journal d’hybris macrono-véraniste (10) (novembre-décembre 2021), puis Vers l’apocalypse covidiste ? (11) (janvier-février 2022), L’apocalypse covidiste traîne en longueur (12) (mars-avril 2022), L’apocalypse covidiste s’éternise (13) (mai-juin 2022), L’apocalypse covidiste se précise (14) (juillet-août 2022), Le national-covidisme bat de l’aile (15) (septembre-octobre 2022), Le national-covidisme bat de l’aile (16) (novembre-décembre 2022), Baroud de déshonneur du national-covidisme (17) (janvier-février 2023), Bérézina du national-covidisme (18) (mars-avril 2023), La Dynastie casserolingienne (19) (mai-Raoult 2023), Capitaines de pédalos (20) (septembre-octobre 2023), ni Une petite guerre mondiale pour détourner l’attention (21) (novembre-décembre 2023). Alors achevez votre infarctus en lisant ce 22e tome, janvier-février 2024, avec toujours une recension des meilleurs articles, jusqu’à la chute du macrocovidistan & la recoronaquista, si cet enfer a jamais une fin. Vous pouvez commencer votre lecture au 1er janvier, au 15 janvier, au 1er février, au 15 février, ou aller directement à la fin de l’article. Désolé pour les fautes d’orthographe & menues erreurs, car je n’ai pas le temps de relire ! Ah ! j’oubliais : comme un médecin – pardon, je reprends : comme un médecin honnête – qui déclare ses conflits d’intérêts, je déclare mes conflits d’intérêts pour que les choses soient claires & nettes : je suis raoultiste & fier de l’être. Cela veut dire en bon français que je suis un criminel de guerre nazi, que j’ai tué 6 millions de juifs, que chaque matin j’assassine une petite vieille, et sodomise deux petits garçons, bref, je suis « complotiste ». Donc vous voilà prévenus, vous pouvez tout de suite retourner lire vos sites collaborationnistes préférés, laissez-nous tranquilles et on se retrouvera à la coda. Si vous décidez de continuer la lecture, c’est que vous êtes aussi « complotiste » et que vous souscrivez aux 10 points de mon antisèche pour complotosceptiques. Voyez mon article sur l’utilité des masques covidistes. Une ressource très utile est cette page de Patrick Martin (brionnais.fr) qui recense tous les articles marquants de la « Chronique de la Grande Guerre de la quinine et de ses dérivés ».


 Le 1er janvier 2024, 719e jour de recoronaquista. Voici mes « Vœux pour une vraie bonne année 2024, enfin ! ». Je le publie parce que les révélations sur l’affaire Epstein ne viendront qu’à partir du 2 janvier, on en parlera suffisamment. Sarah-Jane Iffra nous offre une magnifique parodie : « Bla Bla Bla » d’après Rita Mitsouko. Les vœux du Pr Raoult valent leur pesant de cacahuètes.
 Le 2 janvier 2024, 720e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. J’ai repris un dessin animé parodique sur « Les trois petits cochons et le loup russe », ainsi que la vidéo Tik-Tok d’une jeune femme juive américaine qui pose une question sur le Hamas : Israël ignore-il cela ? Enfin, numéro 8 de la série « Paris, ville capitale ? » : « Square fermé pendant les vacances ». Silvano Trotta sort une couverture de Choc, presse de caniveau française (sans doute un des magazines dirigés par Myriam Palomba) qui évoque la « différence d’âge » et le scandale aux États-Unis, en s’exclamant : « Tiens cela se réveille enfin ? » Il ne manque pas de toupet, lui qui depuis 2 ans n’a daigné publier qu’une ou 2 vagues allusions, mais jamais le moindre document sérieux.
 Le 3 janvier 2024, 721e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. Chistian Combaz nous propose un Campagnol spécial vœux qui déménage. Comme d’habitude il mélange Chibritte à tout le bordel ambiant. Petit message à Radio Courtoisie : « J’écoute de moins en moins Ligne droite depuis le départ de Clémence Houdiakova. Il se trouve que ce matin, après avoir écouté les vœux de Christian Combaz, qui aborde la question Chibritte, je suis tombé sur votre débat à propos de Depardieu. La France entière parle de Jean-Michel Trogneux, mais aucun des intervenants à cette table ronde n’est capable d’y faire la moindre allusion. Vous parlez d’un rideau de fumée pour faire oublier la loi immigration que tout le monde a déjà oubliée, mais vous ne voyez pas l’éléphant dans le salon : cette affaire de mœurs montée de toutes pièces a pour utilité de prendre la place médiatique de l’affaire de mœurs de l’Élysée. Vous jouez bien votre rôle d’étouffoir, comme BFMTV, TF1, Voici, Gala, André Bercoff et France Soir. Votre slogan est « toutes les droites, tous les talents », mais vous êtes la droite bien pensante ; vous excluez la vraie droite talentueuse, celle de Faits & Documents et d’Égalité et Réconciliation, qui est la seule à faire son travail sur le dossier. Je suis profondément déçu, et vais continuer à vous écouter de moins en moins, à moins que vous ne retrouviez votre talent. » Signé « un futur ex-donateur ». En parlant de presse, j’ai acheté Choc jan/fev/mars 2024, 1,99 €. La couverture proclame : « Son couple fait scandale ! En France personne n’ose rien dire mais aux États-Unis, la presse fait de grosses révélations sur sa différence d’âge avec le président ! » Je croyais que c’était un des magazines dirigés par Myriam Palomba, mais non, elle ne figure pas dans l’ours. L’article sur deux pages reste très timide, il n’est pas question de Jean-Brichel, bien entendu, mais il y a de quoi susciter l’intérêt pour le détourneur de mineur de l’Élysée. Salim Laïbi a sorti une vidéo excellente sur la fumisterie de la prétendue « civilisation judéo-chrétienne ». Cela fait près de 20 ans que je parle pour ma part de judéo-christiano-islamisme (cf. par exemple p. 84 de mon livre Karim & Julien (2007)). Comme je le disais dans mon article de vœux, les masques tombent. Malheureusement les Palestiniens le paient de leur sang, dans l’indifférence des pays arabo-musulmans, sans parler de l’Occident (on s’en doutait). Mon ami de Mayotte que j’ai appelé pour les vœux, évoque les coupures d’eau, tout en se scandalisant des allusions à une prétendue « sécheresse » qu’il a entendue sur France-Inter. Il explique que Mayotte est en zone tropicale humide, et qu’il n’y a pas plus de sécheresse à Mayotte que de clitoris dans la culotte de Chibritte ; c’est seulement l’incurie des autorités locales, qui n’ont pas fait les travaux de modernisation du réseau compte tenu de la croissance de la population et de son niveau de vie. Il donne en exemple le fait que maintenant tout le monde a une machine à laver alors qu’il y a vingt ans on allait laver son linge à la rivière. Cela m’amuse car cet ami se scandalisait quand je qualifiais cette radio de Radio Paris. Il faut vraiment qu’un sujet vous touche pour que vous vous réveilliez ! Je lui ai rappelé le fameux « Tournant » de France Inter, c’est-à-dire l’engagement à soutenir mordicus le mensonge climatiste.


