www.altersexualite.com

Bienvenue sur le site de Lionel Labosse

Accueil > Livres pour les jeunes et les « Isidor » HomoEdu > Poésie & Théâtre > Ouasmok ? de Sylvain Levey

Drague, mariage et divorce TGV, pour les CM2/6e.

Ouasmok ? de Sylvain Levey

Éditions théâtrales, 2004, 62 p., 7 €

mardi 19 juin 2007, par Lionel Labosse

Un beau dialogue à deux personnages, court, vif, et qui ne prend pas les enfants pour des courges. 7 séquences où la naissance, la vie et la mort d’une relation amoureuse sont disséquées en accéléré, une piste de décollage pour l’imagination des pré-ados autant que pour leur réflexion.

Résumé

Dans cette courte pièce en 7 séquences à deux personnages, Pierre et Léa vivent une histoire d’amour en accéléré. Ils ont onze ou douze ans, sont élèves de 5e ; Pierre drague Léa au bluff ; elle trouve cela « très masculin », puis le prend pour un « obsédé », mais se prend au jeu. Il la fait sourire en lui confiant « je t’avoue qu’à dix-huit ans je veux être une femme […] je me fais opérer, je mets des robes, du vernis à ongles, je me fais appeler Rosetta ou Linda ». Pierre remet sa conquête en place : « madame la féministe. Si les femmes sont seules, c’est que les hommes meurent plus tôt parce qu’ils travaillent plus dur ». Léa se moque gentiment de Pierre : « je vois ton premier poil qui pousse sur ton menton » ; « Tu as pensé aux allumettes ! tu es génial, je suis bien contente de t’avoir comme mari », et du romantisme. Au moment du mariage express, Pierre prévoit le divorce : « Tu as oublié les règles en cas de divorce. Faut savoir si chacun reprend ses affaires ou si on donne tout aux pauvres ». Très vite cela se passe mal. Léa avoue un premier mariage à l’âge de 7 ans, elle abuse de la bouteille, fait un chantage au suicide…

Mon avis

Voici un beau dialogue à deux personnages, court, vif, et qui ne prend pas les enfants pour des courges, comme l’auteur le proclame dans son petit manifeste en annexe : « Halte au massacre psychologique des enfants déguisés en lapins ». On ne les prend pas en otages avec des histoires romantiques de princesses et d’amour toujours, et on leur fait toucher du doigt qu’on peut être acteur de sa vie, de ses amours. Le seul détail qui me donne des regrets, c’est la fin, qui boucle le cycle. Pierre recommence la même drague avec une autre gamine. J’aurais préféré que ce fût Léa qui appliquât le système de Pierre, ou, mieux, que l’auteur laissât l’alternative au choix des comédiens !

- On retrouvera Sylvain Levey avec Instantanés, dans le recueil collectif Court au théâtre 1.

Lionel Labosse


Voir en ligne : Une fiche sur l’auteur Sylvain Levey


© altersexualite.com 2007
Réagissez, complétez cette critique, en précisant si vous êtes auteur, enseignant, élève… Retrouvez l’ensemble des critiques littéraires d’altersexualite.com. Voir aussi Déontologie critique.