Accueil > National-covidisme > Journal de la chute & décadence du national-covidisme : L’apocalypse (...)

Continuation du délire national-covidiste par d’autres moyens.

Journal de la chute & décadence du national-covidisme : L’apocalypse covidiste traîne en longueur (12), mars-avril 2022.

« Nous sommes en guerre » : covidisme-Ukrainisme, même combat !

samedi 19 mars 2022, par Lionel Labosse

Si vous préférez Greta Thunberg à Louis Pasteur, vous n’avez pas apprécié mon journal de confinement, ni mon Journal de déconfinement (1) mai-juin, ni mon Journal de déconfinement (2) juillet-octobre, encore moins le Journal de reconfinement (1), octobre-décembre 2020, le Journal de reconfinement (2), janvier-février 2021, le Journal de reconfinement (6), mars-avril 2021, le Journal de reconfinement (7), mai - juin 2021 et le Journal de redéconfinement (8), juillet-août 2021, puis le Journal de vaxinofolie (9) (septembre-octobre 2021) et le Journal d’hybris macrono-véraniste (10) (novembre-décembre 2021), puis Vers l’apocalypse covidiste ? (11) (janvier-février 2022). Alors achevez votre infarctus en lisant ce 12e tome, mars-avril 2022, avec toujours une recension des meilleurs articles, et l’épluchage hebdomadaire des statistiques, jusqu’à la chute du macronistan et la recoronaquista, si cet enfer a jamais une fin. Vous pouvez commencer votre lecture au 1er mars, au 15 mars, au 1er avril, au 15 avril, ou aller directement à la fin de l’article. Désolé pour les fautes d’orthographe et menues erreurs, car je n’ai pas le temps de relire ! Ah ! j’oubliais : comme un médecin – pardon, je reprends : comme un médecin honnête – qui déclare ses conflits d’intérêts, je déclare mes conflits d’intérêts pour que les choses soient claires et nettes : je suis raoultiste et fier de l’être. Cela veut dire en bon français que je suis un criminel de guerre nazi, que j’ai tué 6 millions de juifs, que chaque matin j’assassine une petite vieille, et sodomise deux petits garçons, bref, je suis « complotiste ». Donc vous voilà prévenus, vous pouvez tout de suite retourner lire vos sites collaborationnistes préférés, laissez-nous tranquilles et on se retrouvera à la coda. Si vous décidez de continuer la lecture, c’est que vous êtes aussi « complotiste » et que vous souscrivez aux 10 points de mon antisèche pour complotosceptiques. Vu la controverse, j’ajoute ici les trois liens les plus intéressants concernant la question de l’inutilité des masques : cv19.fr, Laissons les médecins prescrire et Alternatif bien-être.com. Si vous voulez rejoindre les citoyens en lutte contre les covidistes qui ne cachent plus leurs desseins désormais, vous trouverez sur cette page une association proche de chez vous. Une ressource très utile est cette page de Patrick Martin (brionnais.fr) qui recense tous les articles marquants de la « Chronique de la Grande Guerre de la quinine et de ses dérivés ». Nouveauté pour ce 12e tome, la fusion de la chronique du #brigittegate, qui couvre la période décembre-février. Désormais je traiterai toute l’actualité d’un seul tenant ; d’ailleurs les campagnes électorale et d’Ukraine vont nous procurer d’immenses divertissements.


 Le 1er mars, 60e jour de recoronaquista. 155e jogging et 92e de reconfinement ce midi, à Sens. J’ai dépassé les 90 kg ; il est temps de me taper un petit jeune, pardon, un petit jeûne. Décidément, Brichèle m’habite ! À propos, voici l’entrevue exclusive que « Jean-Brichel » a accordée à LDC.news samedi dernier, au nom du, je cite Collectif « Perruques Jaunes ». Pas en grande forme, le Jean-Bri… Suite des émissions de « Prune », qui reprend les travaux des autres, et demande des dons : « QUI EST QUI ? - SUITE DE LA SAGA MACARON ». Pas grand-chose de neuf ; beaucoup de réchauffé. Sa trouvaille (je crois que c’est d’elle) de l’avoir nommé « Chibritte » est excellente. Du neuf en revanche sur un compte Twitter : Le mystère de l’abat-jour enfin éclairci ! Que la lumière soit ! La photo originale de la famille Trogneux est enfin retrouvée. Chibritte va pouvoir se livrer à son sport favori : la capture d’écran sauvage au lasso ! Pierre Cassen ironise sur les sanctions terribles encourues par l’ignoble Russie : privation de coupe du monde du Qatar (où ils n’étaient pas qualifiés), de l’Eurovision, etc. La journaliste Anne-Sophie Bonnel témoigne sur CNEWS de ce qu’elle a filmé au Donbass, qui s’écarte notablement de la légende dorée que les politocards et la presse mondialistes nous tartinent à longueur de journée : l’armée ukrainienne bombarde les civils au Donbass, et ce depuis 2014, dans l’indifférence générale de tous les choupinets du mondialisme. Le Pen, Zemmour et Dupont-Aignan passent enfin la barre des 500 parrainages, mais pas Asselineau, qui est dans les choux. C’est hallucinant, vu la qualité de l’apport de cet homme aux débats politiques, et la nullité abyssale des candidats trotskystes qu’ils nous ont alignés (enfin on a envie de dire tant mieux, ils vont se disputer un dé à coudre). C’est amusant, le « candide Ah » macron annule son non-meeting prévu à Marseille. On ne vous dit rien des meetings suivants, on vous dit qu’il a jusqu’à vendredi pour annoncer sa candidature, mais on n’évoque même pas l’éventualité d’une non-candidature, pas plus qu’on n’a évoqué l’éventualité d’une non-féminité de Chibritte (comme dit Prune). Alors le lien entre les infos qui précèdent, c’est que Bolloré, qui soutient Zemmour, n’a pas l’intention de faciliter la tâche de choupinet « Nous sommes en guerre ». La vidéo du mardi de Didier s’intitule « COVID : échange de gènes entre virus et avec l’homme ». Il règle ses comptes avec Yazdanpanah et Costagliola. En ce qui concerne cette dernière, qui n’est pas médecin (donc rien sur elle sur Eurofordocs), il évoque une étude à laquelle elle a participé, dans laquelle ses conflits d’intérêt sont enfin publiés, et ils sont avec Gilead et Janssen.
 Le 2 mars, 61e jour de recoronaquista. Piscine, grâce à mon certificat provisoire de non-judéité. 56 longueurs. Égalité & réconciliation propose une revue de presse de l’hagiographie macronienne avec la « guerre en Ukraine ». Sur le même site, on évoque la censure des sites d’information d’origine russe en France, en recommandant l’installation d’un VPN pour contourner cette censure. L’article est surréaliste, car il date d’hier et toutes les vidéos ont été censurées ! Comme l’explique Didier Maïsto, les attentats islamistes n’ont jamais entraîné la censure des chaînes arabes ! Que voulez-vous faire avec les mougeons de l’ukrainisme. Vous reprenez les premiers jours du covidisme en mars 2020, et la tactique est la même : 1. « Nous sommes en guerre ». 2. « Suivez-nous aveuglément ». 3. « Si vous ne nous suivez pas, vous êtes complotisse, donc on vous censure ». Cela va même plus vite car en 2020, les coronazis ont mis quelques semaines avant de censurer les médecins rassuristes. Pour l’ukrainisme, ils n’ont attendu que quelques jours. Le principe est rodé !
Nouveau point statistique sur les chiffres du 1er mars. Le point de comparaison est le mardi 22 février (source : Eficiens). France : toujours pas de données quotidiennes sur Eficiens. Le record à 500 000 est bien derrière nous ; hier nous n’avons eu que 79 794 tests positifs (au lieu de 97 382 mardi dernier), avec un taux de 20,5 % (en baisse). Le nombre d’hospitalisations / réanimations acccélère sa baisse, à 24 437 / 2 408 au lieu de 27 566 / 2 842. Réseau Sentinelles : sur la semaine 8, le taux d’incidence des cas d’IRA dus au SARS-CoV-2 vus en consultation de médecine générale poursuit sa baisse à 28 cas pour 100 000 habitants contre 34 cas en semaine 7 (taux consolidé au lieu de 43 taux brut). La disparition du virus se poursuit, après un pic qui n’aura pas dépassé 111 en taux consolidé, c’est-à-dire peanuts. Italie : les chiffres d’hospitalisations sont en baisse accélérée : 10 456 / 708 le 1er mars au lieu de 13 076 / 896. Morts : 215 par jour ; 40 000 tests positifs par jour, au lieu de 269 morts / jour et 50 000 tests positifs. Allemagne : sur les 10 derniers jours en moyenne, 137 000 tests positifs et 174 morts / jour au lieu de 163 000 tests positifs et 197 morts. Royaume-Uni : 41 000 tests positifs et 113 morts en moyenne, contre 43 000 tests positifs et 131 morts. Espagne : sur les 10 derniers jours, 22 700 tests positifs en moyenne, et 171 morts au lieu de 25 000 tests positifs en moyenne, et 240 morts. Suisse : 14 000 tests positifs en moyenne, au lieu de 16 000 tests et 9,4 morts / jour au lieu de 11,1. Belgique : 7 000 tests positifs / jour et 25,4 morts / jour sur les 10 derniers jours au lieu de 9 000 / 37,8. Les autres marqueurs sont toujours en baisse (2189 / 224 au lieu de 2823 / 287 hospis /réa). Le taux de positivité des tests a baissé, après le pic formidable de 45,5 %, à 19,5 % ! États-Unis : 63 000 tests positifs et 1770 morts / jour en moyenne sur les 10 derniers jours au lieu de 94 000 tests positifs et 1980 morts. Brésil : 64 000 tests positifs et 570 morts en moyenne sur les 10 derniers jours au lieu de 93 000 et 740 morts. Inde : 13 600 tests positifs et 301 morts en moyenne sur les 10 derniers jours au lieu de 25 500 tests positifs et 422 morts. Notez au passage que France et Allemagne sont les grands gagnants au concours des testspositifs, qui n’ont aucun sens bien entendu. Mais tant que cette folie ruineuse arrange les affaires de choupinet…
Nombre total de cas et de morts au niveau mondial selon les chiffres de la John Hopkins University (arrêté le mardi 1er mars à 20 h) : 437 753 703 tests positifs et 5 961 126 morts (au lieu de 426 960 879 tests positifs / 5 900 245 morts). Progression comparée sur les 74 dernières semaines (dans l’ordre) : 10 792 824 tests positifs et 60 881 morts (cela nous donne une mortalité en hausse de 0,56 % contre 0,55, 0,47, 0,4, 0,3, 0,24, 0,26, 0,37 et 0,77 % les 7 semaines précédentes ; normal, le pic de tests positifs est bien passé depuis 5 semaines, on a enfin passé le pic des décès, qui sont désormais en chute libre ; vivement une bonne guerre !) au lieu de 12 651 668, 15 940 369, 18 563 386, 23 439 185, 24 890 721, 20 281 933, 17 957 550, 11 432 998, 4 807 749, 4 382 375, 4 080 711, 4 229 567, 4 334 791, 3 426 322, 3 433 219, 2 967 873, 2 945 618, 2 852 739, 2 972 473, 3 071 703, 3 168 940, 3 762 147, 3 945 063, 4 073 570, 4 633 442, 4 659 151, 4 571 695, 4 256 229, 4 326 883, 3 851 445, 3 550 478, 3 317 989, 2 769 366, 2 661 932, 2 521 495, 2 652 817, 2 897 940, 3 401 427, 3 688 502, 4 613 589, 5 362 000, 5 727 525, 5 683 775, 5 417 095, 4 937 900, 4 143 349, 3 916 462, 3 452 036, 3 105 304, 2 712 725, 2 719 107, 2 603 055, 2 669 865, 3 025 984, 3 612 294, 4 149 529, 4 549 652, 5 270 585, 4 347 427, 3 962 711, 4 604 473, 5 262 989, 4 332 311, 4 075 691, 4 174 965, 4 419 923, 3 543 210, 3 563 773, 3 292 377, 2 375 717, 2 288 953, 2 064 243 et de 2 375 717 tests positifs, et de 70 082, 75 628, 74 417, 70 542, 61 166, 49 135, 46 573, 41 781, 44 673, 48 609, 49 833, 53 151, 50 873, 51 761, 49 864, 52 958, 48 876, 50 625, 48 078, 49 669, 52 696, 55 139, 60 138, 59 354, 68 784, 66 157, 69 230, 69 543, 64 199, 70 600, 71 876, 54 759, 59 394, 54 920, 56 720, 60 933, 74 866, 187 561, 76 335, 82 552, 85 634, 90 054, 93 380, 89 858, 84 140, 86 193, 68 078, 68 313, 62 375, 57 960, 63 223, 63 419, 66 966, 81 496, 86 236, 95 194, 101 435, 93 351, 94 336, 78 021, 72 300, 85 575, 75 109, 75 708, 71 900, 71 123, 69 301, 53 917, 45 367, 43 802, 33 729, 35 767, 40 360 et 39 290 morts. La diminution des tests positifs se poursuit ; celle des morts est accélérée. Parmi les pays que j’ai choisis, l’Allemagne est celui qui est le plus en retard sur la régression de l’épidémie.
Cadeau du jour, notre nouvelle chanson. « Il venait d’avoir quatorze ans », paroles de votre serviteur, interprétation Marie-Line Weber.