 Le 4 janvier 2024, 722e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. Marie-Line a monté dans la foulée le 16e épisode d’« Au pays de Jean-Briche », et il est en ligne sur YT et Odysee. Un de nos meilleurs numéros. Nous avons aussi tourné le 17e, pour dans 15 jours… Le sketch connaît d’ailleurs un succès immédiat, 2500 vues en 24 h, alors que le précédent stagne à 745 vues. Didier Raoult, qui fait l’objet d’une nouvelle salve d’attaques de détournement, a été reçu ce jour par André Bercoff. J’ai visité une exposition majeure à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine à Paris (jusqu’au 2 juin 2024) : « Métro ! Le Grand Paris en mouvement ». Plein de ressources pour le thème de BTS Paris, ville capitale ? ». J’en ai profité pour faire un tour jusqu’au pied de la Tour Eiffel. J’y ai contemplé, écœuré, le nouvel aménagement mégalomaniaque pour nous empêcher de passer au-dessous de la Tour. Il faut payer une entrée très chère rien que pour voir la tour sans ces barrières délirantes. Vivement qu’on vire tous ces psychopathes qui se sont emparés de notre pays ! Et j’allais oublier les hordes de vendeurs ambulants (au mieux) et de trainards de tout poil et de toutes nationalités.
 Le 5 janvier 2024, 723e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. J’ai visité une expo au musée du Petit Palais : « Trésors en noir et blanc », consacrée à la gravure depuis Dürer jusqu’au XXe siècle, avec même à la fin des gravures en couleurs. Intéressant, même si j’étais déçu d qu’une seule plaque métallique de gravure soit exposée, parce que les explications par les mots sont incompréhensibles pour un procédé si complexe. Il y a des chefs d’œuvre en pagaille et l’on peut aussi revoir l’expo permanente, qui elle est gratuite.
 Le 6 janvier 2024, 724e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. Notre 16e épisode de « Au pays de Jean-Briche » a battu en moins de 24 h le record de la série sur YouTube, sans compter Odysee (4700 vues). Est-ce le meilleur ou bien la théorie du complot de l’usurpation d’identité de l’individu qui prétend au titre de « première dame » attirerait-elle enfin l’attention de la population mougeonnière malgré l’omerta de la presse ? Il se trouve que concomitamment, la théorie du complot de l’affaire Epstein, vieille d’une quinzaine d’années, commence à affleurer dans la même presse au service des milliardaires compromis dans ladite affaire… Même Radio J commence à en parler timidement. On avance ! Merci donc de diffuser notre sketch et d’encourager vos contacts à s’intéresser à ce scandale qui, si l’on vivait en démocratie, aurait dû faire dégager le locataire de l’Élysée et son vieux travelo détourneur de mineur. J’ai repris à toutes fins utiles la vidéo de Georges Marchais déclarant le 9 janvier 1981 « Il faut stopper l’immigration officielle et clandestine ». Asselineau avait dans le même ordre d’idées éclairé en 2015 l’attitude de Marine Le Pen face aux USA.
 Le 7 janvier 2024, 725e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. J’ai repris une entrevue par Marine Lafontaine en 2019, que j’ai retrouvée hier, sur l’altersexualité en littérature jeunesse. Revu également mon « Antisèche pour complotosceptiques ». Voici une émission de TVL avec Pierre Jovanovic, vieille de 3 ans, où tout était déjà dit sur Epstein. Mais BFM, télévision du Mossad, ne savait pas…
 Le 8 janvier 2024, 726e jour de recoronaquista. Piscine, 52 longueurs. La « Ligue de Défense des Jean Michel » semble avoir enfin découvert nos modestes activités brigittologiques, et reprend quelques sketches et articles sur sa page Facebook (pas forcément visible si l’on n’est pas adhérent). Tout arrive ! J’ai oublié de raconter une anecdote qui date de samedi. J’étais passé à ma pharmacie, pour ma 8e dose, bien entendu. J’y trouve deux inspecteurs de police. La vitrine a été fracturée avec un morceau de fonte qui traînait autour du marché. Elle est pourtant en verre très épais, mais seule la porte est protégée par un rideau de fer. Un Africain passe à ce moment-là et dit qu’il a été témoin de l’affaire vers 3 h du matin alors qu’il rentrait du boulot, qu’il a coursé les Roumains qui ont fait le coup, qu’ils ont lâché la caisse et qu’il l’a ramassée ; il s’apprête à la rapporter… Heureusement ils n’ont pas volé les doses, ils auraient eu du mal à les revendre !
 Le 9 janvier 2024, 727e jour de recoronaquista. Mike Borowski a organisé un débat en direct hier soir autour de Xavier Moreau, avec malheureusement des types qui n’étaient pas à la hauteur. Je me suis arrêté à la première coupure de pub. J’ai quand même une question : comment cela peut durer aussi longtemps sans que les Ukrainiens ne se rebellent, mettent une balle dans la tronche du joueur de piano à bites qui détruit leur peuple ? Du côté russe on sait que l’intérêt de Poutine est de laisser continuer le suicide du peuple ukrainien, car plus cela dure, plus il récoltera, et en plus cela ruine les pays de l’Otan et l’UE, et contribue à leur désarmement. Mais côté ukrainien ? D’autre part on n’entend plus parler depuis très longtemps des mercenaires ni des soldats étrangers qui combattent déguisés en Ukrainiens. Qu’en est-il ? Ce sont les questions qu’il aurait fallu poser à Xavier Moreau, mais on préfère organiser un débat bidon avec des abrutis. Tiens, il va pleuvoir des grenouilles : Clémence Houdiakova a toléré que "AuBonTouite", masqué, cagoulé, fasse une allusion cryptée, masquée, cagoulée, à Chibritte dans sa chronique du jour. Quelle avancée ! Ce même jour, dans l’émission du soir de Radio Courtoisie, l’animatrice lit un message d’un auditeur faisant référence à « Jean-Michel », sans faire le moindre commentaire. Putain, quel déficit de la balance commerciale en matière de couilles ; même si cela constitue quand même des avancées nanométriques ! Tiens, tiens, le même jour, avec plus d’un mois de retard, Xavier Azalbert traite le sujet "Hanoucca à l’Élysée", en glissant une allusion cryptée à "Zoé Sagan", qui veut dire en français "affaire Chibritte". Lui aussi aurait-il retrouvé l’accès à quelque paire de couilles depuis longtemps oubliée ? S’apprêterait-il d’ici quelques mois ou années à enfin oser toucher du bout du doigt l’affaire qui aurait dû faire tomber depuis longtemps celui qu’il nous désigne comme l’ennemi et le danger absolu ?
 Le 10 janvier 2024, 728e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs. J’ai été passablement agacé ces derniers temps sur Radio Courtoisie, mais aussi sur tous les médias anti-covidistes, d’entendre Vincent Pavan se pavaner sur le marquis de Sade, qui est un grand méchant connu par 0,1 % de la population, et une psy quelque chose qui a publié récemment un bouquin sur les dangers du porno. Résumons : nous avons à la tête de l’État des cocaïnomanes qui participent à des soirées chemsex chez un pédocriminel en possession de milliers de photos pédopornographiques ; le chef de l’Étron a été victime à 15 ans d’un détourneur de mineur qui en plus a usurpé l’identité d’une femme qui a mystérieusement disparu, et l’État d’Israël utilise cette affaire pour faire pression sur l’Élysée pour qu’il laisse faire le massacre de femmes et d’enfants ; ces braves gens nous pondent des circulaires pour contraindre les enseignants et les parents à avaliser sans discuter toute vague velléité d’un gamin à changer de sexe, et le big problem c’est quand nous matons une vidéo porno ! Que ces gens n’aient pas les couilles de dénoncer le plus grand scandale de l’histoire de France, passe encore, mais qu’ils ne nous cassent pas les nôtres avec des problèmes dignes des chaisières de Saint-Nicolas-du-Chardonnet ! Faut-il rappeler que 50 % des mariages se terminent en divorce, que la France fait face à une vague de baisse de la natalité, etc. ? Alors peut-être faudrait-il s’interroger sur la présence à la tête de l’État d’une bande de pervers qui n’ont pas d’enfants et qui dissuadent nos concitoyens d’en faire, que ce soit en les obligeant à les faire injecter de 11 poisons à la naissance, ou en obscurcissant leur avenir de mesures totalitaires. Mais non, le danger, c’est de visionner des films pornos ! Mon dieu !
 Le 11 janvier 2024, 729e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. J’ai publié un article intitulé La nomination de Gabriel Attal Premier ministre énerve les complotistes ! pour résumer l’état des choses. Lisez juste les commentaires de cette nouvelle émission d’un lécheur d’anus de la macronie, consacrée à Chibritte. Ils sont finis !
 Le 12 janvier 2024, 730e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. Nouvelle entrevue de Xavier Poussard par Le Média en 4-4-2. Profession Gendarme publie semble-t-il en exclusivité un « Courrier de soutien à Ariane Bilheran » signé par une partie des stars de l’anticovidisme, contre une autre partie des stars de l’anticovidisme, qui ne sont pas nommés ; tout cela semble avoir été engendré par la mort d’Olivier Soulié. Pour tout vous dire cela me dépasse un peu. De mon petit point de vue, je vois des stars qui se comportent comme des stars, et me rappellent cette vieille histoire des trois rabbins assis à l’arrière d’un taxi en route vers un congrès mondial de rabbins. Ils se dénigrent à qui mieux mieux : « Quand je pense à Dieu, dit le premier, je me dis que je ne suis vraiment pas grand chose. » Le deuxième surenchérit : « Si tu es si peu de chose, alors moi décidément je ne suis rien ! » Au troisième d’ajouter : « Mais si toi tu n’es rien, je suis moins que rien, je suis au-dessous de tout ! » C’est alors que le chauffeur de taxi se retourne pour leur dire : « Messieurs, si vous, illustres rabbins, dites que vous n’êtes rien et même moins que rien, que puis-je être moi ? Il n’y a pas de mots pour me décrire, je n’existe pas ! » Les trois rabbins se regardent alors et s’écrient : « Mais pour qui il se prend celui-là ? » En fait j’avais tort, et un article d’Ariane Bilheran publié le 24 janvier, m’a fait comprendre les dessous de l’affaire, toujours sans nommer personne. Voir ci-dessous.
 Le 13 janvier 2024, 731e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. Voici deux articles partiels de Panamza (il faut s’abonner pour avoir droit aux « révélations »). « Attali, Macron et les Rothschild : le pacte secret » et « Ce que l’on vous cache sur le passé de Macron ». Précision utile : le vrai ennemi de Panamza ne semble ni Macron ni Rothschild, mais Xavier Poussard, comme en témoigne ce tweet parmi d’autres. Comme on dit : « Gardez-moi de mes amis ; mes ennemis, je m’en charge ». Le Pr Raoult a poursuivi sa tournée parisienne de promotion de son nouveau livre. Après être passé sur Tocsin, France-Soir, CNEWS et avant Géopolitique profonde, c’est bien sûr l’émission poubelle de Hanouna qui fait parler les abrutis (mais il faut bien qu’il y aille s’il veut toucher ce public). Comme d’habitude après avoir pris son temps pour ne se baser que sur des études publiées, Raoult envoie du lourd. Philippot fait une synthèse de ses interventions, et évoque ce message de Raoult en 2021 où il recommandait la vaxination pour les soignants, parce qu’il y était contraint et forcé. C’est vrai que c’était gênant, mais on avait bien compris la situation. Il faudrait qu’un journaliste lui pose clairement la question. Peut-être Mike Borowski ? L’émission de Mike est publiée ce soir. Très intéressante, et on laisse parler Raoult, qui aborde en roue libre des tas de sujets politiques.
 Le 14 janvier 2024, 732e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. Zoé Sagan a posté un long message sur Twitter qui surfe à sa manière nébuleuse sur les liens occultes entre les gays du RN et les gays qui gravitent autour de Goebbriel Anal. Il fantasme autour de la boîte gay parisienne « Le Dépôt », qui « existe toujours », avec une évocation affriolante : « c’était un club comprenant une cinématique à partouze avec des go-gos en cage et fistés en sling ». Le problème est que cela est faux, c’est un fantasme homophobe basé sur l’extrapolation de nouvelles ponctuelles. Je ne veux pas raconter ma vie, mais je parle de choses que je connais. Premièrement, le Dépôt est fermé depuis 2020. Il a rouvert après le premier confinement, puis il a fermé. Le site existe toujours parce qu’il appartient à un groupe qui possède deux saunas toujours ouverts, mais vous pourrez constater que les dernières soirées annoncées datent de 2019. Deuxièmement, la vision fantasmée est extrapolée sur une seule soirée d’ouverture il y a une vingtaine d’années, avec des people. La réalité quotidienne du lieu était bien plus prosaïque : un endroit assez vite devenu sale et vétuste. Peut-être avec une ou deux soirées médiatisées par an et des acteurs porno rémunérés pour un show. De façon plus générale, si je fouille dans ma mémoire des 30 dernières années, je n’ai croisé que 3 personnalités connues dans des lieux gays de consommation sexuelle. Il s’agissait de 3 personnes qui avaient plus de 50 ans ; 2 sont décédées depuis. Ils étaient très discrets, et je ne les ai croisés chacun, régulièrement, que dans un seul endroit petit et discret (dont deux ont fermé depuis car avec les applications de rencontre, ces lieux ferment les une après les autres). Je n’ai jamais vu nulle part un jeune gay, encore moins un politique, se donnant en spectacle. Il ne faut quand même pas les prendre pour des imbéciles. Ils savent très bien que s’ils s’affichaient régulièrement, ils seraient au bout de 15 jours « dragués » par un jeune homme extraordinairement beau envoyé par un service secret ou un autre, et ce jeune homme pourrait très bien arborer l’habitus de la « racaille de banlieue de Citebeur » selon Zoé Sagan. Pour avoir une idée des soirées baise éventuelles des young global leaders, ce que je veux bien admettre, il faut écouter Alexis du Réau de la Gaignionnière qui s’est vanté s’avoir sodomisé macron, et qui a expliqué dans quel cadre. Je pense que les types doivent se sécuriser, et l’hypothèse de soirées entre politiques gays de bords différents me semble possible, car cela les sécurise, comme dans tous les milieux. La plupart des gens baisent dans leur milieu. Quant au fantasme des « go-gos en cage et fistés en sling », il s’agit de performances pour des soirées exceptionnelles, pas de la réalité. Un écrivain avait fait scandale en racontant il y a plus de 30 ans les soirées de Michel Foucault au « Keller », le petit bar gay spécialisé dans cette pratique extrême et qui existe toujours dans la petite rue où réside Manuel Valls. Mais c’est une niche plutôt sordide. La réalité quotidienne du gay moyen, c’est à peu près la même que celle de l’hétéro moyen. Ceux qui ne sont pas en couple, eh bien c’est la misère sexuelle, à moins d’être jeune et beau. Mais en général quand vous êtes jeune et beau, vous êtes en couple… Et je vais divulguer un grand secret basé sur mon expérience : la plupart des gays, y compris jeunes et beaux, sont plus attirés par le papotage que par la baise dépravée. En revanche, un fait que j’ai constaté dans les vingt dernières années, c’est la vague massive du « Chemsex ». J’ai un ami qui en est mort il y a deux ans, après dix ans de pratique. Il s’est suicidé un lundi en descente, selon une mode avérée, à l’âge de 50 ans. Les gens qui consomment ces produits sont dans un état tel de nervosité que la sexualité génitale passe au second plan. C’est à peine s’ils sont capables de se rendre compte de ce qu’ils font. Il m’est malheureusement arrivé d’en croiser, parce que c’est un phénomène massif, dans lequel il faut peut-être inscrire la raison mystérieuse pour laquelle 90 % des homos, malgré le souvenir de l’époque glorieuse du sida, se sont couchés lamentablement devant le covidisme. Bref, comme il arrive souvent avec les journalistes, quand vous connaissez un sujet qu’ils abordent, vous vous rendez compte qu’ils disent n’importe quoi. Mais cela fait un moment que je prends avec des pincettes les déclarations de Zoé Sagan, qui se présentent d’ailleurs sous un angle parodique et provocateur plutôt que journalistique.
D’après Philippot, le forum de Davos annuel qui commence demain réunira la crème du panier de crabes des mondialistes les plus criminels que compte la planète. Une tentation unique pour Poutine, pour tester l’efficacité en grandeur réelle de ses bombes hypersoniques. J’aimerais qu’Asselineau soit plus explicite sur l’arnaque climatiste, à l’instar de Philippot. Sauf erreur, il n’y a pas encore consacré une émission complète.

