www.altersexualite.com

Bienvenue sur le site de Lionel Labosse

Accueil > Livres pour les jeunes et les « Isidor » HomoEdu > Bandes dessinées > Le petit Lulu, de Hugues Barthe

La vie, le cul, la mort, pour adultes (et lycéens très avertis)

Le petit Lulu, de Hugues Barthe

Les Requins marteaux, 2006, 96 p., 15 €

dimanche 17 juin 2007, par Lionel Labosse

Un bel album où Hugues Barthe essuie les plâtres de son talent pendant que son personnage sans doute un peu autobiographique essuie ceux de son appartement, de sa vie professionnelle, affective et sexuelle. À réserver aux adultes, ceux qui ont découvert Dans la peau d’un jeune homo et veulent connaître la suite.

Résumé

Le narrateur à la première personne revient sur sa vie de jeune adulte. À M. (sans doute Montbéliard, dont l’auteur est natif), il occupe une fonction précaire d’employé de librairie, en attendant de pouvoir se consacrer au dessin, avec des cours qui vont changer sa façon de voir les choses. Il a arrêté ses études tôt, sa mère est mourante d’un cancer — ce qui crée un dérivatif à son existence de femme battue — ce sont les grands débuts du sida, et le narrateur est puceau. Bref, tout va bien ! Les employées de la librairie sont toutes quinquagénaires, et abusent de son statut de jeune homme, sauf une, qui l’aime bien, mais se prend un peu pour sa mère. Il s’installe dans son premier appartement, qu’il trouve sordide, comme ses premiers rapports avec les hommes, qu’il rencontre dans une pissotière par exemple, ou par petite annonce (cela date le récit !). Ses premières expériences sont gâchées par son ignorance de l’incompatibilité des capotes avec la vaseline, due à une mauvaise information typique des années 80 et début 90 (mais qui perdure parfois : voir Le Livre des garçons, d’Anne Vaisman). Un jour, il répond à une annonce, et fait la connaissance de Lulu, qui donne son titre à l’album. Lulu a la sexualité d’un hamster et la vitalité d’un drosophile, mais le narrateur s’en amourache, sans plus, et cela occupe un moment de sa vie et de l’album assez important, jusqu’à ce que cette ombre blonde s’effiloche sans rien dire. Voilà, c’est tout.

Mon avis

Le résumé pourrait laisser croire qu’on se trouve devant un récit vide, eh bien ! au contraire, de cette vie désespérante, Hugues Barthe file un fuseau gonflé d’espoir en tirant le moindre fil qui dépasse de la platitude de l’existence du narrateur. Humour, autodérision, imagination, poésie, transfigurent la réalité terne, de même que, à la fin du récit, passant devant un miroir, le narrateur se découvre blond alors qu’il se croyait brun. Le dessin très simple en noir & blanc fourmille de trouvailles, dont les plus émouvantes sont celles consacrées à l’agonie de la mère (extraordinaires pages 35, 36) ; les plus amusantes celles consacrées à la galerie de portraits des coups foireux que lui apportent les petites annonces, par exemple l’attente vaine d’un appel de Lulu devant le téléphone, ou cette vignette dans laquelle Lulu l’obsède au point qu’il voit des têtes de Lulu partout (p. 74). Aucune mention d’homophobie, sinon intériorisée dans la galerie de portraits d’homos planqués de province.

Évidemment cet article ne peut pas figurer parmi les « Isidor ». Rien de bien terrible, mais l’auteur appelle un chat un chat, et quand il raconte ses premières tentatives de rapports sexuels, il les montre de la même façon que ses premières déconvenues au boulot, disons brut de décoffrage. Il y a aussi quelques vignettes de dégustation de hasch qui sentent le soufre ! Ce n’est pas érotique pour un sou, et cet album ferait du bien à un jeune homo ne serait-ce que pour connaître les errements à éviter, mais dans l’état actuel des choses, on va le réserver aux adultes ; d’ailleurs les jeunes commenceront par Dans la peau d’un jeune homo, le génial album suivant du même auteur fait exprès pour eux !

- Voir l’entrevue qu’Hugues Barthe nous a accordée, et son nouvel album Bienvenue dans le Marais.

Lionel Labosse


Voir en ligne : Le blog d’Hugues Barthe


© altersexualite.com 2007
Réagissez, complétez cette critique, en précisant si vous êtes auteur, enseignant, élève… Retrouvez l’ensemble des critiques littéraires d’altersexualite.com. Voir aussi Déontologie critique.