« Il venait d’avoir quatorze ans », interprétée par Marie-Line Weber.
© Marie-Line Weber

Autre cadeau : notre star Brichèle KotKodec, quelques heures à peine avant sa tragique fin, dont vous lirez le récit édifiant dans cet article.

Brichèle KotKodec sur sa plage privée du fort de Brégarçon
© Alexis Réant de la Garçonnière

Chanteur à gages a été interviewé par Mihuma pour QR code n°1 le 26 février. Voir absolument sa dernière vidéo sur Verantanplan incluse dans l’entrevue.


 Le 3 mars, 62e jour de recoronaquista. Piscine, grâce à mon certificat provisoire de non-judéité. 20 longueurs, parce qu’on nous refait le coup du « vomi dans l’eau ». Je fais un sketch (qui se termine sur un sourire des charmants maîtres nageurs, sans masque car il n’est plus obligatoire dans les lieux de sport) sur le thème du principe de précaution : « Cela fait 40 ans qu’on nous fait le coup. Dans l’intervalle on nous a inventé Internet et les vaxins brevetés avant les virus, mais on n’a pas encore inventé l’épuisette à ramasser le vomi dans l’eau ! » Alors le chef de l’Étron en personne annonce, entre la guerre en Ukraine et sa candidature, que Iel a décidé de supprimer son « Passe vaxinal », à charge pour ses laquais de l’annoncer officiellement. Ce n’est pas encore pour tout de suite, mais pour le 14 mars. Le méchant virus est prié d’être encore méchant pendant 10 jours. Et pour le reste on va continuer la mascarade. McQuinesait doit avoir évalué avec force sondages à nos frais que le mougeon masqué votera davantage McRond. Quels nuisibles ! On ne précise pas d’ailleurs si le « Passe vaxinal » ôté, il n’y aura plus rien du tout, ou si le « Passe sanitaire » reviendra par défaut. On ne dit rien des voyages en avion ou en train, etc. Le masque serait même supprimé dans les écoles. Alléluia ! Mais comme dans chaque État covidiste, on nous le prolonge dans les hôpitaux et les transports, juste pour continuer à faire croire aux crétins que ça aurait une quelconque utilité. Et ils continueront à y croire ces veaux. Frédéric Asselineau analyse le film publicitaire du chef de l’Étron sur l’Ukraine et rétablit la vérité, en évoquant la figure du collègue ukrainien de notre chef de l’Étron, qui est une petite merde du même tonneau. Sur l’absence de nazis en Ukraine proclamée par notre connard de l’Élysée, il est impitoyable (vers la 20e minute). Asselineau en est puni par la publication des parrainages pour la présidentielle mis à jour : contrairement au trotskyste Poutou, il n’engrange qu’une misérable poignée de parrainages depuis mardi. Vive la démocratie ! La possibilité que cette petite pute du mondialisme, cet assassin en culottes courtes puisse encore réduire nos libertés et piquer notre fric pendant cinq ans me fait gerber.

Paris-Match, 3mars2022, p.62.
© Paris-Match

Paris-Match de ce jour publie une hagiographie issue du cabinet de la Première dame. À lire entre les lignes, car on y avoue une liste de faits qui hier auraient été qualifiés d’antimites : les extensions, les faux-cils, le copinage avec Mimi Makrell et avec Benalla (le bodyguard), et le meilleur, la fable de l’ex-mari en HP avant sa mort. Ben tiens ! Vous avez ci-dessus une des 3 pages de texte. Oh mon dieu, après l’avoir enterré le jour même de sa mort, un 24 puis un 28 décembre, puis l’avoir finalement incinéré et non enterré, voilà qu’il faut encore retourner le film en arrière et le mettre en HP ! Tout ça sent le plan pour nous faire un coming-out théâtral en pleine campagne. Et ce soir, il paraît (excellent timing), que la fifille à Bribri (Tiphaine) serait finalement choquée des révélations sur son papa. Pour info, les photos de l’article de ce torchon sont signées du louche copain de Mimi Makrell, le paparazzi Sébastien Valiela). Ils n’ont aucune honte, on le sait depuis longtemps ; ils signent leurs forfaits. Natacha Rey et Amandine Roy viennent de recevoir une nouvelle assignation pour diffamation envers Catherine Audoy et Jean-Louis Auzière.
 Le 4 mars, 63e jour de recoronaquista. Piscine, grâce à mon certificat provisoire de non-judéité. 56 longueurs. Malgré l’imminence de la suppression du passe, les employés continuent à vérifier. Ce peuple m’exaspère. Ça fait très longtemps que je ne fréquente plus le site du Torchon des médecins, depuis qu’ils ont viré Gérard Maudrux, mais je me marre à lire les 5 premiers commentaires de l’article annonçant la fin du passe vaxinal. Malgré toute la propagande, il reste encore quelques abonnés qui écrivent ce qu’il pensent des toxins ! Attention, quand vous le lirez, ces 5 commentaires seront sans doute rendus inaccessibles par 250 autres, pondus dans les fermes à trolls payées par Big Pharma. Au fait, ce qui risque de se passer dès le 15 mars, après l’abandin du « passe vaxinal », c’est une chute absolue du nombre de tests positifs, désormais inutiles, chute de 95 % sans doute. Donc le chef de l’Étron aura vaincu le virus par KO ! J’en apprends de bonnes avec retard. Il paraîtrait que Poutine, contrairement à choupinet, serait gay ! Mais non, il s’agirait d’un contre-feu !. Hier, Bercoff a reçu longuement Caroline Eliacheff, pédopsychiatre, co-auteur de La Fabrique de l’enfant transgenre pour évoquer la mode absurde de faire changer de sexe tous les mômes qui en expriment le simple désir. Très intéressant. Cela m’inspire ce commentaire : « Il est interdit de tatouer les mineurs, alors qu’un tatouage peut être effacé, mais on encourage les mineurs à changer de sexe. Bravo à Bercoff et à son invitée d’avoir respecté le petit doigt sur la couture du pantalon-jupe l’omerta sur la transsexualité de Chibritte. Rien à voir, évidemment. » Parmi la mafia LREM, Éric Dupont-Maserati est vainqueur aux 24 h du Ment.
 Le 5 mars, 64e jour de recoronaquista. Piscine, grâce à mon certificat provisoire de non-judéité. 56 longueurs. Un extrait vidéo du discours de réception à l’Académie française de François Sureau (dont j’ignorais l’existence) circule beaucoup ce jour. On peut lire le texte sur le site de l’Académie. J’en extrais deux citations :
1. « Lorsque de Gaulle prononce ce faux vers : « J’invite les Français qui veulent rester libres / à m’écouter et à me suivre », c’est l’enfance qui apparaît, avec son étonnement devant la démission des grandes personnes. Car ce vers suppose aussi qu’il existe, et peut-être en grand nombre, des Français qui ne veuillent pas rester libres, des hommes qui préfèrent la servitude. »
2. « Je ne crois pas que Gallo eût souscrit à cette substitution du lapin de garenne au citoyen libre que nous prépare cette formule imbécile, répétée à l’envi depuis vingt ans, que la sécurité est la première des libertés. À cette aune, pas de pays plus libre sans doute que le royaume de Staline ou celui de Mussolini. Après Rocroi, après Valmy, après Bir Hakeim, voici la sécurité, comme la ceinture du même nom, comme le rêve de l’escargot ! Max Gallo se souvenait que nos prédécesseurs avaient créé, maintenu, défendu le trésor de la liberté dans des époques autrement plus dangereuses que la nôtre. Il avait pressenti ce fléchissement de l’intelligence et de la volonté qui nous fait consentir à toutes les platitudes. Et l’on s’en va répétant que les temps sont difficiles. Mais les temps, comme Max Gallo nous l’a rappelé pendant un demi-siècle, sont toujours difficiles pour ceux qui n’aiment pas la liberté. »
Je participe à la manifestation organisée par Vigimédia comme tous les 1er samedi du mois, entre la Maison de la radio et France TV. On est moins de cent, mais c’est tonitruant avec mégaphones et haut-parleurs. Pas mal de gens se connaissent. Je suis en Brichèle, et on passe nos deux chansons. Plusieurs personnes portent des perruques jaunes (ou blondes). D’autres Brichèles manifestent avec Philippot. Je n’ai pour l’instant aucune nouvelle de Brichèles provinciales.