 Le 15 janvier 2024, 733e jour de recoronaquista. J’ai oublié de dire que depuis la rentrée scolaire l’établissement où je travaille, comme tous les lycées de la région (et peut-être les collèges, je ne sais pas), a inauguré un sas d’accès « sécurisé ». Le tarif pour ce bahut est de 30 000 €. Ça ne sert qu’à nous faire perdre du temps chaque fois qu’on rentre ou sort de l’établissement. Quant au terrorisme, on sait bien qu’Israël, avec la complicité passive de tout l’Occident, est en train de nous fabriquer par ses massacres des milliers de terroristes pour les 50 ans qui viennent, avec ou sans sas. Mais il faut foutre l’argent par les fenêtres et encourager la Peur, encore et toujours, comme l’expliquait un vieux sketch des Guignols qui vient de refaire surface. Excellente émission d’Éric Montana, avec Marion Sigault, Youssef Hindi et Christine Deviers-Joncour, à propos des massacres perpétrés par les nazis israéliens à Gaza et dans les territoires occupés. Marion Sigaut, que j’ai découverte à l’occasion, a tout l’air d’une femme intéressante ; la preuve, le site fasciste Wikipédia la qualifie d’extrême drouâteuh et d’antivax complotisse ! Quelles flatteries ! Elle explique que les massacres de Gaza sont une première étape, avant ceux de la Cisjordanie, puis ceux des arabes israéliens. Elle évoque son expérience personnelle des kibboutz, dans les années 70, et les témoignages qu’elle a recueillis sur les « cours de Shoah » qui terrorisent les enfants en Israël et contribuent à cet état d’esprit nazi. C’est très intéressant parce qu’on a toujours parlé des cours antisémites en Syrie ou autres pays arabes, par exemple avec Riad Sattouf, mais jamais de la façon dont l’éducation formate aussi les esprits à la haine en Israël. En ce qui concerne les branquignols du nouveau gouvernement, ils ne m’intéressent pas, mais on note le ridicule de la rupine ministre de l’éducation et des sports, qui s’est ridiculisée en justifiant le fait que ses enfants aient suivi un cursus dans une école catho. Le problème n’est pas vraiment là, mais pourquoi systématiquement on choisit comme ministres de l’éducation des gens qui soit ont fréquenté l’école privée, soit ont mis leurs enfants dans le privé, sans compter la question de la fortune personnelle. N’y a-il aucun conflit d’intérêt, la vague tentation de favoriser l’enseignement privé par telle ou telle décision ? J’ai même entendu un des collègues évoquer carrément comme des « nazis » les enseignants de Stanislas, sous prétexte qu’ils sont « climato-sceptiques » !
 Le 16 janvier 2024, 734e jour de recoronaquista. Asselineau propose une émission de 16 minutes sur nos agriculteurs. Jean-Dominique Michel a proposé hier une émission difficile à retrouver intitulée « Gabriel Attal et les soirées chemsex ». Ce qui m’interpelle est qu’il ose aller très loin dans la dénonciation de la mafia sur des points très récents, mais qu’il n’ose toujours pas écorner l’omerta du brigittegate. Peut-être est-ce une question de jours ?
 Le 17 janvier 2024, 735e jour de recoronaquista. Piscine, 58 longueurs. Égalité & Réconciliation attire notre attention sur une campagne de matraquage des médias fascistes avec comme vedette un prétendu « réserviste franco-israélien », c’est-à-dire un terroriste qui devrait être traité comme les djihadiste qui allaient combattre en Syrie, mais qui au contraire est encensé par les médias du pouvoir. Vu que le gars montre sa tronche partout en ce livrant à ces provocations, on a des chances que cela se termine en « odieuse agression antisémite » d’ici quelques jours, selon le processus sans fin. Je fais cours à distance aujourd’hui car « on » a décidé qu’il y avait un risque majeur météo, que nous allions être ensevelis sous 3 m de neige. « On » est un mini-macron qui prend des décisions arbitraires dans son bureau sans consulter personne. Il paraît qu’« on » (enfin un « on ») aurait dit à « on » (l’autre) qu’il risquerait de faire froid, et qu’illico « on » aurait décidé de faire basculer les cours en « visio ». Dans un lycée où une bonne partie des cours sont techniques et proposent des manipulations. J’en ai été averti par hasard à midi hier. Je mettrai donc un truc en ligne sur le logiciel de cahier de texte, et j’espère que les étudiants feront en sorte que l’expérience post-covidiste soit un échec retentissant, en tout cas l’évolution de la météo ridiculise déjà l’initiative ubuesque car il n’y a pas la queue d’une plaque de verglas. Quoi qu’il en soit, je ne crois pas que ces « on » soient capables de jamais se remettre en cause. Mais L’État a rendu possible ce type de comportement chez les « on »… Indépendamment de ça, mes oreilles on capté une discussion de « on » (des collègues) à propos de la nouvelle ministre branquignolle de l’Éducation. J’ai appris que nos collègues enseignants de Stanislas étaient des « fachos ». Ah bon ? Oui, ils sont « climatosceptiques » ! Mon dieu, je devrais postuler ! Sur le média d’extrême drouâteuh CNEWS, Marc Menant dit du mal de notre brillante nouvelle ministre du massacre de l’Éducation Oudéa-Castéra. CNEWS est une menace contre la démocratie ! Ce soir, Nicolas Stoquer traite sur Radio Courtoisie (Libre journal de la Résistance française) la question de la mortalité liée aux vaccins (covid ou autres), avec Pierre Chaillot, Corinne Lalo, Vincent Reliquet, etc. Bravo !
 Le 18 janvier 2024, 736e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. Je vous propose un nouvel article : « Questions pour un mougeon ». Il a neigé cette nuit, il y a au moins un centimètre, Paris est bloqué ! Les « on » qui ont fermé hier l’établissement où je professe, et donc le font ouvrir aujourd’hui malgré cette intempérie extraordinaire, doivent se mordre les couilles, en tout cas « on » s’est couvert de ridicule, mais les « on », ça ose tout ! Riposte Laïque a publié deux articles coup sur coup sur Brichèle : « La reine Brichelle aurait-elle un jumeau ou un sosie ? » et « Macron et Trogneux : chute et fin ! ». Un compte Twitter « Vanessa Tesla », lié à Zoé Sagan, a publié un long récit consacré à Chibritte et aux soirées Chemsex à la Lanterne. À prendre comme un divertissement, bien entendu. Rebel News interroge le Dr Tedros Ghebreyesus, DG de l’OMS au congrès du WEF à Davos, 16 01 2024. Ça c’est du journalisme ! 9e épisode de ma série « Paris, ville capitale ? Paris, ville olympique. Paris d’Annie Dingo » : « Square fermé pour cause de neige. 18 janvier 2024 ». Vidéo du Canard réfractaire sur « Les ravagés de la laïcité », avec toutes les putains du laïcisme néocon, c’est-à-dire du sionisme islamophobe.

