www.altersexualite.com

Bienvenue sur le site de Lionel Labosse

Accueil > Livres pour les jeunes et les « Isidor » HomoEdu > Documentaires (élèves) > Les Garçons et les filles, de Brigitte Labbé & Michel Puech

Blabla conformiste, pour les 8 / 10 ans.

Les Garçons et les filles, de Brigitte Labbé & Michel Puech

Milan, Les goûters philo, 2000, 40 p., 6 €.

mardi 1er mai 2007, par Lionel Labosse

Une base de réflexion sur les différences filles / garçons, qui commence par aplanir un certain nombre de préjugés bons pour nos « arrière grands parents » ou pour « certains pays », pour finir par se prendre le tapis dans les bons vieux stéréotypes orthosexuels.

À partir de réflexions d’enfants, d’observations scientifiques et philosophiques mises à la portée des enfants, les auteurs font le point sur les différences filles / garçons. On commence par la naissance, en remarquant que cette différence est « la plus importante que la nature a créée entre les humains ». Le signe le plus flagrant en est la capacité des femmes à enfanter, laquelle a sans doute entraîné la jalousie des hommes et le fait que « les femmes ont longtemps été traitées comme des objets ». On apprend que dans certaines espèces animales marines (crabes, crevettes, poissons), le sexe change avec l’âge, ou qu’il y a les deux sexes en même temps. « Ce serait drôle si c’était pareil pour les humains ! Drôle de savoir pour une fille quelle impression ça fait d’être un garçon… » Chiche ? À partir d’une allusion à la reproduction des bactéries, un long éloge des différences (un peu hors sujet) est fait, qui permettent l’évolution. On repart sur une mise en cause des « rôles » masculins et féminins qui nous empêchent d’aller au bout de nos désirs (exemple d’Antoine, qui n’ose pas dire à ses copains qu’il aime créer des bijoux, de peur qu’on le traite de fille). Même chose pour les larmes, réprimées chez les garçons : « ce sont les gens qui ont créé cette différence entre les filles et les garçons », et les « garçons manqués » et « femmelettes » qu’on lance aux enfants dès qu’ils manifestent les qualités de l’autre sexe : « Tout se passe comme si certaines qualités étaient interdites à certains. Finalement, ça ressemble à du racisme. » Suit une recherche sur les définitions de certains noms dans un dictionnaire (dont il aurait été intéressant de donner la référence !) : « Karine […] se demande si ceux qui écrivent le dictionnaires pensent qu’il faut un zizi pour éteindre les feux. » En parlant d’arroseur arrosé, on pourrait se demander pourquoi les auteurs n’ont pas écrit plutôt : « ceux ou celles qui ont écrit » !

Là où ça se gâte, c’est dans la dernière partie du livre, consacrée à l’amour, la grande affaire. « Etre amoureux, c’est ce qui se passe de plus important entre les garçons et les filles. » « C’est l’aventure, une aventure qui peut arriver tous les jours entre les hommes et les femmes. » « Et puis un jour, au milieu de tous ces nuls, il y en a un qui, pour une fille, n’est pas nul. Cette fille trouve ce garçon différent de tous les autres. » Fallait-il commencer par dégommer tous les préjugés sexistes et religieux pour retomber sur les pieds de cet hétérosexisme le plus orthosexuel qui soit ? Non, les enfants, la chose la plus importante qui se passe entre les êtres humains, ça peut être l’amour, l’amitié, bien sûr, mais ça peut être la sexualité aussi, dont il n’est question dans ce « goûter philo » que sous l’angle reproducteur, et jamais sous celui du plaisir, comme du temps de nos arrière-grands-parents, dont les auteurs se gaussaient si bien quelques pages auparavant ! Ce que nous aimerions, c’est que les jeunes altersexuels ne soient plus systématiquement obligés d’aller consulter presque sous le manteau des livres qui leur soient spécialement consacrés. C’est parce qu’on n’évoque auprès des 8 / 10 ans qu’une seule branche de l’alternative érotique (tout en faisant une bouillie hétérosexualisée du mythe de l’androgyne !) qu’ils sont mal à l’aise quand ils découvrent dans la solitude qu’ils ne sont pas conformes à ce qui est écrit dans ces livres. Allez, les « goûters philo », encore un effort si vous voulez être…

Lionel Labosse


© altersexualite.com 2007
Retrouvez l’ensemble des critiques littéraires jeunesse & des critiques littéraires et cinéma adultes d’altersexualite.com. Voir aussi Déontologie critique.