« Les préjugés ne soignent pas l’obésité », mais bon, l’alimentation de cette personne est « déséquilibrée »…
© Lionel Labosse


 Le 6 mars, 65e jour de recoronaquista. Piscine, grâce à mon certificat provisoire de non-judéité. 56 longueurs. Cette nuit, de retour d’une soirée transgenre à l’Élysée (enfin pas vraiment !) je photographie ce bel alignement à la station Vaugirard. Une pub de dénonciation des obèses s’affiche sans vergogne, utilisant non pas des mannequins, mais des je cite « personnes en situation d’obésité », à qui sont prêtés les discours de la pub. Elle se veut positive, mais je suis désolé, le texte à droite de la photo et du slogan incompréhensible « les préjugés ne soignent pas l’obésité », dit : « Des facteurs génétiques amplifiés par une alimentation déséquilibrée » ont provoqué ma prise de poids ». Vu la vitesse de lecture d’une pub dans le métro, le cerveau moyen se contentera du rapprochement « obésité » /« déséquilibrée ». L’humour involontaire est que la pub jouxte une autre pub « #MANGERAOP » « 51 Fromages, beurres et crèmes », et cerise sur le gâteau (à la crème), la station est Vaugirard, du nom des Abattoirs de Vaugirard ! Cela serait amusant, si l’on ne pouvait se douter que, comme pour le vaxin, il ne s’agit que d’une première étape. L’étape suivante sera le QR code qui interdira à ces personnes « déséquilibrées » l’accès aux restaurants et l’achat des « 51 Fromages, beurres et crèmes »…
Une 2e plainte a été signifiée le 3 mars à Natacha Rey et Amandine Roy, émanant des époux Auzière, pour « diffamation publique ». Je n’en dirai pas plus pour l’instant, sauf que la rigolade continue : on nous amuse avec des plaintes sur la forme (les maladresses de ces deux femmes un tantinet hystériques), mais jamais sur le fond du dossier. Je découvre la chronique du 1er mars de Karine Dubernet : « MoscoMule, Bruno », toujours aussi acérée ! Francis Lalanne propose une entrevue à France-Soir : « La vérité nous emmènera vers la paix, le mensonge nous emmène toujours vers la guerre ». Entrevue très riche de 50 minutes, que je vous recommande fortement. À la fin il évoque sa chanson en version française « Sacrifice » (dont il a déjà proposé une version italienne et une anglaise). Il justifie le titre en disant que ceux qui nous gouvernent ont remis au goût de jour les sacrifices humains. C’est ce que j’ai voulu exprimer dans ma parodie de Salammbô. Je me suis amusé en regardant la fiche W de Francis Lalanne sur Wikipédia, qui comme je l’ai démontré dans cet article est un instrument de propagande au service de la canaille mondialiste, à constater qu’il est définitivement fiché « complotiste » en tête d’article (à égalité avec « chanteur », « écrivain », « complotiste » est un métier). Détail délirant amusant, un chapitre de l’article est consacré à une fake news qu’il a reprise par erreur. Une erreur qui prend 1 minute dans votre vie devient, du moment qu’elle sert à vous disqualifier dans le débat public, une information digne de faire partie de la colonne vertébrale de votre biographie ! Ils n’ont aucune honte.
Depuis hier des infos circulent sur un sondage effectué sur le site de RTL, avec la question « Souhaitez-vous la réélection d’Emmanuel Macron ? ». Le sondage a été supprimé après les premiers résultats, puis remis, et il a actuellement un résultat encore pire. J’ai vérifié l’info sur le site de RTL en votant moi-même, et réalisé une capture d’écran ce jour à 18h15. Le résultat est le suivant : oui, 3,52 % ; non, 95,45 %, ne se prononce pas, 1,03 %. Et à côté de ça, les médias propriété des copains milliardaires du Chef de l’Étron publient des sondages réalisés par des instituts de sondages appartenant à des amis milliardaires du Chef de l’Étron nous annonçant que cette pourriture gagnerait les élections haut la main. On prévoit même un plébiscite à 99 %… Je vous engage à faire vous-même l’expérience si vous lisez cet article dans les prochaines heures avant la fin du sondage.

Sondage RTL « Souhaitez-vous la réélection d’Emmanuel Macron ? », 6 mars 2022.
© RTL