 Le 19 janvier 2024, 737e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. Hier soir je suis allé à Meudon bravant le froid et les trottoirs verglacés pour voir La Esmeralda, l’opéra de Louise Bertin sur un livret de Victor Hugo. Il m’a fallu du temps pour surmonter le dégoût que m’a inspiré la mise en scène décadente & wokiste de Jeanne Desoubeaux (extrait de sa note d’intention : « C’est le récit banal d’une femme (étrangère, qui plus est), victime d’agression sexuelle qui se retrouve coupable. […] Et, aujourd’hui, une scène de viol ne peut plus être jouée sans qu’un discours l’accompagne, sans quoi nous reproduisons des décennies de culture du viol et alimentons ce que nous devons détruire ») et apprécier l’immense talent des 6 musiciens dirigés par Benjamin d’Anfray et des chanteurs, notamment la jeune soprano Jeanne Mendoche, émouvante aux larmes malgré le massacre de la scénographie, et les autres. Il a fallu supporter au début de la représentation qui a commencé avec 10 minutes de retard dans cette banlieue lointaine, 10 minutes silencieuses & inutiles d’exhibition décadente avec un chanteur que la suite du spectacle révélera, obligé de se trémousser en slip à 4 pattes et en laisse sur scène pour mieux exposer selon la metteuse en scène, les lubies wokistes à la mode. Je suppose que pour obtenir des subventions à l’heure actuelle, il faut truffer le dossier de ces tartes à la crème. Lors d’une scène, où Quasimodo était juché sur un praticable au-dessous de 7 cloches qui avaient l’air de vraies cloches, j’attendais avec émotion un concert de carillon, mais macache, nib de carillon. Il faut voir la pièce originale pour vérifier si ce passage a été caviardé. En fait si l’on suit le livret de Victor Hugo en parallèle avec cette version audio de 2008 par l’orchestre National de Montpellier, la scène en question (à 1h40’) ne comprend pas de carillon, hélas ! Puisque vous y êtes, écoutez vers 1h25 au début de l’acte IV, le merveilleux récitatif où Esmeralda, qui vient donc si l’on en croit la metteuse en scène, d’être violée par Phœbus qu’on l’accuse d’avoir tué, demande la grâce de mourir : « Dieu bon, que je supplie / et la nuit et le jour, daignez m’ôter ma vie / ou m’ôter mon amour ! / Mon Phœbus, ouvrons nos ailes / vers les sphères éternelles, / où l’amour est immortel ». Pierre de Gaulle s’exprime sur Tocsin à propos de la posture gaullienne de macronescu. C’est le petit-fils de Mon Général.


 Le 20 janvier 2024, 738e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. Parution du 17e épisode de notre série « Au pays de Jean-Briche ». Excellente analyse sur Kennedy Jr par Égalité & Réconciliation. Eh oui, le « génocide » dénoncé par l’Afrique-du-Sud est le grand révélateur. Philippot a marqué des points dans l’émission de merde de Cyril Hanouka. Il a du courage, mais cela doit être utile pour réveiller les abrutis qui regardent ce genre de gloubiboulga. J’ai terminé un long article entamé depuis plusieurs mois sur Paris, capitale du XIXe siècle. Le Livre des Passages, de Walter Benjamin.

Le joujou mécanique « Je suis l’anti-système ».
© Stoll


 Le 21 janvier 2024, 739e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. Belle illustration de notre jouet mécanique ci-dessus. Nouvel article : « Les Macronescu bientôt en fuite ! ». On peut enfin écouter l’excellent Libre journal de Nicolas Stoquer sur Radio Courtoisie diffusé hier. Il faut une allusion à l’affaire Chibritte, et j’adore son ton acerbe pour les haineux de ce gouvernement. La chaîne Youtube CoccyxGrue a dépassé les 700 000 vues, avec 2970 abonnés… Mike Borowski a invité hier un abruti « fact shaker ». Le seul intérêt est que grâce à ce crétin inculte ils ont évoqué l’affaire Chibritte, en dépit de l’omerta qui règne à ce sujet sur Radio Zemmour. Écoutez juste le début.
 Le 22 janvier 2024, 740e jour de recoronaquista. « Nouveau hic : les JO 2024 vont bloquer le transit du blé » : « remarque ahurissante d’un énarque : « Et on ne pourrait pas décaler la date des récoltes, par exemple au 29 juillet ? » Ben non, monsieur, on ne peut pas. « Quand le blé est mûr, il faut le couper », a-t-il tenté de lui expliquer, et quand il est coupé, il faut se dépêcher de l’ensiler avant qu’il ne fermente. » Bienvenue chez les énarques hors-sol. À la benne ! Conseils de classe (de semestre car nous sommes en post-bac). J’apprends que deux étudiants sont épuisés car obligés de travailler le soir pour subvenir à leurs besoins, car ne pouvant pas bénéficier de bourse en tant qu’étrangers. Comportement sans problème. Par contre les emmerdeurs qui pourrissent la classe et empêchent les précédents de comprendre les cours, eux, ont une bourse. Mais ne vous inquiétez pas, les ministres de l’éducation dont les enfants sont dans le privé, préparent pour le public des formations à l’empathie, des circulaires pour obliger les parents à accepter que leur enfant de 8 ans change de sexe, etc.
 Le 23 janvier 2024, 741e jour de recoronaquista. Émission de Égalité & Réconciliation sur Attal avec Alain Soral et Xavier Poussard. J’ai revu mon article de 2012 « Alain Soral : le « nazillon » qui tire sur tout ce qui pense », pour m’étonner que Soral persiste dans une homophobie aussi obsolète que contre-productive. Immense nouvelle aujourd’hui, à lire pour se fendre la gueule sur Radio Paris : « L’extrême droite allemande prône le « Dexit » quand les Britanniques regrettent le « Brexit » »
 Le 24 janvier 2024, 742e jour de recoronaquista. Piscine, 58 longueurs. L’émission d’hier de Jean-Dominique Michel (sur Telegram mais pas sur YouTube pour cause de censure) est consacrée à l’« opposition (in)contrôlée », où il rebondit sans les nommer sur la « zizanie » à propos du défunt Olivier Soulié ou d’Ariane Bilheran. Il refuse de prendre parti, et je suis d’accord avec lui sur ce point, à quelques détails près. En effet, si je suis d’accord avec ses analyses basées sur des concepts dont je connais certains comme le « bouc émissaire » de René Girard, je trouve qu’il n’est pas digne de sa propre rigueur quand lui, qui défend certains journalistes honnêtes contre d’autres malhonnêtes, et qui fustige ceux qui ne déclarent pas leurs liens d’intérêt, il passe sous silence les enquêtes sérieuses de Faits & Documents sur les « contrôleurs d’opposition », notamment André Bercoff et Cyril Hannouna. En effet, contrairement aux autres cas qu’il regrette, basés sur des sentiments, les enquêtes de Faits & Documents sont basées sur des faits et des documents. Bercoff, qui est habitué à ruer dans les brancards, a fermé sa grande gueule sur cette enquête à son propos, ce qui revient à reconnaître sa pertinence. Or Jean-Dominique Michel, en même temps qu’il se pose en sage au-dessus des bisbilles, nous rappelle qu’il est régulièrement invité chez Bercoff, ce qui constitue un conflit d’intérêt sur la question de l’opposition contrôlée, et l’empêche d’être objectif. Je vous renvoie à mon article sur le sujet, et je vous rappelle que j’ai toujours eu sur ce sujet une position claire, ferme, mesurée, et basée non pas sur des sentiments mais sur des faits. Il est bien sûr facile à des gens qui ne produisent aucun écrit, de me reprocher mes prises de position, mais qu’ils publient les leurs d’abord, et alors je pourrai critiquer les leurs. Pour le reste, si vous me lisez régulièrement, vous savez que je suis sur la même longueur d’onde que Jean-Dominique Michel sur la tolérance que nous devons avoir pour ceux qui n’ont pas été « résistants » comme nous, à mille lieues des positions excessives et contre-productives du type « ni oubli ni pardon ». Je me fais régulièrement insulter à ce propos par les courageux autant qu’anonymes commentateurs de Profession gendarme… dont je soupçonne la plupart d’être des trolls envoyés justement pour engendrer la zizanie, comme l’a justement remarqué JDM, avec lequel (combien de fois faut-il le répéter pour être compris ?) je suis d’accord à 90 %… Plus généralement concernant la question de Bercoff « contrôleur d’opposition », son rôle clé dans la « résistance » et le fait qu’il soit en conflit larvé avec Faits & Documents n’est sans doute pas pour rien dans le fait que ses invités réguliers n’osent pas aborder le brigittegate, car qui dit brigittegate dit Faits & Documents. On va pouvoir vérifier par exemple si Éric Verhaegue, qui a ouvertement brisé l’omerta et invité Xavier Poussard, sera à nouveau invité chez Bercoff, et libre de ses propos… Article majeur d’Ariane Bilheran, pour ceux qui ne croient pas à l’opposition contrôlée : « L’opposition contrôlée ou "le syndicat jaune" ». Cet article m’a permis de consolider mon impression sur trois personnes, qui d’ailleurs avaient fini par se réunir au sein d’un groupe que j’ai fini par quitter. Voyez mon journal au 1er octobre puis au 23 novembre 2023. J’ai enfin compris ce que la lettre de soutien publiée le 12 janvier noyait d’imprécisions. Je préfère ne pas préciser ; vous trouverez par vous même. J’avais compris qui, mais pas à quel point c’était crapuleux, et c’est ce qu’explique bien Ariane Bilheran. Je crois que cela vaut aussi pour Michel Onfray. De toute façon cela fait longtemps, que j’avais compris qu’il passait trop dans les médias pour être honnête, mais je crois que c’est bien pire, c’est-à-dire que ce n’est pas seulement dû à son égo.
Le Canard réfractaire est très en colère sur les actions des agriculteurs, et dénonce le président de la FNSEA qui se fait passer pour un paysan alors qu’il est un rentier. C’est Véronique Le Floc’h, présidente de la Coordination rurale de France, qui a déclenché le tir dans l’émission de Bercoff du 23 janvier (vers 17’30). Je ne suis pas Madame Soleil, mais là, on tient peut-être l’étincelle, parce qu’on a un sacré baril de poudre ! L’article de Wikipédia Arnaud Rousseau fait l’objet d’une guerre d’édition depuis hier. Vous pouvez le constater en cliquant sur l’onglet « voir l’historique ».
 Le 25 janvier 2024, 743e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. On peut s’amuser à lire la version corrigée du discours de Stéphane promotion canapé Séjourné en Ukraine. Ils ont rectifié les cuirs, mais ils n’ont pas pu rectifier certaines grossières erreurs de vocabulaire. Par exemple, "Mon homologue, le ministre de la défense" est devenu "Mon homologue, le ministre des Armées"… mais cela reste très problématique… Je me suis entendu dire que cela serait l’objet d’un prochain sketch de mon ami Coccyx Grue… Qui sera moins conciliant que le plan com de la journaloperie, avec des truellées d’articles recopiant des éléments de langage identiques sur la dyslexie, comme si qu’on savait pas cexé ! Il y a des anus qui doivent saigner à force d’être léchés par de tels « journalistes » ! Lucien Cerise publie sur France-Soir un article intitulé « Stop à la psychose Internet  !. Analyse des vidéos de François Asselineau et Youssef Hindi sur la Worldwide Freedom Initiative ». Même si le titre est confus, il me semble qu’il y a eu là emportement intempestif de François Asselineau, que j’ai aussi pris en flagrant délit de précipitation sur Goebbriel Anal, qu’il présentait comme le « mari » de Stéphane Séjourné, révélant qu’il ignore délibérément Faits & Documents, ce qui n’est pas à son honneur. Asselineau doit revoir ses fiches, ou changer ses collaborateurs ! Nous avons tourné deux épisodes de Jean-Brichel avec Marie-Line… Le n°18 a été tourné en un seul plan, sans coupe, après répétition. Nous avons trouvé un moyen radical pour éviter le casse-tête du précédent épisode qui avait nécessité des coupes à n’en plus finir, parce que les dialogues étaient entièrement rédigés. Aujourd’hui, nous avons improvisé à partir d’un canevas. Idem pour le n°19 tourné dans la foulée, mais là nous avons fait deux coupes… Sortie du n°18 prévue dimanche.
 Le 26 janvier 2024, 744e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. À la campagne pour 2 jours. Cela va devoir castagner dans les rangs anticovidistes. L’abcès qui ne fait qu’enfler depuis la mort du Dr Soulié doit être crevé, et si ce qu’écrit Ariane Bilheran est vrai, le ou les coupables doivent être exclus, car il ne s’agit pas d’opposition contrôlée passive, mais de corruption active, et donc d’un véritable complot avec une infiltration (je répète : « si ce qu’écrit Ariane Bilheran est vrai »). L’opération a failli faire imploser notre petit monde ; elle l’a quasiment fait, et il est temps d’éjecter les fauteurs de trouble ; il faut le faire. On compte sur Ariane, Salim, JDM, Louis Fouché, etc., voire les Pr Raoult & Perronne, car ils font figure de sages au-dessus de la mêlée. À suivre… C’est la période des règlements de compte, et Égalité & Réconcilation met KO debout Philippe de Villiers, que pourtant j’ai apprécié, sans savoir que lui aussi avait vendu son âme et celle de la France… Pendant ce temps-là, Xavier Azalbert publie comme si de rien n’était une étude cosignée par lui-même avec Emmanuelle Darles et Vincent Pavan. Jean-Jacques Crèvecœur a publié une vidéo de soutien à A. Bilheran. J’ai assisté à un concert de jazz, avec une pointure. C’était fort bien, mais disons que le grand combat de l’artiste était la défense des Indiens (d’Amérique) victimes du racisme des blancs… ah bon, il ne s’est rien passé par ici en terme de racisme ?
 Le 27 janvier 2024, 745e jour de recoronaquista. Jogging d’une heure, Sens (183e depuis le début du covidisme ; le dernier datait du 27 décembre…). Rémy de Juste Milieu a publié hier une émission de 34 minutes consacrée à « Ce qu’il ne faut PAS dire sur Brigitte Macron ». Il avait fait quelques allusions, mais n’avait jamais traité le sujet. Depuis octobre 2021, ça fait 2 ans et trois mois pour s’y mettre, mais mieux vaut tard que jamais. Bon, il connaît moyennement le dossier, et fait surtout sa propre pub, mais l’intérêt est que, comme il le dit dans son titre, l’omerta en prend un peu dans la gueule, et tant mieux ! Ses auditeurs sont libres de s’intéresser au dossier, qu’ils trouveront facilement. Pour la petite histoire, il n’a mis que le début de sa vidéo sur YouTube, en évoquant des risques de censure pour demander les mails des gens pour leur envoyer la vidéo entière à télécharger gratuitement. Je l’ai fait, puis j’ai mis ladite vidéo sur la chaîne CocyxGrue, où elle a fait un tabac, 3000 vues en 24h, avec aucune censure (en général ça vient très vite). Il m’a demandé de la supprimer, ce que j’ai fait en lui répondant que j’ai publié cent fois pire que lui depuis deux ans, et que je suis toujours cliniquement vivant. Je crois qu’il surestime le risque de censure pour avoir une excuse de s’être tu pendant 28 mois…
En matière d’opposition contrôlée, je suis en train de m’interroger aussi sur les syndicats, dont peut-être le mien. En tout cas l’intersyndicale enseignants publie un appel à la grève pour le 19e mars, qui tombe pour le moins à contretemps. Vont-ils nous assourdir de leur silence, comme ils l’ont fait et continuent à le faire tout au long de la tyrannie covidiste ?
 Le 28 janvier 2024, 746e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs. J’ai écouté une entrevue de Didier Raoult par Karl Zéro. C’est rare que le professeur se prête à cet exercice d’entrevue plutôt « pipole ». Terminé un article sur Le Grand Paris, d’Aurélien Bellanger, et fait un article sur Le Paysan de Paris, de Louis Aragon. Dans l’établissement où je travaille, ils en sont à supprimer l’allumage automatique des lumières sous prétexte qu’en cas d’intrusion d’un méchant terroriste, cela révélerait où nous sommes. Précisons que l’on pouvait bien sûr quand même éteindre les lumières, pour pouvoir diffuser une vidéo par exemple, donc je ne vois pas trop le problème, sauf jouer à se faire peur et à terroriser la population.
 Le 29 janvier 2024, 747e jour de recoronaquista. L’émission la plus regardée de la télévision russe évoque la déchéance civilisationnelle de la France avec un macron perverti par sa prof et un couple gay au gouvernement. Belle émission débat de Mike Borowski avec entre autres Francis Lalanne. Ça bouge dans le Bâtiment, certains menacent de rejoindre les agriculteurs, ar eux aussi sont victimes des mesures criminelles climatistes. Comme expliqué dans l’émission de Mike, le peuple est en train, enfin, de prendre conscience de l’arnaque climatiste.

