www.altersexualite.com

Bienvenue sur le site de Lionel Labosse

Accueil > Livres pour les jeunes et les « Isidor » HomoEdu > Fictions jusqu’à la 6e > Meilleur ami, de Jérôme Lambert

Confusion des sentiments, pour les 6e.

Meilleur ami, de Jérôme Lambert

École des loisirs, médium, 2005, 109 p., 8,5 €

jeudi 5 avril 2007, par Lionel Labosse

Encore une de ces chroniques scolaires fades que l’École des loisirs publie à tour de bras. L’amour hétérosexuel y est montré comme une évidence, en marge de laquelle s’inscrit un amour homosexuel qui n’ose pas encore dire son nom. À proposer à des élèves de sixième motivés pour lire entre les lignes.

Résumé

Nathan est le « meilleur ami » du narrateur. Ils sont tous deux en 3e, et Nathan est amoureux transi de Claire. Il se croit le garçon le plus amoureux du monde. Nathan se sert de son meilleur ami pour le saouler de son amour pour Claire, au point qu’« on nous soupçonne assez régulièrement d’être amoureux » (p. 16). Les allusions à la question altersexuelle sont toutes indirectes. Par exemple, le narrateur a baptisé Robert sa tortue femelle, ce qui selon ses parents a engendré un « traumatisme » (p. 34). Ce sont les regards du narrateur sur son meilleur ami, l’espionnage auquel il se livre, son admiration pour sa beauté, qui doivent pousser le lecteur à s’interroger sur la nature des sentiments du narrateur.

Mon avis

L’auteur de Tous les garçons et les filles reprend le thème de son précédent ouvrage, un ton au-dessous. Julien et Clément — dont les prénoms sont d’ailleurs cités en passant à la p. 81 — cèdent la place à Nathan et au narrateur de ce récit. Les sentiments sont moins clairs ; seul un effort du lecteur peut lui faire comprendre ce que la narration suggère, par un jeu spéculaire qui lui donnera envie d’imiter le narrateur espionnant Nathan, pour se demander qui aime qui. « C’est de lui qu’il est amoureux. Il n’aime que lui. Lui en amoureux éperdu de Claire » (p. 87). Faut-il appliquer cette réflexion au narrateur à son tour ? C’est tout l’intérêt de ce récit, dont l’argument est bien mince, mais qui a au moins le mérite d’être moins irritant que Tous les garçons et les filles, dont il évite les tics d’écriture. Cependant, comme pour Entre les vagues, de Claudine Galea, on se demandera si ce non-dit est encore de mise en 2005, après tant d’ouvrages qui traitent ouvertement de la question altersexuelle pour les jeunes.

Lionel Labosse


© altersexualite.com 2007
Retrouvez l’ensemble des critiques littéraires jeunesse & des critiques littéraires et cinéma adultes d’altersexualite.com. Voir aussi Déontologie critique.