 Le 7 mars, 66e jour de recoronaquista. Il y a des artistes courageux, mais pas ceux qui passent et rapacent chez la TV. Le Rappeur Booba met fin à son contrat avec Puma qui a des prises de position politiques anti-russes. Cela dit, qu’est-ce qu’un artiste a à vendre son trou de balle pour la pub ? Est-ce que vous imaginez Léo Ferré faire de la pub pour une marque de godemichés ? Le beau Franjo nous fait un petit sketch intitulé « Troisième guerre mondiale ». Je retombe sur un article de Paris-Match daté de 2017, où un ancien professeur du lycée La Providence d’Amiens, nous raconte la légende dorée de l’histoire d’amour entre son ancien élève et une prof de son lycée. Sans aucune nuance critique. Normal, dans un lycée privé catho, sans doute ! Deux citations laissent dubitatif le prof que je suis : « Et en première, le jour de son bac blanc de français, nous étions, juste pour le plaisir, quatre enseignants au fond de la classe à être venus l’écouter raconter les salons littéraires du XVIIIe siècle. Un moment éblouissant. » Ah bon. En général, les bacs blancs se déroulent pendant les cours. Étonnant que 4 profs n’aient rien de mieux à faire. « Raconter les salons littéraires du XVIIIe siècle » : cela ne me semble pas l’objet d’un oral de français, qui consiste à expliquer un texte ! Et puis dans ce genre de lycée, les élèves très doués sont légion ; aller en écouter un en particulier serait mal perçu par les autres, et il ne faut pas exagérer. Ayant moi-même fait passer le bac, blanc ou pas, à des centaines d’élèves, j’en ai eu de brillants, que j’ai écoutés avec un réel plaisir, mais rassurez-vous, même aux oraux d’agrégation, où il est autorisé d’assister à un oral, le public ne se précipite pas ! Le réflexe attendu en ce qui concerne un élève vraiment brillant de façon si exceptionnelle, ce n’est pas de flatter son ego en le traitant comme une star, mais de le présenter au concours général, or de cela il n’est pas question dans cette hagiographie de choupinet. On relève pourtant sur Wikipédia : « Il obtient une « mention régionale » au concours général de français en 1994, alors qu’il est élève en classe de première ». Bon, à supposer que cela ne soit pas un des multiples mensonges relevés dans l’hagiographie, on est quand même loin d’avoir un Mozart des lettres ! « L’année précédente, en 1991, le chef d’établissement et M. Thuillier, le directeur du lycée, avaient embauché Brigitte Auzière. Une femme stimulante, enthousiaste, dotée d’une grande pédagogie. Et d’un réel charme ! Elle correspondait exactement au style d’enseignante que nous espérions trouver pour réinsuffler du dynamisme et de l’attrait dans cette section. » Alors là c’est marrant : en principe, on recrute un(e) agrégé qui a cet âge a une carrière derrière lui. Cette prof douée qui tombe du ciel, ça laisse pour le moins dubitatif ! Et ce lycée privé très coté était-il à ce point en perdition qu’il lui fallût recruter une prof de lettres ni agrégée ni certifiée pour dynamiser une section… scientifique ? Faut pas se foutre de la gueule du monde ! Et en laissant de côté le « charme » de la donzelle censé rendre tous les ados tels le loup de Tex Avery, qui nous rappelle la photo exhumée par Faits & documents, où iel semble bien moins sexy ! Ah encore un détail qui me titille depuis un moment, mais que je n’ai pas encore traité : j’ai souvent lu que cette personne était prof de latin-grec. Or là je suis dubitatif, car ma riche expérience des concours de l’enseignement m’a appris (à mes dépens) que la discipline lettres classiques était beaucoup moins sélective que celle de lettres modernes. Dans mon souvenir, il y avait en gros un poste pour 20 candidats en moderne, et un poste pour 10 en classique. Vous verrez sur le lien ci-dessous qu’il existe aussi des concours internes (quand on peut justifier 5 années d’enseignement sans avoir le concours) et des concours spécifiques pour le privé. Et quand on n’est pas titulaire, surtout pas certifié, il est rare qu’on ne tente pas sa chance au moins au concours interne, qui contient bien moins d’épreuves, car la différence de salaire est importante. La raison invoquée est souvent de rester dans les académies difficiles à obtenir, ce qui n’est pas du tout le cas des académies du nord de la France, au contraire ! Le concours oblige les débutants (même s’ils ont dix ans d’expérience comme contractuel) à partir dans les académies les moins demandées. De plus, dans les établissements de taille moyenne, en général vous avez un prof de classique sur 8 à 10 profs de lettres, voire parfois deux, ce qui réduit les chances de notre choupinet qui faisait du latin et peut-être du grec selon l’article, à ne pas avoir eu Brigitte comme prof au moins une année. Enfin, dans les interviews qui ont été commentées, la seule citation littéraire notable de la Première dame, c’est « nous limons », de Michou Montaigne ! Or un prof de lettres classiques aime en général à émailler ses prises de paroles de Cicéron ou de Poincaré ! Je ne sache pas que ç’ait été le cas de notre donzelle. Bref, il est étonnant que nos Dupond & Dupont du journalisme d’investigation n’aient pas tenté de creuser du côté des établissements où iel a exercé. Une prof qui tombait du ciel, qui n’avait jamais enseigné à 38 ans en 1991 selon la police (46 selon les manifestants) : forcément, cette recrue hors-normes doit avoir laissé au moins un CV dans les archives de ces établissements, à moins que ce soit un recrutement de pur copinage, mais enfin quand même, il faut justifier d’études, etc. Un CV qui vaudrait son pesant de cacahuètes si on le retrouvait !
 Le 8 mars, 67e jour de recoronaquista. Piscine, grâce à mon certificat provisoire de non-judéité. 56 longueurs. Je suis étonné qu’on me laisse entrer, car ledit certificat de contamination est daté du 8 novembre, ce qui fait donc 4 mois révolus. Or verantanplan a inventé la rétroactivité des lois, et a décrété que les certificats qui avaient été émis à l’époque où ils étaient censés durer 6 mois, étaient réduits à 4. Il y avait eu appel devant le Conseil d’État je crois, qui s’en était torché comme d’hab, et donc je ne sais plus comment ça se danse. Ou alors pour la dernière semaine de leur gadget liberticide, ils ont renoncé à faire chier les gens et discrètement prolongé les passes concernés. À la piscine, il se trouve que je remarque, pour la première fois en vrai, un trans FtM, dont je peux constater les cicatrices de la mastectomie sous la douche. Je l’avais repéré dès l’entrée, à l’allure androgyne d’ado de de 40 ans. J’ai vérifié la largeur des hanches, et une attitude féminine dans la façon de se mouvoir. Peut-être a-t-elle accouché avant de devenir il. À la sortie, je le vois à vélo. Sa capuche relevée le rend encore plus féminin, car ça cache le peu de poil qu’iel avait aux joues. Je me demande si franchement la minceur des hanches de Chibritte peut tromper. Je connais le phénomène pour avoir lu et vu des documentaires comme L’Ordre des mots, de Cynthia & Melissa Arra. J’ai aussi une voisine dont la fille est devenue un garçon, après avoir eu un enfant avec sa femme. Iel passe assez fréquemment voir sa mère. Mais iel n’a jamais accouché, et je ne l’ai jamais vu torse nu. Je tombe sur cet article hagiographique de Claude Askolovitch pour Vanity fair en 2017 qui s’extasie sur cette histoire d’amour entre une prof bourgeoise catho et un élève de son lycée. Ces articles ont bien sûr été épluchés dans Faits & documents. Dans Courrier international, je relève un article intitulé « Les Philippines relèvent l’âge de la majorité sexuelle de 12 à 16 ans ». Et cela est considéré comme une « Décision historique ». Bon, si on veut. L’article de Wikipédia Majorité sexuelle en Europe nous apprend que cela fluctue sur ce continent entre 14 ans (Allemagne, Italie, Albanie, etc.) et 18 ans (Vatican, Malte, Turquie). Je me souviens avoir traité la question il y a une dizaine d’années, età l’époque l’âge était 12 ans à Chypre. Il faut bien sûr entrer dans le détail et considérer les conditions. Il est étonnant qu’en UE par exemple, on ne se soit pas mis d’accord sur un âge commun, car en cas de relations de vacances, cela doit poser des problèmes pour les tribunaux. Et dans les pays où l’espérance de vie est basse et la fécondité des femmes précoces, cela demande une discussion qui ne soit pas de l’ordre des échasses de l’indignation et de la surenchère moralisatrice. On constate la différence entre les beaux discours et la réalité des faits, comme pour ce brigittegate, où la mafia qui encense un détournement de mineur n’avait pas de mot assez dur pour condamner Olivier Duhamel il y a un an pour des faits relevant de la même loi. Vidéo du mardi de Raoult : « Qui est mort du COVID ? ». Je remarque au passage que cela fait une belle lurette que ces vidéos ne sont plus signalées sur le site de l’IHU ; elles ont même été supprimées. La vidéo la plus récente date de décembre 2021, et la suivante remonte à avril 2021, sans la moindre explication. Une affirmation m’énerve, c’est quand Raoult affirme (8e minute) que les effets à long terme non connus du vaxin sur les personnes de plus de 85 ans ne sont pas le problème le plus important. Je suis désolé, mais ce n’est pas parce qu’ils commencent par les vieillards que les génocidaires sont excusables. J’avais consacré un article à l’assassinat de centenaires par les vaxins. Les médecins qui ont commis ces meurtres doivent en répondre devant la justice. Cela dit je suis prête à entendre que la balance bénéficie-risque pour les plus de 85 ans était favorable, mais seulement avec des études sérieuses, et qui n’excuseront jamais l’extorsion de consentement avant qu’on ait ces études sérieuses. Un miracle absolu se produit ce jour à 20h33 très précisément : Silvano Trotta, le pape des anticovidistes sur Telegram, cofondateur de Bon Sens, après que je lui ai posté (et je n’étais pas le seul) dans les commentaires de ses messages des dizaines de scuds sur le brigittegate, transfère ENFIN lui-même un tout premier message sur l’affaire. Et que choisit-il pour ENFIN en parler ? Une vidéo venue d’Albanie qui traite de la question ! Comme foutage de gueule, on ne fait pas mieux ! Cela conforte une idée que j’avais en tête, selon laquelle les stars de l’anticovidisme attendaient la campagne électorale pour enfin se mouiller. Putain, il était temps ! Le Quotidien du médecin a des préoccupations dignes du IIIe reich : « Comment puis-je me séparer de mon employée qui refuse de se faire vacciner ? ».
 Le 9 mars, 68e jour de recoronaquista. Piscine, grâce à mon certificat provisoire de non-judéité. 58 longueurs. Mon passe est toujours valable… L’Autriche renonce à l’obligation du vaxin avant même son entrée en vigueur. C’était donc bien une manipulation de plus. Le seul pays qui l’a fait est donc la patrie de Mussolini, plus forte que celle d’Hitler.
Nouveau point statistique sur les chiffres du 8 mars. Le point de comparaison est le mardi 1er mars (source : Eficiens). France : toujours pas de données quotidiennes sur Eficiens. Le record à 500 000 est bien derrière nous ; hier nous avons eu 93 050 tests positifs (au lieu de 79 794 mardi dernier), avec un taux de 20,5 % (inchangé). S’agit-il de la reprise mécanique due à la fin des vacances scolaires ? Le nombre d’hospitalisations / réanimations poursuit sa baisse, à 21 899 / 2 036 au lieu de 24 437 / 2 408. Réseau Sentinelles : sur la semaine 9, le taux d’incidence des cas d’IRA dus au SARS-CoV-2 vus en consultation de médecine générale poursuit sa baisse à 19 cas pour 100 000 habitants contre 24 cas en semaine 8 (taux consolidé au lieu de 28 taux brut). La disparition du virus se poursuit, après un pic qui n’aura pas dépassé 111 en taux consolidé, c’est-à-dire peanuts. Italie : les chiffres d’hospitalisations poursuivent leur baisse : 8 776 / 592 le 8 / 03 au lieu de 10 456 / 708. Morts : 178 par jour ; 37 700 tests positifs par jour, au lieu de 215 morts / jour et 40 000 tests positifs. Allemagne : sur les 10 derniers jours en moyenne, 159 000 tests positifs et 208 morts / jour au lieu de 137 000 tests positifs et 174 morts. L’Allemagne reste pour l’instant le seul pays aux résultats en dégradation, dans un contexte de nette amélioration. Royaume-Uni : 42 000 tests positifs et 104 morts en moyenne, contre 41 000 tests positifs et 113 morts. Espagne : sur les 10 derniers jours, 16 500 tests positifs en moyenne, et 132 morts au lieu de 22 700 tests positifs en moyenne, et 171 morts. Suisse : 19 000 tests positifs en moyenne, au lieu de 14 000 tests et 11 morts / jour au lieu de 9,4. Belgique : 5 900 tests positifs / jour et 17,5 morts / jour sur les 10 derniers jours au lieu de 7 000 / 25,4. Les autres marqueurs sont toujours en baisse (2007 / 197 au lieu de 2189 / 224 hospis /réa). Le taux de positivité des tests a baissé, après le pic formidable de 45,5 %, à 21,1%, mais remonte par rapport à la semaine dernière (19,5) ! États-Unis : 44 000 tests positifs et 1360 morts / jour en moyenne sur les 10 derniers jours au lieu de 63 000 tests positifs et 1770 morts. Brésil : 40 000 tests positifs et 395 morts en moyenne sur les 10 derniers jours au lieu de 64 000 et 570 morts. Inde : 6 000 tests positifs et 163 morts en moyenne sur les 10 derniers jours au lieu de 13 600 tests positifs et 301 morts.
Nombre total de cas et de morts au niveau mondial selon les chiffres de la John Hopkins University (arrêté le mardi 8 mars à 18 h) : 448 294 865 tests positifs et 6 009 755 morts (au lieu de 437 753 703 tests positifs / 5 961 126 morts). Progression comparée sur les 75 dernières semaines (dans l’ordre) : 10 541 162 tests positifs et 48 629 morts (cela nous donne une mortalité enfin en baisse de 0,46 % contre 0,56, 0,55, 0,47, 0,4, 0,3, 0,24, 0,26, 0,37 et 0,77 % les 8 semaines précédentes ; normal, le pic de tests positifs est bien passé depuis 6 semaines, on a enfin passé le pic des décès, qui sont désormais en chute libre ; vivement une bonne guerre !) au lieu de 10 792 824, 12 651 668, 15 940 369, 18 563 386, 23 439 185, 24 890 721, 20 281 933, 17 957 550, 11 432 998, 4 807 749, 4 382 375, 4 080 711, 4 229 567, 4 334 791, 3 426 322, 3 433 219, 2 967 873, 2 945 618, 2 852 739, 2 972 473, 3 071 703, 3 168 940, 3 762 147, 3 945 063, 4 073 570, 4 633 442, 4 659 151, 4 571 695, 4 256 229, 4 326 883, 3 851 445, 3 550 478, 3 317 989, 2 769 366, 2 661 932, 2 521 495, 2 652 817, 2 897 940, 3 401 427, 3 688 502, 4 613 589, 5 362 000, 5 727 525, 5 683 775, 5 417 095, 4 937 900, 4 143 349, 3 916 462, 3 452 036, 3 105 304, 2 712 725, 2 719 107, 2 603 055, 2 669 865, 3 025 984, 3 612 294, 4 149 529, 4 549 652, 5 270 585, 4 347 427, 3 962 711, 4 604 473, 5 262 989, 4 332 311, 4 075 691, 4 174 965, 4 419 923, 3 543 210, 3 563 773, 3 292 377, 2 375 717, 2 288 953, 2 064 243 et de 2 375 717 tests positifs, et de 60 881, 70 082, 75 628, 74 417, 70 542, 61 166, 49 135, 46 573, 41 781, 44 673, 48 609, 49 833, 53 151, 50 873, 51 761, 49 864, 52 958, 48 876, 50 625, 48 078, 49 669, 52 696, 55 139, 60 138, 59 354, 68 784, 66 157, 69 230, 69 543, 64 199, 70 600, 71 876, 54 759, 59 394, 54 920, 56 720, 60 933, 74 866, 187 561, 76 335, 82 552, 85 634, 90 054, 93 380, 89 858, 84 140, 86 193, 68 078, 68 313, 62 375, 57 960, 63 223, 63 419, 66 966, 81 496, 86 236, 95 194, 101 435, 93 351, 94 336, 78 021, 72 300, 85 575, 75 109, 75 708, 71 900, 71 123, 69 301, 53 917, 45 367, 43 802, 33 729, 35 767, 40 360 et 39 290 morts. La diminution des tests positifs se ralentit ; celle des morts est encore accélérée par rapport à la semaine dernière.
 Le 10 mars, 69e jour de recoronaquista. Piscine, grâce à mon certificat provisoire de non-judéité. 54 longueurs. Hier, le nombre de personnes en soins intensifs (ils appellent ça « réanimation » pour terroriser la populace) est passé sous la barre des 2000. J’entame ma cure de riz annuelle, 1er jour, je pars à 92 kg. Un article trouvé sur Breizh infos me troue le cul : il s’agit d’une association de jeunes voire très jeunes « travailleurs du sexe », qui tarifent des exhibitions virtuelles ou réelles et s’échangent leurs expériences, sans que cela semble déranger personne. J’ai du mal à y croire, mais il y a des tas de liens… Bref, cela permet de comprendre comment la quasi-totalité de la populace qui a trouvé et trouve encore normal de porter une muselière toute la journée et d’en faire porter aux mômes, trouve normal que des mômes se prostituent virtuellement, et trouve que nous sommes de méchants complotisses à nous étonner qu’une prof qui a pratiqué le détournement de mineur nous représente partout dans le monde comme « Première dame ». Apar.TV ressort le dossier d’un nommé Jean-Marc Borello, soutien gênant de Macron en 2017 car impliqué dans une nébuleuse pédocriminelle. Un internaute a extrait un bout de dialogue entre Di Vizio et Philippot où ce dernier annonce la stratégie qu’il pensait qu’aurait macron, et il ne s’est pas trompé pour l’instant. Le but de ces putains de LREM c’est le crédit social à la chinoise.
 Le 11 mars, 70e jour de recoronaquista. 2e jour de cure de riz en ce qui me concerne. Ce sont les journées difficiles avec la migraine qui s’installe (sans doute parce que je fais cela sans transition). Piscine, grâce à mon certificat provisoire de non-judéité. 54 longueurs. Le délire de désinformation et de mesures liberticides à propos de l’Ukraine se poursuit. Il est dorénavant établi que les médias gouvernementaux du monde entier, Facebook et Youtube en tête, désinforment & censurent à tire-larigot, et traitent ceux qui rétablissement la vérité de « complotistes ». L’interdiction d’exercer des artistes russes (le chef d’orchestre Valery Gergiev ou la soprano Anna Netrebko). C’est une cantatrice majeure, dont j’ai maintes fois fait admirer l’art à mes étudiants, par exemple ici, et elle incarne parfaitement l’idéal européen, mais elle a commis un acte impardonnable, ne pas se coucher pour ses opinions. J’ai signé la pétition contre l’interdiction de RT France par les nazis qui ont pris le pouvoir dans nos démocraties. C’est ce que j’ai dit hier soir à une contrôleuse du métro. Bien qu’ayant vu qu’il y avait des contrôleurs, je n’ai pas mis le masque. Elle m’a demandé de le mettre, « même si elle sait que c’est désagréable ». Comme je lui ai dit que j’en ai marre d’obéir à des nazis qui ont pris le pouvoir, elle me dit qu’il faut respecter les règles ou qu’il faut écrire. Ils sont très cons mais au moins cela fait belle lurette qu’ils ne mettent aucune contravention, ce qui fait que je ne comprends comment autant de mougeons, même dans la rue où rien n’y oblige, continuent à porter leur muselière d’esclaves. J’ai vu passer un site intéressant, pour un « Contrôle Citoyen des Élections Présidentielles » du 10 et 24 avril 2022. J’ai envie de m’inscrire, mais il est regrettable qu’il n’y ait aucune information sur les personnes qui ont monté cette opération, et qui souhaitent construire un énorme fichier de complotistes avec leur adresse protonmail. J’ai eu un petit problème à régler hier, qui s’est bien terminé, mais qui est révélateur. Mon abonnement à Front populaire était échu depuis longtemps, et profondément choqué par la forfaiture de Michel Onfray, il était hors de question que je me réabonne. Il se trouve qu’ils m’ont envoyé depuis deux numéros que je n’ai pas demandés, ce que j’ai cru relever d’une pratique courante de prolonger un abonnement à titre gracieux pour encourager un renouvellement. Or sur mon dernier relevé, j’ai constaté un prélèvement sur ma carte bancaire du montant de l’abonnement à un an à cette revue.
Je pense d’ailleurs que mon numéro de carte a dû changer depuis ce premier abonnement, il y a deux ans. Je ne comprends donc pas du tout comment cette société a pu prélever mon compte sans mon consentement. J’ai contacté en parallèle la banque et le service abonnement. J’ai eu une réponse de la banque, pourtant une banque avec le mot « mutuel » dans son nom, me proposant une usine à gaz, opposition à la carte, puis retrouver une carte au bout de dix jours. Voici la réponse que je leur ai faite : « En l’occurrence, le service abonnement m’a déjà répondu qu’ils allaient me rembourser, donc pour ce coup-ci, ça va aller. En tout cas votre procédure fait peur et encourage à régler au maximum en chèques ou en espèces. On dirait que plus ça va, plus si on a eu le malheur de régler par carte, c’est open bar pour le service à qui on a payé. Cela devrait être l’exception (hôtels), mais c’est devenu la règle. Et avec le contrôle social à la chinoise que nos gouvernants sont en train d’instaurer, nous n’aurons plus accès à nos propres comptes, mais les commerçants pourront y prélever à volonté ! Bref, nos banques sont de moins en moins à notre service, de plus en plus au service des commerçants ». Ce soir, mon « passe nazitaire » a été refusé dans un établissement, alors qu’il avait été accepté à la piscine quelques heures plus tôt ! Les instruments de la dictature sont d’une précision redoutable. J’ai donc eu un répit de 3 jours et demi. Peut-être comptent-ils les mois en paquets de 30 jours, ce qui expliquerait la différence à cause du mois de février. En tout cas le petit connard à tête de kapo m’a refusé l’entrée. Je n’ai vu qu’un seul contrôle, et encore, très cool, depuis que j’ai utilisé ce passe, mais ces abrutis feront leur travail de kapos jusqu’à la dernière minute…
 Le 12 mars, 71e jour de recoronaquista. 3e jour de cure de riz. Pas de piscine, car mon certificat de non-judéité est caduc. La vraie raison de la guerre se fait jour : les Russes ont découvert les laboratoires de manipulation génétique des Ricains en Ukraine, et déballent le tout devant l’ONU. Où l’on va peut-être découvrir que ce ne sont pas les Chinois mais les Ricains qui ont inventé le covid, et ont disséminé le virus en Chine pendant les jeux militaires. À mon avis s’ils lancent tellement de flèches pour éliminer Poutine, c’est comme pour Khadafi, le mec en sait trop. Cependant, Poutine n’est pas un chef de tribu arabe, et il est soutenu par les Chinois. Ça risque donc de mal se terminer pour les tyrans covidistes, en tout cas c’est le mal qu’on leur souhaite. Un document vidéo de 9 minutes très bien fait montre le soutien de Fabius et de BHL aux néo-nazis de Sloboda en Ukraine, depuis 2012, avec notamment des interventions d’Olivier Berruyer, le créateur du site les-crises.fr, lequel bizarrement ne publie sur cette guerre qu’un communiqué décevant de condamnation de la guerre, comme s’il avait eu des pressions pour ne pas nous éclairer malgré son expertise, histoire par exemple de ne pas voir les annonceurs déserter son site. Il montre bien comment dès qu’il est question de « néo-nazis », les journalistes utilisent systématiquement l’expression « extrême-drouâte », de façon à bien faire l’amalgame avec les partis français qui ne doivent pas accéder au pouvoir détenu par leurs amis qui leur graissent tellement bien la papatte ! Un article traduit du russe montre un exemple de propagande de guerre ukrainienne dans le faux attentat de Mariupol, avec une mannequin enceinte maquillée pour faire croire à une évacuation tragique. Amusant à comparer avec la propagande diffusée par BFMerdeTV. Un article est consacré par Nexus aux collectifs RéinfoCovid, notamment celui de Paris : « Les collectifs locaux Réinfo Covid : de la parole aux actes ? », qui consacre la moitié de son temps à Jean-Louis, le photographe créateur du site lesessentiels.org. C’est intéressant, parce que les militants de base n’intéressent jamais les médias qui préfèrent inviter pour la 500e fois Christian Perronne plutôt que de donner la parole au peuple, mais décevant par rapport à l’objet, car très parisien (l’article écrit parle aussi de Lyon) et partiel. Entrevue de René Chiche par André Bercoff, qui évoque la russophobie galopante. Ouf ! Cela rachète le communiqué idiot de la CGC que j’ai reçu de mon syndicat Action & Démocratie. Retour de la manifestation des Patriotes avec quelques Jean-Brichèles. Peu de monde, mais on est motivés. On a tourné quelques images avec Marie-Line pour une vidéo sur notre chanson. De retour à République nous voyons une bande de tarés ukrainistes d’Extinction rébellion (financés par Soros) qui installent avec des harnais d’alpinistes, une casaque aux couleurs de l’Ukraine autour de la statue de la place. Les flics les regardent sans rien faire, alors qu’ils ont tabassé et taxé des gens qui ont commis le crime d’arborer un drapeau français, ou Chloé qui chantait « Liberté ». Il convient donc de soutenir les néo-nazis d’Ukraine, et de cracher sur le drapeau français, dans ce Macronistan. J’écoute l’entrevue de l’écrivain d’origine roumaine Radu Portocal, qui nous explique la dictature et en quoi la macronie est une dictature.