Les Parisiens sont prêts pour la révolution. Razzia sur le papier toilette.
© Lionel Labosse / Kurt / Alamy


 Le 30 janvier 2024, 748e jour de recoronaquista. Piscine, 56 longueurs. J’ai fait un petit montage de deux dessins datés du covid pour mise à jour… Petit montage vidéo également sur le thème « Il n’y a pas une culture française mais y a-t-il une agriculture française ? » On attend les prochaines paroles incendiaires d’Emmacruel Nécron. Karine Dubernet est remontée, voici son sketch du 29 janvier, de la bombe ! Amandine Roy a publié une vidéo de 32 minutes juste pour annoncer que le procès délirant que Bonnie & Clyde lui ont intenté pour avoir relayé une affiche de Michel-Ange Flori est terminé à son avantage. On s’en doutait, mais pourquoi délayer ça dans un discours si verbeux alors que 2 minutes auraient suffi ? Elle est vraiment la bonne cible pour la mafia, qui ne cherche qu’à obtenir des gros titres dans sa presse avec un collage des mots « diffamation », « voyante », « deux femmes », « transphobie », etc. De toute façon comme expliqué ci-dessus, ça ne marche plus…


 Le 31 janvier 2024, 749e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. Article du Monde Diplomatique, timide, mais c’est un début de réveil… y compris pour l’intello parigo bobo gaucho qui broute cette prose : « Soignants suspendus, autopsie d’une erreur ». Ah bon, on nous aurait menti ? La presse se serait tue ? Le paysan Sébastien Béraud fait le buzz avec son intervention brute de décoffrage sur CNEWS (ci-dessus). Il parle de « mafia dans la mafia » chez les syndicats, notamment la FNSEA. Il dénonce Van der Leyen, « complètement folle » et les journalistes n’arrivent pas à le faire taire. « Démission du gouvernement Macron et sortie de l’Europe », conclut-il, avant de se faire recadrer par les putes mondialistes présentes sur le plateau. Dites, le crétin écolo sorossien de base va nous faire un infarctus !

 Le 1er février 2024, 749e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. J’ai l’impression que la fiche Geneanet de Chibritte a été enrichie et enjolivée, enfin j’ai lu ça en diagonale…
En hommage à nos paysans, voici un extrait de mon roman M&mnoux (2018), basé sur l’histoire de mes grands-parents paternels :
« Pourtant ils étaient simples paysans, peut-être possédant un chouia de terre en plus, mais le même niveau d’instruction. Un mot fameux de mon grand-père ne m’a jamais quitté : lors de sa première hospitalisation, comme on lui demandait sa profession & qu’il reprenait son souffle, la secrétaire suggéra : « agriculteur ». « – Paysan, rectifia-t-il, écrivez que je suis paysan. »
Je n’ai jamais oublié l’anecdote & fidèle secrétaire, je la récris ici. Non que l’étymologie d’« agriculteur », mot lui-même fort anciennement emprunté au latin, soit infamante, pas plus que celle de « cultivateur » ou de « laboureur », mot cher à Rétif, qui l’utilise au féminin « laboureuse » pour désigner non pas la femme qui laboure, comme mon arrière-grand-mère, mais l’épouse du laboureur, de même qu’on disait « la sous-préfète » ; mais « paysan » recèle des charmes inexplicables. Cela va du jambage du « y », semblable au soc qui vous plonge dans la terre sa main d’acier, au double « a », glaneur agenouillé, sans oublier l’étymologie, l’acte de propriété du planteur de pieux dénoncé par Jean-Jacques Rousseau, la paix, la paye, le pacte, le paganisme, le travail & jusqu’à la page, mots toujours positifs pour moi, quand « agriculteur », le cultivateur de champ, n’évoque qu’un acte circonscrit, pléonasme qui n’ouvre sur rien d’autre que sur lui-même, narcissisme langagier typique de notre logorrhée technocratique. Et puis le père de notre bon Rétif avait eu un mot semblable : des soldats lui ayant réquisitionné des chevaux, arrivés à Noyers, lui les accompagnant à pied, le maire voulut les envoyer en prison pour n’avoir pas discerné son statut de notable : « Nous vous avons pris pour un simple paysan, lui dit l’officier. — Vous ne vous êtes pas trompé, monsieur : mais ce que vous ignorez, c’est que j’en fais gloire » (p. 159). Nous sommes noyés d’informations contradictoires sur la jacquerie en cours. Les syndicats au mieux se taisent, au pire tentent d’étouffer la révolte. Pascal Praud défend l’option du milliardaire Bolloré en faisant mine de découvrir la nocivité de l’UE. Il se moque du monde ou quoi ? Il était où en 2005 ? (« Qui a peur du gay méchant NON ? »). En tout cas nos paysans sont des héros dans cette dictature féroce où plus personne n’ose user du droit constitutionnel de manifester, ni de la liberté d’expression confisquée par les fascistes qui grouillent partout.

