www.altersexualite.com

Bienvenue sur le site de Lionel Labosse

Accueil > Livres pour les jeunes et les « Isidor » HomoEdu > Fictions niveau 4e > Alexis, Alexia…, d’Achmy Halley

« Chaque individu appartient aux deux sexes », pour les 4e.

Alexis, Alexia…, d’Achmy Halley

Livre de Poche Jeunesse, Histoires de vies, 2004, 95 p., 4,5 €.

vendredi 6 avril 2007, par Lionel Labosse

16 ans, l’âge où l’on devient étranger à soi… et à ses parents : « Il a l’impression que cette partie de son corps, qu’il a vue grandir depuis qu’il est tout petit, se détache de lui, devient étrangère, un être autonome qui vit en liberté, caché dans la jungle des poils de son pubis, et qu’il doit désormais apprivoiser. »

Résumé

Alexis, 16 ans, Bordelais, est un brillant élève de première, champion prometteur de plongeon acrobatique. Problème : dans sa tête, il n’est pas celui que les autres croient qu’il est. Le fait de vivre « avec ce beau corps athlétique » le « plonge dans une intense tristesse, un sentiment de malaise, de peur » (p. 35). Dans le sport, ce n’est pas être champion qui compte : « L’essentiel, pour lui, est de se fondre dans l’eau comme dans un corps ami » (p. 15). Il est passionné de baleines, comme Yourcenar, écrivaine qui illumine tout le texte. Ses parents sont des « étrangers à qui il n’a rien à dire » (p. 10). Il profite de vacances en Lozère pour répondre à l’annonce d’un détenu qui cherche une correspondance amicale, mais il le fait sous le nom d’Alexia, jeune esthéticienne de 23 ans. Quand Yvan lui répond, Alexis-Alexia se pose la question de la vraisemblance du rôle qu’il s’est inventé : « Peut-être qu’être une fille, dans l’absolu, ce n’est pas si différent qu’être un garçon… » (p.22). Alexis se pose également des questions sur Yvan : « N’a-t-il pas été inconscient d’entamer une correspondance avec un inconnu dont il ne sait rien, un taulard qui a peut-être commis un acte terrible ? » (p. 28). Que le lecteur se rassure : Yvan est un détenu très propre sur lui, en plus ce routier écrit comme un académicien, et se passionne pour… les Indiens d’Amérique ! Alexis se livre au vertige de l’indétermination sexuelle : « Alexia s’est emparée de lui » (p. 33). C’est significativement devant le grand miroir de la chambre de ses parents qu’« Il a l’impression que cette partie de son corps, qu’il a vue grandir depuis qu’il est tout petit, se détache de lui, devient étrangère, un être autonome qui vit en liberté, caché dans la jungle des poils de son pubis, et qu’il doit désormais apprivoiser » (p. 34). La fugue finale, aux alentours de la maison d’arrêt, est l’occasion de plusieurs rencontres (un couple d’hommes avec un enfant, un vieux monsieur), et d’un retour au bercail, où il obtient enfin l’étreinte de ses parents qu’il attendait depuis qu’il était tout petit (p. 92).

Mon avis

Si une certaine préciosité de langage et de thématique, notamment dans les allusions à l’œuvre de Marguerite Yourcenar qui jalonnent le texte, peuvent agacer certains lecteurs primitifs comme votre serviteur, Alexis, Alexia… est un beau récit à confier aux adolescents pour lesquels ce n’est pas si évident de se construire fille ou garçon. On signalera notamment le passage central (p. 34 / 36) particulièrement réussi, sur l’autoscopie des deux sexes et la masturbation. On aurait aimé que le personnage d’Yvan fût l’occasion d’une réflexion sur une altérité plus autre, sinon plus vraisemblable, ou au moins que son évocation des Indiens d’Amérique ne fît pas l’économie des fameux Bardaches, ou berdaches. Les nombreux passages où Alexis se retrouve nu choqueront sans doute certains prescripteurs, c’est donc un livre à faire circuler « sous le manteau », ou du moins à proposer dans une liste, en précisant de quoi il est question, pour que les élèves à qui il fera du bien en bénéficient sans que les quolibets des imbéciles gâchent leur plaisir. De plus, ce livre court séduira les lecteurs effrayés par les « pavés » !

- Cet ouvrage bénéficie du label « Isidor ».
Label Isidor HomoEdu

- Sur un thème très proche (prison, tromperie sur le sexe pour répondre à une annonce), voir Le voyage clandestin, de Loïc Barrière, et Déchaîné, d’Ally Kennen.

- Du même auteur, lire Nocturne au jardin des sultanes.

Lionel Labosse


© altersexualite.com 2007
Retrouvez l’ensemble des critiques littéraires d’altersexualite.com. Voir aussi Déontologie critique.