 Le 13 mars, 72e jour de recoronaquista. 4e jour de cure de riz. Pas de piscine, car mon certificat de non-judéité est caduc. 156e jogging et 93e de reconfinement ce midi, canal de l’Ourcq. J’avais raté cette vidéo ci-dessus. Les commentaires sur Youtube sont cinglants ! France-Soir a publié une « Lettre ouverte aux enseignants » de Karen Brandin. Voici deux commentaires, le mien, puis celui de « JackAcétylcholine35 » : « Un détail : l’étymologie du mot "lycée" “Lieu où s’assemble (sic) les gens de lettres”. Ce n’est pas l’étymologie, mais le sens qu’avait ce mot au XVIIIe siècle. L’étymologie est un mot latin qui vient du grec ancien Lúkeion. Il s’agissait du nom du gymnase près duquel Aristote enseignait. L’origine de cette appellation serait due à la proximité d’un sanctuaire dédié à Apollon Lykeios, le dieu-loup, qui serait le maître des passages, dieu qui transforme les forces chaotiques des confréries de loups-garous de l’adolescence vers l’âge adulte (source Wikipédia). Il s’agit donc pour résumer de prendre des petits loups et de les transformer en mougeons ! » ; « Soyons positif. De nouvelles disciplines vont voir le jour : covidisme théorique et appliqué, étude des algorithmes de QR code, la soumission pour les nuls (en dix leçons), biophysique des masques. De nouvelles orientations pourront être proposés aux élèves : contrôleur de QR codes, expert en vérité officielle, cobaye pour Big Pharma, manipulateur de coton tige, dénonciateur professionnel de non vacciné… » J’ai ajouté à cette liste : « Et vous oubliez la spécialité proposée par Chibritte : opérateur en test anal de covid pour collégiens ».
Je vous invite à voter pour votre candidat préféré sur ce site. On peut voter une fois par jour. Excellente idée à diffuser au maximum pour éviter l’effet démobilisateur des sondages bidon de la macronie. C’est modeste pour l’instant, avec sans doute le score d’un candidat boosté par des robots, mais après tout, il est impossible que la macronie ne soit pas au courant et alors pourquoi ne lance-t-elle pas ses militants sur l’affaire ? Excellente vidéo de Xavier Moreau sur Stratpol sur l’avancée russe en Ukraine, qui parle depuis la Russie et sait de quoi il parle. J’ai répondu ce jour à une « enquête statistique nationale sur le vécu et le ressenti en matière de sécurité ». C’est un truc sérieux, j’avais reçu un courrier postal et un mail, ayant été « sélectionné » pour y répondre. On prévenait que cela prendrait ½ heure, et cela m’a pris une demi-heure. Il y a pas mal de questions confidentielles, mais quand il s’est agi du sentiment d’insécurité ou des agressions subies, je me suis fait un malin plaisir à ne pas cocher les cases prévues mais à écrire en toutes lettres « tyrannie » ou « harcèlement covidiste » ! Une entrevue d’Emmanuel Todd datant de 2014 sur Radio-Paris a été exhumée : « L’Europe est peut-être allée chercher sa mort en Ukraine ». Oui, en 2014, ce prévisionniste avait bien identifié des « néo-nazis » et non pas de l’ extrême-drouâte » en Ukraine, et avait bien vu la poids de la Russie, etc.