« L’achat de cigarettes à la sauvette est interdit », affiche métro parisien, février 2024.
© Makrommandantur / Lionel Labosse


 Le 2 février 2024, 750e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. Nouvelle vidéo de Prune : « Une faciale pour Chibritte », qui se termine sur une chanson originale bluffante. Voici l’émission sur les réseaux pédocriminels satanistes évoquée par Prune : Viols d’enfants : la fin du silence ?. J’ai photographié une nouvelle affiche dans le métro. Le violeur Dard Malin est incapable de mettre fin au trafic de cigarettes par leurs migrants. Solution habituelle : punir les Français… Ça va encourager les vocations dans la police… de migrants ! Les mafieux connus sous le titre de « députés européens » ont voté un nouveau fleuve de 50 milliards pour enrichir les ploutocrates sur le sang des ukrainiens qu’ils envoient au massacre, pour narguer les paysans qui manifestent sous leurs fenêtres. Et vous dites que la violence n’est pas légitime dans les manifestations ? Qui est violent ? Le torchecul collaborationniste Le Canard enchaîné dans ses œuvres, publie un article intitulé « Les fachos sont dans le pré ».
 Le 3 février 2024, 751e jour de recoronaquista. J’ai assisté hier à une session musicale à laquelle m’a convié le guitariste, un jeune musicien dont j’ai fait connaissance à la piscine. Brasserie de quartier à la déco années 60 tenue par un kabyle. Musiciens blacks sauf l’ami gaulois bohème de bonne famille, et une nana qui arrive vers la fin pour jouer… de la kora ! Le leader grand peul (par sa mère) sénégalais, crooner beau gosse, chante en anglais, français et autres langues, mais s’adresse à la cantonade en anglais. J’ai pu discuter avec lui. Il a l’habitude de chanter partout et a adopté l’anglais par commodité. Très significatif en tout cas de la déshérence du français en Afrique. Le président du Tchad a été reçu ce jour par… Poutine ! Booba défraie la chronique et donne la chiasse aux journaputes du Point. Voir sur cet article. Journées portes ouvertes ce matin dans mon lycée, comme dans de nombreux lycées. J’ai écouté la belle émission de Mike Borowski sur Géopolitique Profonde, avec l’agriculteur Sébastien Béraud. Je l’ai vu aussi cet après-midi au rassemblement des Patriotes au Champ de Mars (où Jean-Brichel était de sortie. Beau discours très applaudi. Il était clair par ses propos qu’il était « Patriote » ; maintenant, c’est officiel. Il a dit qu’il y avait peu de chances qu’il passe à nouveau dans les médias. Mike Borowski prépare une nouvelle émission avec Xavier Poussard.