En 2017, Trump interrogé sur Poutine par Fox News.
© Fox News.

J’ai retrouvé une brève interview de Trump en 2017, à propos de Poutine, où celui-là résume la situation de façon fort clairvoyante. Et dire que l’intelligentsia nous a fait prendre ce type pour un crétin ! Pierre Chaillot sur sa chaîne Youtube règle son compte à la petite pute fact-shakeuse de L’Immonde nommée Wiliam Audureau. Il rappelle aussi la partie de pipo de la pouffiasse nommée « Céline Pigalle », directrice de la rédaction de BFMTV. Ça fait du bien de revoir ça. France-Soir publie un nouvel article sur le scandale de l’ivermectine. Une plainte a été déposée (bizarrement il semble qu’il n’y ait pas eu plainte dans le scandale de l’hydroxychloroquine), qui devrait aboutir à des procès contre les personnes qui ont empêché la publication d’études positives sur ce médicament. La fameuse Costagliola, qu’Annie Dingo nous a foutue à la tête de son prétendu conseil scientifique covidiste de Paris, est suspectée d’être impliquée dans cet acte criminel. J’ai eu une discussion téléphonique avec une femme transgenre de 71 ans, rédactrice d’un petit journal giletjauniste, qui pourrait publier un article sur les perruques jaunes. Elle a fait sa transition après 50 ans, elle est bien de mon avis sur la mainmise du milieu LGBT par l’État profond, et elle a été la première personne a obtenir une modification de ses papiers d’identité avant de subir son opération. Elle évoque la façon dont les jeunes en transition sont souvent victimes de réseaux pédophiles qui abusent de leur détresse, parfois organisés par des transsexuels. Elle évoque un cas dont elle a eu connaissance dans une ville de province où des notables payaient 500 € pour des soirées avec un jeune de 16 ans. Si elle ne pourrait pas s’amuser à porter une perruque jaune (car ça la renverrait à la souffrance de son parcours), elle accepterait un article sur le sujet du moment qu’il s’agit de dénoncer les liens troubles de l’Élysée avec la pédocriminalité (Mimi Marchand étant délibérément revendiquée comme la copine de Chibritte). À suivre !


 Le 14 mars, 73e jour de recoronaquista. 5e jour de cure de riz. Un bref montage montre le psychopathe de l’Élysée se dire « pessimiste » en français et « optimiste » en anglais. Il a vraiment une tronche de ravagé. Il sort d’une partouze chemsex avec Biden et Benalla ou quoi ? Vidéo de Jacques Cheminade sur l’Ukraine. Un peu éteint, mais il est utile de savoir que tous les politiciens qui ont un cerveau vont dans le même sens, opposé à celui du Chef de l’Étron. Excellent article d’Antonin Campana : « Bientôt, tous les moutons seront dans leur enclos ! ». Il évoque le rêve des nazis qui nous tyrannisent, de voir disparaître la maison individuelle. « C’est pour mieux te contrôler, mon enfant ». « Ne pas voir, ne rien dire » est un bref article du Monde diplomatique qui étudie la façon dont les médias va-t-en guerre passent sous silence l’influence des néo-nazis d’Ukraine. Un article de 2017 du Figaro nous renseigne sur la façon dont s’est mise en place la mafia qui dirige la Santé en France, avec le fameux Dominique Martin, le criminel qui a assassiné des milliers de gens en interdisant l’emploi de l’hydroxychloroquine et de l’ivermectine. Le 11e bulletin des Nouvelles de la Vérité brutale d’Amélie Paul est paru hier, à déguster sans modération. À ne pas rater !

Les Perruques jaunes ont l’honneur et l’avantage de vous présenter « Les Sœurs jumelles », mazarinade moderne ! J’ai donc ouvert une chaîne Youtube Coccyx Grue. À suivre ! Faites circuler, bien entendu !

 Le 15 mars, 74e jour de recoronaquista. 6e jour de cure de riz. Philippot fait alliance avec Dupont-Aignan, pour les présidentielles et les législatives. Enfin un peu d’union ! Il explique que la consultation des militants a désigné Zemmour devant Dupont-Aignan, mais qu’il avait un mandat de négociation et que ce dernier a accepté d’adopter quelques points de programme commun. Asselineau publie une nouvelle vidéo sur l’Ukraine pour dénoncer la folie des Européens. Sa précédente vidéo du 25 février a dépassé le million de vues. Il traite Macron et les cloportes de sa mafia, ainsi que Pécresse, de « bande de gamins ». Il avait publié le 9 mars une vidéo de 50 minutes démontrant le trucage des candidatures aux élections présidentielles, expliquant le rôle de Bayrou qui a choisi pour Macron les candidats qui les arrangeaient et exclu celui qui les dérange. Il démonte la machination médiatique visant à créer un candidat qui n’a jamais été candidat à quoi que ce soit (Zemmour) en même temps qu’elle invisibilisait Asselineau qui avait été présent lors des dernières présidentielles. Le Général Delawarde a sorti son bilan mensuel à la date du 12 mars. Une tribune publiée hier dans Valeurs actuelles par 20 parlementaires proclame : « Réhabilitons nos soignants non-vaccinés ». Bravo ! Il est beau de se dévouer au sort de ces juifs de la macronie. Vidéo du mardi du Pr Raoult : « COVID-19 : nouveaux variants et évolution ». Ce n’est pas un must. Il parle des différentes infections respiratoires, et dit qu’il faudrait porter le masque dans les lieux très confinés comme les ascenseurs. Bof !
 Le 16 mars, 75e jour de recoronaquista. 7e jour de cure de riz. Piscine, sans certificat provisoire de non-judéité. 58 longueurs. Bizarrement cette année lors de cette cure de riz je ne ressens pas de baisse d’énergie, ni d’acuité visuelle comme d’habitude. Triste anniversaire de deux années de covidisme, et donc de deux années de ce journal en 12 tomes. Souhaitons que ça s’arrête, si les mougeons vont à la pêche au lieu de voter pour la tyrannie. Le Média en 4-4-2 résume l’affaire d’Ukraine en 15 minutes à pisser dans sa culotte : « Marcel D. sur la Russie-Ukraine, Poutine et le mensonge des médias ».
Nouveau point statistique sur les chiffres du 15 mars. Le point de comparaison est le mardi 8 mars (source : Eficiens). France : toujours pas de données quotidiennes sur Eficiens. Le record à 500 000 est bien derrière nous ; hier nous avons eu 116 618 tests positifs (au lieu de 93 050 mardi dernier), avec un taux de 23,2 au lieu de 20,5 %. C’est étonnant parce que l’augmentation mondiale devrait être compensée par la fin du passe qui entraîne moins de tests (sauf que les psychopathes ont maintenu le passe en hôpital et en Ehpad de façon à obtenir un nombre suffisant de tests pour continuer à terroriser les mougeons). Le nombre d’hospitalisations / réanimations poursuit sa baisse, à 20 919 / 1783 au lieu de 21 899 / 2 036. Réseau Sentinelles : sur la semaine 10, le taux d’incidence des cas d’IRA dus au SARS-CoV-2 vus en consultation de médecine générale remonte légèrement à 33 cas pour 100 000 habitants contre 19 cas en semaine 9 (taux consolidé identique au taux brut pour la première fois que je consulte ce site !). C’est bon signe, car pour ce rhume qu’est le nouveau variant, se soigner simplement chez son médecin évite une hospitalisation inutile. Italie : les chiffres d’hospitalisations poursuivent leur baisse : 8 473 / 502 le 15 / 03 au lieu de 8 776 / 592 (mais on constate un rebond des hospitalisations, car on était descendu à 8234 samedi dernier). Morts : 140 par jour ; 50 000 tests positifs par jour, au lieu de 178 morts / jour et 37 700 tests positifs. Allemagne : sur les 10 derniers jours en moyenne, 190 000 tests positifs et 204 morts / jour au lieu de 159 000 tests positifs et 208 morts. L’Allemagne entame enfin sa décrue en nombre de morts malgré l’augmentation du nombre de positifs. Royaume-Uni : 64 500 tests positifs et 100 morts en moyenne, contre 42 000 tests positifs et 104 morts. Espagne : sur les 10 derniers jours, 14 500 tests positifs en moyenne, et 91 morts au lieu de 16 500 tests tests positifs en moyenne, et 132 morts. Suisse : 25 500 tests positifs en moyenne, au lieu de 19 000 tests et 12 morts / jour au lieu de 11. Belgique : 6 500 tests positifs / jour et 18,6 morts / jour sur les 10 derniers jours au lieu de 5 900 / 17,5. Les autres marqueurs sont en baisse pour les réas, en hausse pour les hospitalisations, signe d’un variant plus contagieux, moins dangereux (2100 / 173 au lieu de 2007 / 197 hospis /réa). Le taux de positivité des tests remonte de 21,1 % à 24,6. États-Unis : 32 000 tests positifs et 795 morts / jour en moyenne sur les 10 derniers jours au lieu de 44 000 tests positifs et 1360 morts. Brésil : 40 000 tests positifs et 366 morts en moyenne sur les 10 derniers jours au lieu de 40 000 (inchangé) et 395 morts. Inde : 3 900 tests positifs et 109 morts en moyenne sur les 10 derniers jours au lieu de 6 000 tests positifs et 163 morts.
Nombre total de cas et de morts au niveau mondial selon les chiffres de la John Hopkins University (arrêté le mardi 15 mars à 19 h) : 460 583 514 tests positifs et 6 049 044 morts (au lieu de 448 294 865 tests positifs / 6 009 755 morts). Progression comparée sur les 76 dernières semaines (dans l’ordre) : 12 288 649 tests positifs et 39 289 morts (cela nous donne une mortalité à nouveau en baisse de 0,32 % contre 0,46, 0,56, 0,55, 0,47, 0,4, 0,3, 0,24, 0,26, 0,37 et 0,77 % les 8 semaines précédentes, en chute libre ; vivement une bonne guerre !) au lieu de 10 541 162, 10 792 824, 12 651 668, 15 940 369, 18 563 386, 23 439 185, 24 890 721, 20 281 933, 17 957 550, 11 432 998, 4 807 749, 4 382 375, 4 080 711, 4 229 567, 4 334 791, 3 426 322, 3 433 219, 2 967 873, 2 945 618, 2 852 739, 2 972 473, 3 071 703, 3 168 940, 3 762 147, 3 945 063, 4 073 570, 4 633 442, 4 659 151, 4 571 695, 4 256 229, 4 326 883, 3 851 445, 3 550 478, 3 317 989, 2 769 366, 2 661 932, 2 521 495, 2 652 817, 2 897 940, 3 401 427, 3 688 502, 4 613 589, 5 362 000, 5 727 525, 5 683 775, 5 417 095, 4 937 900, 4 143 349, 3 916 462, 3 452 036, 3 105 304, 2 712 725, 2 719 107, 2 603 055, 2 669 865, 3 025 984, 3 612 294, 4 149 529, 4 549 652, 5 270 585, 4 347 427, 3 962 711, 4 604 473, 5 262 989, 4 332 311, 4 075 691, 4 174 965, 4 419 923, 3 543 210, 3 563 773, 3 292 377, 2 375 717, 2 288 953, 2 064 243 et de 2 375 717 tests positifs, et de 48 629, 60 881, 70 082, 75 628, 74 417, 70 542, 61 166, 49 135, 46 573, 41 781, 44 673, 48 609, 49 833, 53 151, 50 873, 51 761, 49 864, 52 958, 48 876, 50 625, 48 078, 49 669, 52 696, 55 139, 60 138, 59 354, 68 784, 66 157, 69 230, 69 543, 64 199, 70 600, 71 876, 54 759, 59 394, 54 920, 56 720, 60 933, 74 866, 187 561, 76 335, 82 552, 85 634, 90 054, 93 380, 89 858, 84 140, 86 193, 68 078, 68 313, 62 375, 57 960, 63 223, 63 419, 66 966, 81 496, 86 236, 95 194, 101 435, 93 351, 94 336, 78 021, 72 300, 85 575, 75 109, 75 708, 71 900, 71 123, 69 301, 53 917, 45 367, 43 802, 33 729, 35 767, 40 360 et 39 290 morts. Les tests positifs augmentent ; le nombre de morts diminue encore fortement et rejoint les nombres les plus bas depuis 70 semaines ! Il y a de grandes chances que le rebond soit dû à un variant encore plus contagieux et encore moins létal, ce qui semble confirmé parce que en France, en Belgique et en Italie, le nombre de réanimations baisse sans que le nombre d’hospitalisations en fasse autant. Combien de semaines encore avant que ces psychopathes arrêtent la folie des tests ? J’en ai marre de passer mon temps à faire ces calculs pour rien !

« Brigitte Macron : 6 ans de prison pour avoir couché avec un élève de 14 ans ».
© lematin.ch

Concernant l’affaire #chibritte, voici un article d’avant-hier de la presse suisse sur une femme condamnée à « 6 ans de prison pour avoir eu des relations sexuelles avec un mineur de 14 ans » dont elle avait la responsabilité dans un établissement scolaire… à faire circuler pour les abrutis qui n’ont pas compris quelle est la vraie place de la « Première dame ».
J’intercale ici une vidéo hilarante postée sur Twitter par un certain Jean-Michel Trouffignon. Recherche faite, il s’agit du personnage de Brenda Montgomery interprété par Marc Labrèche dans la série parodique canadienne Le Cœur a ses raisons.

Jean-Michel Trouffignon : « Les conseils de star de #JeanMichelTrogneux ».
© anonyme / Twitter


 Le 17 mars, 76e jour de recoronaquista. 8e jour de cure de riz. Piscine, 56 longueurs. Ma piscine étant fermée je suis allé à la piscine de repli. Je suis tombé sur une hystérique qui m’a pris la tête selon un scénario cent fois subi, mais de moins en moins fréquent dans ma piscine habituelle où l’on connaît la plupart des nageurs : elle me pousse chaque fois que je la dépasse, puis se plaint que je l’ai frappée « à la nuque » et lui ai fait mal. Je l’envoie péter, et plus tard le maître nageur me demande mes coordonnées parce que « apparemment il y a une dame qui a dit que vous lui avez fait mal », les pompiers arrivent. Je lui explique clairement ce que je pense de ce genre de grognasse, qui d’ailleurs est mauvaise comédienne, car comme elle était de l’autre côté d’une cloison et qu’elle m’entend, au lieu de se tordre de douleur du kata que je lui ai mis, elle vient vociférer, en parfaite forme. En partant je ne vois nul pompier, mais la grognasse est sur une chaise, se tient la nuque. Le maître nageur vient lui dire que les pompiers sont au téléphone, et grognasse de trottiner à 40 mètre de là, de l’autre bout de la piscine ! Bref, je m’attends à passer au tribunal pour une semaine d’arrêt de travail et une violente agression, avec un frère ou copain avocat de la grognasse. Mon crime : mâle blanc. J’ai mis la dernière main à un long article sur « Le Spectacle de Demain ». Il y a un truc que je ne comprends pas : hier mercredi, ils nous ont encore sorti 108 000 tests positifs de ce gros rhume, alors que le « passe vaxinal » est partiellement levé. Est-ce parce que nous avons les chiffres en retard de la semaine dernière ? Le pourcentage de positifs n’augmente que fort peu. Combien de temps vont-ils encore nous ruiner avec ces tests inutiles ? 108 000 tests à 40 € pièce pour 25 % de positifs (à la louche), cela nous fait la modique somme de 17,3 millions d’euros à la poubelle par jour, 120 millions par semaine, 500 millions par mois.


 Le 18 mars, 77e jour de recoronaquista. 9e jour de cure de riz. Piscine, 56 longueurs. Hier, la journaliste Anne-Laure Bonnel témoignait, de retour du Donbass, au micro d’André Bercoff (ci-dessus). À entendre absolument pour redresser les mensonges éhontés de la macronie. France-Soir publie un reportage intitulé « 24 heures dans la "Course de la liberté" : Raphaël Llodra a parcouru plus de 700 kilomètres ». Le jeune champion arrivera à Paris au Sacré-Cœur après-demain samedi vers 14 h. Bravo ! Dommage que ce soit en même temps que la manif Philippot-Dupont-Aignan ! Je viens de me rappeler que j’ai oublié de signaler un fait intéressant : un collègue, le même qui m’avait confié qu’il regrettait presque de s’être fait injecter, m’a fait à nouveau la confidence que s’il tombait sur une cagnotte pour un tueur à gages ukrainien pour nous débarrasser de qui vous savez, il cotiserait avec plaisir. Cela ne fait que confirmer que cette pourriture est détestée universellement, parce que ce collègue n’est ni un ami ni un complotiste ! C’est seulement aujourd’hui que je tombe sur la déclaration de Zemmour en meeting à Agen le 12 mars selon laquelle il « réintégrerait au plus vite les médecins et les soignants qui ont été chassés de l’hôpital parce qu’ils refusaient de se faire vacciner. Nous avons besoin d’eux ! » Évidemment, ça c’est horrible, c’est « d’extrême drouâte ». Ce qui est humain et « républicain », c’est de nous les faire applaudir en mode otarie le soir à 20 h, puis de les priver de boulot et de revenus, et « en même temps » de se dresser sur les ergots de la morale « républicaine » ou « de gôche » pour s’indigner des « immondes allusions au nazisme ». Ben si, LREM est une mafia nazie, qui soutient ouvertement les néonazis d’Ukraine. Il faut dégager ces criminels. Les réfugiés « ukrainiens » sont à 30 % étrangers, dont 20 % d’Africains, et sont accueillis grâce à Annie Dingo dans le XVIe arrondissement devant chez Gœbriel Anal. Non, je plaisantais : à la Chapelle, juste à côté de chez moi, là où on a déjà des hordes de Soudanais et d’Érythréens qui toquent au carreau quand on a l’audace de rentrer à Paris par la porte de la Chapelle et qu’on est immobilisé dans l’embouteillage des travaux diligentés par Annie Dingo. Votez Annie Dingo ! Votez macron ! Voyez le reportage de Boulevard Voltaire. Chanteur à gages nous sort une parodie hilarante de Bernard Minet : « Ukraine je t’aime ».

J’ai la grande déception d’apprendre qu’Alain Badiou, comme Onfray, a fait dans son froc et défend la tyrannie sanitaire. Mehdi Belhaj Kacem lui règle son compte, à voir sur France-Soir. Les 38 pages du petit livre (qui deviendra sous peu vrai livre) sont un régal, et un résumé brillant et lisible pour un philosophe. Dommage seulement que l’auteur ne cite que Badiou, car les philosophes de plateaux télé Enthoven, Onfray & Cie peuvent se le prendre pour leur grade. « Il est grand temps de vous rétracter. Sinon, ce sont des tribunaux populaires qui, très bientôt, viendront vous demander des comptes. […] cela fait au moins quarante ans que nous devons subir des “intellectuels” dans votre genre, qui passent leur temps à demander des comptes à tout le monde, sans jamais en rendre à personne. » « J’ai écrit celle-ci pour, tout simplement, prendre le monde à témoin du naufrage où auront sombré la quasi-totalité de nos intellectuels, tout aussi coupés du Réel que ne le sont les politiciens et les journalistes grand public. Tout cela mérite une énorme épuration ; elle arrivera très bientôt. Vous savez ce qu’il vous reste à faire ». Eh oui, philosophaillons : vous parlez dans le poste, le poste est payé par nos impôts, dont vous devrez rendre des comptes ! Voici une partie de mon commentaire sous l’article : « Ce que je vous suggère, Mehdi Belhaj Kacem, c’est de fonder une revue avec Vincent Pavan, Agnès Bilheran dont vous parlez, et tant d’autres, y compris des blogueurs anonymes qui ne sont pas des stars de l’anticovidisme, qui prenne la place de celle fondée par Onfray, vous savez, avec en logo les lunettes d’Onfray sous la phrase de La Boétie qui prône la résistance à la tyrannie alors qu’Onfray, comme Badiou, s’est vautré dans la tyrannie comme goret en bauge. Oui, ces traîtres, à défaut d’être jugés, doivent céder la place. Nous sommes nombreux à dorénavant, comme vous le dites, avoir fait l’économie d’abonnements à des médias oligarchiques, et à être prêts à mettre nos billes que nous ne dépensons plus dans la culture oligarchique, dans une revue et même pourquoi pas dans un journal papier. Azalbert et vous et tous les autres, il faut y aller ! »

Sortie mondiale de notre 2e clip, interprété et réalisé par Marie-Line Weber : « Il venait d’avoir quatorze ans ». À diffuser urbi et orbi !
 Le 19 mars, 78e jour de recoronaquista. 10e et dernier jour de cure de riz. Pas de piscine, car ma piscine est à nouveau fermée pour « problème technique ». Cela fait des années à Paris que la promotion à tous les échelons de décision se fait soit au pinage soit au copinage, donc piscine fermée deux fois dans la semaine, dont le samedi, super pour les familles. Votez Annie Dingo ! Trump lance un missile dans la gueule de Biden le corrompu et de son fils corrompu à propos de son ordinateur en Ukraine : il les qualifie de « criminels », sans oublier les médias qui ont censuré l’affaire. On en est au point où même aux États-Unis, les criminels au pouvoir ne se gênent absolument plus pour censurer absolument tout ce qui les dérange. Il faut dénazifier l’Occident. Poutine a commencé le boulot ! Hier, Annie Dingo a dégainé la première : « Contrairement à d’autres, je n’aurais jamais pu tomber amoureuse d’un adolescent ». Ça parle beaucoup de notre affaire à Paris dans « les milieux autorisés ». C’est au premier qui ouvrira la boîte de pandore… Vous avez peu de chance d’accéder à cette nouvelle, car la déclaration d’Annie Dingo elle-même fait l’objet d’une omerta dans la dictature que la macronie a faite de notre pays. On comprend maintenant pourquoi macron a refusé de participer à des émissions en direct… Erreur : Closer et Gala s’en régalent, à croire qu’ils croient nous resservir réchauffée la romance de la cougar scolaire.