 Le 4 février 2024, 752e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. Notre 19e épisode d’« Au pays de Jean-Briche… » est paru : « La psychanalyse de Jean-Brichèle 2 : Le ministre des affaires étranges ». Dans la même journée entendre Sébastien Béraud avec Asselineau et avec Philippot, pas mal ! Ils vont peut-être faire un dîner ensemble… Je leur envoie un message à tous les deux : « Messieurs Asselineau et Philippot,
Je suis sans doute une des rares personnes qui a eu la chance d’entendre Sébastien Béraud le même jour dans la manif des Patriotes au champ de Mars et sur uprTV. J’espère que ce type va réussir à vous réconcilier. Si vous enterriez la hache de guerre, on peut gagner les élections européennes.
J’ajoute que si l’un de vous deux avait les couilles de faire une vidéo sérieuse sur le brigittegate, vous feriez 10 millions de vues et macron et son travelo dégageraient illico avec toute leur mafia.
Moi je fais ce que je peux en tant que citoyen. Vous, des fois vous me faites honte. C’est quoi la priorité pour vous : votre égo, ou la France ? Voici ma dernière vidéo ». Chacun d’entre vous peut leur écrire aussi…
 Le 5 février 2024, 753e jour de recoronaquista. Piscine, 56 longueurs. Nouvel article : Paris & l’Île-de-France : les noms, les cartes & le territoire. En discutant avec un gars, je fais le parallèle entre le brigittegate et le climatisme. Je lui ai offert le dernier numéro de Faits & Documents sur Chibritte. Il l’a lu, me dit-il, mais sa conclusion (alors que c’est moins d’être un gauchiste) : oui, mais alors si c’est un trans, peu importe. Il faut que je lui mette les yeux en face des trous : usurpation d’identité, faux mariage, faux papiers, etc. Pas de problème. Puis on cause climatisme. Je lui rappelle un fait précis, le changement climatique au 4e siècle qui a entraîné la première vague d’invasion barbare. Mais il a « un ami » qui… blabla. Je le cuisine, et l’ami en question évoque la pollution. C’est le même principe que pour Chibritte : financer de fausses associations écolos qui pratiquent l’amalgame entre pollution et prétendu réchauffement climatique anthropique. Ou entre antisémitisme et condamnation du génocide à Gaza commis par l’actuel gouvernement israélien nazi. Ce qui est rageant c’est que même des gens éduqués de bonne foi, même en 2024 après 3 ans de tyrannie covidiste basée sur des mensonges éhontés, continuent à se laisser berner par le même tour de passe-passe. En ce qui concerne la question dilatoire de l’IVG, j’ai l’habitude de passer à mes étudiants ce film de Tod Browning La Monstrueuse Parade. La question est de savoir si les acteurs de ce film unique méritaient ou non que l’on les laissât naître. Voyez l’article de Wikipédia sur le film et les biographies des différents acteurs invalides. On trouve le film avec pubs sur Dailymotion. Long article sur Blast consacré à Rudy Reichstadt. Je m’amuse à vérifier que le justicier qui a pondu ça ignore totalement le livre de François Belliot
 Le 6 février 2024, 754e jour de recoronaquista. Il faut lire l’excellent article du Monde diplomatique de février 2024 « Le journalisme français, un danger public » signé Serge Halimi et Pierre Rimbert. Extrait : « Mme Yaël Braun-Pivet, présidente de l’Assemblée nationale, M. Gérard Larcher, président du Sénat, M. Éric Ciotti, président des Républicains (LR), Mme Anne Hidalgo, maire de Paris, pour ne citer que ceux-là, auraient pu être soumis à la question comme les dirigeants insoumis quelques semaines plus tôt. « Approuvez-vous le nettoyage ethnique », « S’agit-il plutôt d’une déportation ? », « Pourquoi ne pas interdire la participation des athlètes israéliens, souvent réservistes de l’armée, aux Jeux olympiques ? », « Quand prendrez-vous enfin des sanctions contre Israël ? ». On sait — mais à vrai dire on avait déjà deviné — qu’il n’en serait rien. Même un journal comme Le Monde, qui s’est distingué par une couverture plus juste du conflit que la plupart de ses confrères, ne recommande toujours pas que l’État coupable de crimes de guerre en Palestine soit sanctionné par la « communauté internationale ». L’article est payant, mais on peut le trouver ici. Enrico Macias le chanteur génocidaire voit un spectacle annulé à cause de son apologie du terrorisme et de son soutien au régime d’extrême droite israélien. La peur serait-elle en train de changer de camp ? Cela doit bien faire rire Dieudonné, persécuté par les sionistes depuis des années. Nous avons effectué un nouveau « PPMS » ce matin dans mon établissements, comme partout en France, et le thème retenu par le rectorat est un « nuage toxique »… L’Éducation nationale participe à la propagande d’État pour habituer la populace à l’idée d’une guerre avec la Russie. Ce qui m’a fait plaisir c’est que mes collègues covidistes, là, ne sont plus dupes. Je peux enfin exprimer mon opinion à voix haute, et au lieu d’être traité de « complotiste » comme au temps du covidisme, on agrée… Ce sera dur de convaincre, mais la raison reprend petit à petit ses droits sur les cerveaux abrutis. Le recteur de Paris a démissionné et nous a abreuvés de sa missive. Mais chéri, je m’en bats les couilles que tu aies été désavoué par la ministre ultra-corrompue qui va bientôt dégager pour être remplacée par le mafieux Bayrou blanchi par la justice. Tu as activement participé à la propagande d’État covidiste, climatiste, etc. J’ai écouté une émission de Xavier Moreau sur Javier Milei, le président foutraque de l’Argentine, sur lequel j’ai grand peine à me faire une opinion. Un extrait m’a intéressé cependant, c’est quand le type déclare qu’il va supprimer le ministère de l’Éducation, ou plutôt de l’endoctrinement. On retrouve d’ailleurs cet extrait dans cet article du Monde Diplomatique.
 Le 7 février 2024, 755e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. Bravo au Canard enchaîné qui a courageusement dénoncé la sextape du sénateur Jean Pierre Sueur. Il va maintenant pouvoir s’attaquer à un dossier vieux de deux ans : le dossier "President of France" saisi chez Trump. Non ? Ah mais pourquoi donc le Canard ne s’intéresse-t-il qu’aux petits poissons ? Cela n’empêche pas que les sénateurs qui acceptent de ne pas forcer ce porc à démissionner sont la honte de la France ; de toute façon tout le personnel politique élu est une honte à 95 %. Ugo Planchet, édile de Saint-Aignan-le-Jaillard, ridiculise Anne Hidalgo et le vote à Paris sur les SUV. Belle idée à imiter, j’espère. L’entrevue Hindi / Verhaegue publiée hier au Courrier des Stratèges est essentielle pour ceux qui n’ont pas lu le Faits & Documents consacré à Bercoff ou mon article sur l’opposition contrôlée. Verhaegue confirme le changement stratégique qu’il a mis en œuvre depuis qu’il a invité Xavier Poussard. Ça va saigner. Du coup j’ai la réponse à la question que je posais : Verhaegue ne sera plus jamais invité chez Bercoff, et ceux qui continueront à l’être… écoutez Youssef Hindi ! Les choses se clarifient ! J’ai affiché des cartes Michelin de Paris et l’Île-de-France dans ma classe. Les étudiants s’y précipitent comme une volée de moineaux. Eh oui, les fascistes ont fait supprimer dans les salles et dans les rues presque toutes les cartes globales pour habituer subrepticement les gens à la « ville de 15 minutes », avec seulement des plans du quartier. Alors quand ces jeunes voient une carte qui leur permet d’appréhender un territoire, ils ont une révélation !
 Le 8 février 2024, 756e jour de recoronaquista. Départ à la campagne pour quelques jours. Voici un site qui était passé sous mes radars, qui évoque ici « Les doutes sur l’identité de Brigitte Macron », mais aussi beaucoup d’autres sujets sensibles qui nous intéressent.
 Le 9 février 2024, 757e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. J’ai vu circuler des messages sur le couple pédophile que Céline Dion a constitué avec le fameux « René ». En voilà un assez ancien qui brasse large. L’entrevue de Vladimir Poutine par Tucker Carlson connaît un succès historique qui fait faire sous leur froc les petites putes du mondialisme, du plumitif au chef d’État. En voici la version doublée en français par RT France, reprise sur un compte Odysee après avoir été censuré par YT car ça a l’air d’être criminel d’interviewer Poutine, alors que poser un micro sous le nazi qui gouverne l’État génocidaire Israël, pas de problème.
 Le 10 février 2024, 758e jour de recoronaquista. Pas de piscine, fermée sans aucune raison affichée, et je n’ai pas le temps d’en trouver une autre. Tout le monde adore les vieux travs pédophilie à perruques. Du moins dans le monde du journalisme lécheur d’anus. J’ai vu hier soir à Sens le film Yallah Gaza de Roland Nurier sorti il y a un an, dont je n’avais pas entendu parler. Débat organisé avec Pierre Stambul de l’UJFP (Union juive française pour la paix). Film à voir absolument, la meilleure information que j’aie eue sur Gaza. Excellent débat avec ce monsieur, enseignant en retraite, qui répond aux questions avec précision et sans tourner autour du pot et sans mâcher ses mots, car on est en privé. Un véritable « juste » des années 2000, qui sauve des Palestiniens comme des Français sauvèrent des juifs. C’est la même association que celle de Michèle Sibony que j’ai entendue le 16 décembre 2023 interrogée par Olivier Berruyer. J’ai appris pas mal de choses par le film ou de la bouche de M. Stambul. Par exemple le fait que seulement 30 à 35 % des juifs actuels sont descendants de victimes du nazisme. Les juifs du Maghreb, d’Irak ou du Yémen n’ont rien à voir avec cette histoire. Il nous apprend que les habitants d’Ashkelon en sont à se réjouir en public chaque fois qu’ils entendent un bombardement sur Gaza. Un des intervenants du film cite le proverbe israélien actuel : « Pisser dans la piscine du haut du plongeoir », c’est-à-dire être fier de commettre un acte infâme. La majorité des juifs, malheureusement, en sont là, à force d’impunité. Il me semble urgent d’agir à notre niveau pour l’abrogation des lois mémorielles, car les nazis génocidaires juifs s’appuient sur la sacralisation de la « Shoah » pour justifier leurs crimes de guerre et leur génocide. Qui serait capable de lancer cela ?
 Le 11 février 2024, 759e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. C’est le 79e anniversaire de Jean-Michel Trogneux. Au Courrier des Stratèges, « Thierry Meyssan balance du grave, du très grave, du très très grave sur l’après 11 septembre 2001 ». J’ignorais quasiment tout ce ces révélations, à écouter absolument. Sarkozy avait accepté de Washington l’ordre d’éliminer Thierry Meyssan. S’il ne porte pas plainte en diffamation, alors ce sera à considérer comme aussi vrai que la bite à Chibritte. Ils comptent sur le fait que les mougeons ne s’informent pas en dehors de la presse de propagande. En tout cas Éric Verhaegue risque d’avoir un AVC prochainement. Emmanuel Todd répond à Olivier Berruyer sur Elucid : « L’occident parasitaire sombre dans le nihilisme et l’autodestruction ». Excellente analyse notamment de la fin des religions, visible par la fin du baptême, du mariage, de l’enterrement. Cela m’a étonné que mon père, pourtant croyant, ait voulu être incinéré… Eh bien voilà. Nouvel article « Peut-on se moquer des Parisiens ? ».
 Le 12 février 2024, 760e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. Ce soir sur Radio Courtoisie, on évoque l’affaire Judith Godrèche. Le patron d’émission déclare d’entrée qu’un homme de 39 ans qui couche avec une fille de 14 ans est un porc. Ah bon ! Alors que penser de Brigitte Macron qui selon la légende dorée entretenue par la presse de Mimi Marchand, se vante d’avoir couché avec le petit manu alors qu’il avait 15 ans, elle en ayant 39 ? Est-ce une truie ? Cela dit, j’apprécie la parole altersexuelle de l’invitée, Lucie Van Den Berg, créatrice du blog Eromakia, dont le fond d’écran est le tableau de Félicien Rops « La Dame au cochon – Pornokrates », que j’ai choisi pour illustrer cet article.
 Le 13 février 2024, 761e jour de recoronaquista. Je pars en vacances pour 8 jours… Bernard Arnault, qui a confié ses enfants au professeur de français transgenre Jean-Michel Trogneux, est à nouveau l’homme le plus riche du monde selon le magazine Forbes. J’ai retrouvé la recension par le même Forbes des milliardaires juifs du monde entier, celle que le Gal Delawarde a signalée dans cette nouvelle émission d’Éric Montana avec presque la même équipe que la précédente. Les musulmans, les chrétiens, n’ont pas droit à une liste. Pourquoi ? Mystère… Louis Fouché interviewe Alexandre Juving Brunet sur sa chaîne YouTube, le 12 février : « Aider concrètement les agriculteurs à redevenir paysans ? ».
 Le 14 février 2024, 762e jour de recoronaquista. Je retrouve un article de Apar.tv vieux d’un an qui reprend l’enquête de Faits & Documents sur François Ruffin. « Au bon touite français » évoque « Stella, à l’origine des Perruques jaunes ». Bien entendu, cette star de l’anticovidisme propre sur lui se garde bien de faire un lien vers notre fil Telegram « Perruques jaunes ». Il y a les stars et il y a les gueux… Surtout ne pas partager le vedettariat… Il y aurait manque à gagner. Zoé Sagan publie un nième message plus ou moins délirant sur X, que je signale uniquement pour mémoire, car ça n’aboutit, comme quasiment tous ses messages, à rien. Je ne comprends pas ce partenariat avec Xavier Poussard. France-Soir nous apprend que « Joe Biden est officiellement déclaré sénile par le ministère de la Justice américain ».

 Le 15 février 2024, 763e jour de recoronaquista. Juan Branco a été innocenté dans son procès téléguidé par une wokiste infiltrée pour lui nuire. Aucun écho dans la presse fasciste, j’ai trouvé cet article par hasard.
 Le 16 février 2024, 764e jour de recoronaquista. Jean Michel contre Jean Michel ! Un exemple des délires que les associations subventionnées par Soros nous font subir avec l’aval des syndicats financés par Soros : « Un père attaque l’État en justice, estimant la grammaire préjudiciable à sa fille ». Un article signé Ilyes Zouari publié le 1er février sur Libnanews dresse le tableau terrible de l’État d’Israël : « Israël, ou la persécution des chrétiens, des musulmans, des Noirs … et des femmes, en 10 points stupéfiants (occultés en Occident) ».
 Le 17 février 2024, 765e jour de recoronaquista. On s’amuse de la posture de Sabrina Agresti-Roubache, qui veut nous interdire de nous soigner comme on veut, alors qu’elle avait été traitée à l’hydroxychloroquine et s’en vantait. L’ignoble Veran-tan-plan annonce qu’il reprend son activité de médecin, tout en étant député. Il a qualifié Raoult de « gourou » à l’assemblée. La bonne nouvelle est que s’il redevient médecin, Raoult pourra porter plainte contre lui auprès de l’ordre pétainiste des médecins corrompus pour dénigrement de confrère. Comme a ironisé un chroniqueur chez Pascal Praud, il faut avoir besoin d’un médecin légiste pour consulter docteur Rivotril.
 Le 18 février 2024, 766e jour de recoronaquista. Voici une info qui date de décembre dernier sur un jeune journaliste coronazi, Ian Vandaelle, malheureusement décédé d’une mort suspecte à l’âge de 33 ans.
 Le 19 février 2024, 767e jour de recoronaquista. Olivier Berruyer a interviewé l’historien Johann Chapoutot, qui analyse le macronisme comme un nouveau nazisme (17 février). Je découvre tardivement le discours marquant du député britannique Andrew Bridgen lors d’une commission d’enquête sur la surmortalité le 16 janvier 2024, ici doublé en français.

Trois photos de Jean-Michel Trogneux à 8, 9 et 10 ans. Faits & Documents n°528 page 2.
© Faits & Documents


 Le 20 février 2024, 768e jour de recoronaquista. Dès mon retour j’ai dévoré le Faits & Documents n°528. C’est une nouvelle bombe, et une bombe à fragmentation. J’écrivais dans mon article du 30 décembre dernier « Il faut sauver le soldat « Brigitte » » : « Il semble évident que cette seule photo de classe analysée dans le n°527 n’est qu’un avant-goût ». Eh bien, Xavier Poussard nous en envoie trois dans la foulée, et pas n’importe comment : un brelan ! Les photos de classe du petit en 1953, 54, 55. On est au poker menteur, et comment s’imaginer que les années suivantes, ou pire, ne soient pas dans sa manche pour le prochain numéro dans le style « la semaine prochaine j’enlève le bas » ? Les enchères vont monter ! L’autre annonce de choc est que l’enquête de F&D serait en voie d’homologation par Megvii, le logiciel chinois que les coronazis nous ont présenté comme sûr à 100 % pour assurer « notre sécurité », ce qui rend intenable la position de toute l’intelligentsia française – y compris ceux qui se targuent d’être « la Résistance ». L’information est désormais donnée sans précautions : « « Brigitte » est en effet née homme sous le nom de Jean-Michel Trogneux. Cet individu, qui se fait aujourd’hui appeler « Madame la Présidente », s’est fait connaître sous l’identité civile de naissance de sa sœur, Brigitte Trogneux ». Et l’on nous promet la suite des révélations dans les prochaines livraisons. Le compte Zoe Sagan s’emploie, en complicité avec Xavier Poussard, à populariser et simplifier l’affaire ; et l’on nous annonce la sortie d’un livre d’une journaliste de L’Obs. Je vais tâcher de trouver le temps d’envoyer une nouvelle missive aux parlementaires et aux plumitifs… Au fait, qui a dit que France-Soir n’avait pas le courage de parler de Chibritte ? Voyez cet article de 2018 digne de la vraie Résistance ! Le tyran qui nous impose comme épouse un usurpateur d’identité cherche à nous faire gober l’identité numérique, instrument ultime de la tyrannie. Je cherche des informations sur « la » ministre Dominique Faure, dont les perruques n’ont rien à envier à celles de Chibritte, comme si cette dernière les lui refilait à la façon d’une grande bourgeoise qui autorise ses bonnes à récupérer les robes portées une fois qu’elle met à la poubelle. Une entrevue récente à Radio-Paris fait les délices des comptes parodiques, tandis que les seules occurrences autorisées par Google sont à la gloire de sa féminité, comme cet article de La Dépêche ou celui-ci de L’Ardennais.


 Le 21 février 2024, 769e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. François Asselineau propose une nouvelle émission sur Navalny à l’occasion de sa mort, après celle déjà magistrale qu’il lui avait consacrée en 2020. Égalité et Réconciliation analyse les projets d’Attal pour l’éducation : « Vers un réarmement civique ». Je ne suis plus du tout en phase avec mon syndicat Action & Démocratie, qui semble sucer l’anus d’Attal, et surtout fermer sa gueule sur le covidisme, alors que ce serait le temps de l’ouvrir, avant que les coronazis ne nous en remettent une 2e couche.
 Le 22 février 2024, 770e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. Voici les extrapolations habituelles de Zoé Sagan sur un dîner (réel, lui) de Chibritte avec ses anciens élèves et leur père, propriétaire de macron qui en a fait l’homme le plus riche du monde. Un certain Guillaume Pley interviewe Didier Raoult pour « Legend ». Il le tutoie, ce qui sonne horriblement faux. Il est venu à Marseille dans un « château ». Ça a dépassé le million de vues. Je ne connais pas ce type, mais bon, ce n’est pas pire que les autres clampins mainstream chez lesquels Raoult s’est sali. À la minute 48, Raoult nous apprend que le paracétamol peut servir de somnifère. Je suis très satisfait car cela fait des lustres que je l’utilise comme cela, avec parcimonie bien entendu. Entrevue de Caroline Galactéros sur TVL par Élise Blaise. Alain Houpert et Dupont-Aignan saisissent le Conseil d’État contre la violation de la constitution par Macron qui file notre fric aux copains de Zelensky et à ses copains du complexe militaro-industriel. Voici la vidéo complète de l’entrevue par BFMTV (17 février 2024) du médecin El Hassan Lmahdi qui a révélé la sextape du sénateur Jean-Pierre Sueur, qui n’est d’ailleurs plus sénateur actuellement.


 Le 23 février 2024, 771e jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. Francis Lalanne a été génial hier sur Géopolitique profonde au micro de Mike Borowski ; il a dit ce que je dis depuis deux ans ! Avec Dieudonné ils prétendent présenter une liste aux européennes. Cela met le couteau sous la gorge à Asselineau et Philippot, sommés de s’entendre. Dans mon quartier, des flics en uniforme descendent d’une voiture banalisée et sautent sur un vendeur de Marlboro. Ils lui piquent ses paquets en disant pour la galerie "C’est interdit", sans interpellation donc en toute illégalité. On fait le ménage avant les JO, donc c’était possible, mais on avait décidé de laisser faire. Je me demande même s’il ne s’agit pas de faux flics. J’ai terminé un article sur Le Vin de Paris, de Marcel Aymé et le film de Claude Autant-Lara.
 Le 24 février 2024, 772 jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. Je publie une brève :« Usurpation d’identité à l’Élysée ». J’ai fait une apparition devant l’ambassade d’Australie à la manif des Patriotes pour Julian Assange, avant de me rendre au spectacle de nos amis au théâtre de Passy, Une soirée chez Offenbach, que je vous recommande. Petite vidéo style Corée du Nord à la gloire de notre leader suprême. On m’a conseillé une excellente vidéo récente de Momotchi, qui explique en 20 minutes comment les moteurs de recherche suppriment Internet, et interdisent l’accès à des sites non officiels. Cela a éveillé mon attention, et j’ai constaté que sans que je demande rien, un « filtre parental » s’était invité dans mes recherches. Ces fascistes doivent nous remettre ça automatiquement régulièrement ; il faut vraiment être très vigilant. Mais j’ai constaté que mes site et chaînes YT font l’objet d’une invisibilisation sévère. Je comprends mieux comment c’est organisé.
 Le 25 février 2024, 773 jour de recoronaquista. Piscine, 60 longueurs. Verdi publie une nouvelle vidéo inspirée de mon article : « Véritable identité de Brigitte Macron : le dénouement semble proche, après de nouvelles révélations ». Verdi a de nouveau publié une vidéo à partir de mon article sur Chibritte, avec des compliments qui font quand même plaisir, tant c’est rare !
 Le 26 février 2024, 773 jour de recoronaquista. Piscine : 58 longueurs. C’est la gloire : Campagnol a cité mon article sur X ! Mon Dieu, l’aristocratie de la Résistance aurait remarqué mon existence au bout de 4 ans ! Je ne peux pas trouver de lien, n’étant pas inscrit sur la plate-forme. Et surtout, Christian Combaz consacre une vidéo entière au sujet : « Jean-Michel à la fête foraine ». Vidéo de « Sur les pas de Pierre et Lena » sur l’affaire Chibritte. Vidéo de Prune : « La Chibritte de la République. Info confidentielle : suite à un courriel que j’ai envoyé à l’ensemble des parlementaires français, Faits & Documents a été contacté depuis l’Assemblée. Il ne s’attend par à une action politique, mais au moins à faire marrer tout le monde. J’adore ce montage « Louis Funès au salon de l’agriculture ».

 Le 27 février 2024, 774 jour de recoronaquista. Précisions sur le livre à paraître le 22 mars prochain, signé Emmanuelle Anizon, grand reporter à L’Obs : L’Affaire Madame, sous-titré « Le jour où la Première Dame est devenue un homme : anatomie d’une fake news ». Le sous-titre laisse songeur, et la donzelle a commis des livres qui puent à donf le mainstream putassier (Les Vaccinés de l’info). Cela dit il peut tout à fait s’agit d’une stratégie avec un titre trompeur (cheval de Troie) ; nous jugerons donc sur pièces. Un joli Normie publie une nouvelle vidéo pour soutenir Chibritte. Il doit se faire du bien en lisant les commentaires… Le milieu gay que je connais bien comprend suffisamment d’idiots à cervelle d’oiseau pour se ridiculiser à ce point sans même être payé. Cela dit, l’air de rien, il publie finalement quelques vidéos qui détruisent son propre discours, donc encore une fois on peut se demander si ce n’est pas un cheval de Troie ! Sur Tocsin, Éric Verhaegue donne son avis sur l’officine de l’État fasciste mondialiste Viginum. Le Pr Perronne fait le bilan du congrès auquel il a participé au Sénat étasunien.
 Le 28 février 2024, 775 jour de recoronaquista. Piscine, 52 longueurs. Excellente entrevue de Jacques Sapir par Élise Blaise sur TVL à propos de l’économie russe. Un certain Pagesse fait une vidéo pour relayer la sortie de Lalanne sur Chibritte. Il cartonne à presque 200 000 vues. J’ai un message de la plate forme fasciste YouTube concernant la chaîne CoccyxGrue, comme d’habitude en « no reply », et qui ne précise pas où nous avons « enfreint les règles de la communauté ». En ce qui concerne « qui » est cette communauté très sensible, j’ai une petite idée. Donc malgré plus de 700 000 vues, je perds des « fonctionnalités », dont la seule que je comprends est le « droit » d’avoir des liens externes dans le descriptif. Je suis toujours autorisé à mettre des dessins satiriques et à poster des vidéos qui leur font gagner du fric sur mon dos sans que je touche un centime… Utilisons le plus possible les plates-formes alternatives… Merci de vous y abonner (mais je ne peux pas y poster d’images). J’ai été perturbé car la même journée, une vidéo de 1 minute que j’avais reprise sur ma chaîne YT à mon nom a été retirée selon les mêmes procédés fascistes. Je suppose que c’est parce qu’elle provient à l’origine d’une chaîne diffusée sur Rumble que la « communauté » nazie européenne a interdite au nom de la liberté d’expression. Retrouvez-la sur Odysee, et abonnez-vous-y s’il vous plaît. Jean Lassalle ridiculise macron en faisant un « Paquito » au salon des gueux. Le Chef de l’Étron (qui voulait "emmerder" les non vaxinés), sous cocaïne en 2017, se croyant encore à l’atelier théâtre de son prof détourneur de mineur Jean-Brichel Trogneux, n’avait pas assez pas de salive pour conspuer Marine Le Pen qui voulait selon son cerveau de détraqué mental, nous entraîner dans une guerre : « Ce sont vous et vos enfants qui iront faire la guerre », vociférait-il. Qui nous débarrassera de ce dangereux psychopathe ?

 Retour au début de l’article. Si ce journal ne vous a pas paru inutile, faites tourner…

Lionel Labosse, augmenté entre le 1er janvier et le 28 février 2024.


© altersexualite.com 2024
 Abonnez-vous à ma chaîne Odysee et à mon fil Telegram.