Les « Perruques jaunes » distribuent le programme électoral LREM-Emmanuel Macron en rouleaux. Manif 19 mars 2022.
© anonyme

Peu de manifestants ce jour, alors que Nicolas Dupont-Aignan a participé. Ses troupes ont été invisibles, aucun tract distribué, et un discours terne où il a dit quelques gros mots, tant mieux, mais quel piètre orateur. Asselineau & Philippot ont été écartés au profit du moins bon des trois. Peu importe, ce n’est pas parce qu’on est bon orateur qu’on peut faire un bon président, mais pour vaincre, c’est important. Nous avons distribué le programme électoral de notre époux, du PQ. Cela a été fort bien accueilli ! J’ai appris par un flyer l’existence d’une exposition dont le vernissage est prévu le 26 mars à la galerie 18 bis, Paris XVIIIe : « Où est Jean-Michel ? », par Elisabete Cargnello. Mystère, mais il semble y être question de piquouzes.


 Le 20 mars, 79e jour de recoronaquista. Cure de riz finie, vive la bouffe ! Je n’ai perdu que 5 kg cette année, je me demande bien pourquoi. À moins que je perde le manque à gagner après-coup, cela arrive parfois. Piscine, 56 longueurs. Voici une version alternative de notre chanson des « Sœurs jumelles » réalisée par l’immense Chanteur à Gages ! Je passe faire les courses au super asiatique du quartier. Avec mon régime, je n’étais quasiment pas allé en épicerie depuis la fin des masques. Les Asiatiques sont parmi les plus tarés abrutis covidistes. TOUS les employés portaient la muselière, et la moitié des clients. À Franprix je me suis engueulé avec le staff. J’ai eu l’outrecuidance d’arracher les affiches covidistes de port du masque. Ça a amusé le caissier, mais pas plus au vigile et à un obèse qui fait je ne sais quoi à l’entrée. Cet abruti a eu comme argument « Moi j’ai attrapé 5 fois le covid en travaillant ici ». Et donc… il n’a pas compris que s’il a attrapé 5 fois le truc avec son masque c’est qu’au mieux le masque ne sert à rien, au pire le masque est un réceptacle à virus. Et cet obèse qui donc a eu 5 fois le truc n’en est pas crevé, alors que les obèses sont les plus visés. Donc… agite ton cerveau ou ce qui en tient lieu, abruti ! Je débranche un peu aujourd’hui, j’annule mes projets brigittologiques pour déjeuner au resto (1re fois depuis des lustres) et aller me balader… Mais comme nous étions à deux pas de Bastille, nous avons remonté la manif mélenchonesque, j’ai mis ma perruque et j’ai harangué le gueux de gôche. Ça les a bien fait marrer. En tout cas j’hallucine, moi qui ne suis pas artiste, devant l’absolue nullité de ces manifs. Ça scandait d’un bout à l’autre « On est là », mais à part moi, pas une once d’humour ou d’inventivité, rien que des slogans éculés. Pareil aux Patriotes. Évident que nous soyons attendus comme le (Lionel) messie ! Un autre messie attendu, c’est Raphaël Llodra arrivé à Paris au Sacré-Cœur hier. Reportage de France-Soir.
 Le 21 mars, 80e jour de recoronaquista. Piscine, 56 longueurs. Une intervenante au lycée explique au BTS ce qu’ils savent déjà, c’est qu’avec un BTS, ils n’ont quasiment aucun chance d’entrer en école d’ingénieur. Désopilant : il y a une dizaine d’années, pour « démocratiser » le BTS, ils ont décrété qu’il fallait y accueillir des bacs pro autant que des bacs généraux et technologiques. Résultat : les BTS ne valent plus rien, et les écoles d’ingénieurs le savent. Que faire ? Rectifier l’erreur ? Parions qu’ils vont bientôt obliger les écoles d’ingénieurs à prendre des BTS. Leurs enfants à eux, les décideurs, iront poursuivre leurs études à l’étranger, et les gueux perdront leur temps dans des écoles bidon… C’est ainsi que va la France avec les branquignols qui en sont devenus les maîtres. Parution d’un livre Et ça se dit médecin de Jean-Bernard Gervais, « chronique de la haine médicale en ligne », qui est également interviewéen 15 minutes sur France-Soir.
 Le 22 mars, 81e jour de recoronaquista. Un article du journal collabo Le Figaro intitulé « Covid-19 : un colloque inauguré par Didier Raoult avec des figures antivax » est révélateur du langage désormais utilisé par les chiens de garde de la macronie et du wokisme pour désinformer sur leur plandémie. Vidéo hebdomadaire de Didier Raoult : « Rapport McKinsey, Vaccin et Pass Sanitaire ». Plus intéressante que celle de la semaine dernière. Il évoque le harcèlement dont l’IHU est victime, et se fout de la gueule de veran-tan-plan et de Défraîchi. Étant de sortie familiale ce soir, je ne publierai le point statistique hebdomadaire que demain. Je suis allé à l’Opéra de Massy, première sortie au théâtre dans une grande salle institutionnelle depuis deux ans et demie, pour voir une pièce montée et jouée par mes nouveaux amis, stars du théâtre et stars inconnues de l’anticovidisme. Beaucoup de résistants dans la salle, dont Christian Perronne et Alexandra Henrion-Caude. Nous devenons très mondains. Il se trouve que la pièce était la version de Gounod (dont j’ignorais l’existence) du Médecin malgré lui, ce qui permettait certaines interprétations actuelles.
 Le 23 mars, 82e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs. Arrestation par la police macronienne de l’avocate Virginie de Araujo-Recchia et du militant Sylvain Baron. Et vive la démocratie ! Le torchon collabo-macroniste Le Parisien pond un article sur une obscure affaire de coup d’État envisagé, sans citer aucune des personnes raflées, alors que deux noms au moins sont connus depuis plusieurs heures avant la parution de leur article. Ça c’est de l’information !
Nouveau point statistique sur les chiffres du 22 mars. Le point de comparaison est le mardi 15 mars (source : Eficiens). France : toujours pas de données quotidiennes sur Eficiens. Le record à 500 000 est bien derrière nous, mais on y retourne avec la grippette omicron bis ; hier nous avons eu 180 777 tests positifs (au lieu de 116 618 mardi dernier), avec un taux de 26,9 % de positifs au lieu de 23,2 %. C’est étonnant parce que l’augmentation mondiale devrait être compensée par la fin du passe qui entraîne moins de tests (sauf que les psychopathes ont maintenu le passe en hôpital et en Ehpad de façon à obtenir un nombre suffisant de tests positifs pour continuer à terroriser les mougeons). Le nombre d’hospitalisations / réanimations poursuit sa baisse, à 20 742 / 1604 au lieu de 20 919 / 1783. Italie : les chiffres d’hospitalisations évoluent à la hausse, mais à la baisse pour les réanimations, ce qui confirme l’évolution de ce virus en un simple rhume : 8 969 / 455 le 22 / 03 au lieu de 8 473 / 502. Morts : 132 par jour ; 66 900 tests positifs par jour, au lieu de 140 morts / jour et 50 000 tests positifs. Allemagne : sur les 10 derniers jours en moyenne, 186 000 tests positifs et 164 morts / jour au lieu de 190 000 tests positifs et 204 morts. Royaume-Uni : 89 000 tests positifs et 120 morts en moyenne, contre 64 500 tests positifs et 100 morts. Espagne : sur les 10 derniers jours, 14 000 tests positifs en moyenne, et 83 morts au lieu de 14 500 tests tests positifs en moyenne, et 91 morts. Suisse : 25 500 tests positifs en moyenne, au lieu de 25 500 tests et 19 morts / jour au lieu de 12. Belgique : 9 200 tests positifs / jour et 17,9 morts / jour sur les 10 derniers jours au lieu de 6 500 / 18,6. Les autres marqueurs sont en légère hausse pour les réas, en hausse pour les hospitalisations, signe d’un variant plus contagieux, moins dangereux (2513 / 178 au lieu de 2100 / 173 hospis /réa). Le taux de positivité des tests remonte de 24,6 % à 28,6, toujours le même délire qui ne semble heurter le cerveau d’aucun plumitif. États-Unis : 28 600 tests positifs et 566 morts / jour en moyenne sur les 10 derniers jours au lieu de 32 000 tests positifs et 795 morts. Brésil : 33 000 tests positifs et 277 morts en moyenne sur les 10 derniers jours au lieu de 40 000 et 366 morts. Inde : 2 200 tests positifs et 75 morts en moyenne sur les 10 derniers jours au lieu de 3 900 tests positifs et 109 morts. Réseau Sentinelles : sur la semaine 11, le taux d’incidence des cas d’IRA dus au SARS-CoV-2 vus en consultation de médecine générale remonte à 57 cas pour 100 000 habitants contre 33 cas en semaine 10 (taux consolidé identique au taux brut pour la 2e fois que je consulte ce site, comme la semaine dernière !). C’est bon signe, car pour ce rhume qu’est le nouveau variant, se soigner simplement chez son médecin évite une hospitalisation inutile.
Nombre total de cas et de morts au niveau mondial selon les chiffres de la John Hopkins University (arrêté le mardi 22 mars à 22 h30) : 473 087 486 tests positifs et 6 097 204 morts (au lieu de 460 583 514 tests positifs / 6 049 044 morts). Progression comparée sur les 77 dernières semaines (dans l’ordre) : 12 503 972 tests positifs et 48 160 morts (cela nous donne une mortalité à nouveau en hausse de 0,38 % contre 0,32, 0,46, 0,56, 0,55, 0,47, 0,4, 0,3, 0,24, 0,26, 0,37 et 0,77 % les 9 semaines précédentes) au lieu de 12 288 649, 10 541 162, 10 792 824, 12 651 668, 15 940 369, 18 563 386, 23 439 185, 24 890 721, 20 281 933, 17 957 550, 11 432 998, 4 807 749, 4 382 375, 4 080 711, 4 229 567, 4 334 791, 3 426 322, 3 433 219, 2 967 873, 2 945 618, 2 852 739, 2 972 473, 3 071 703, 3 168 940, 3 762 147, 3 945 063, 4 073 570, 4 633 442, 4 659 151, 4 571 695, 4 256 229, 4 326 883, 3 851 445, 3 550 478, 3 317 989, 2 769 366, 2 661 932, 2 521 495, 2 652 817, 2 897 940, 3 401 427, 3 688 502, 4 613 589, 5 362 000, 5 727 525, 5 683 775, 5 417 095, 4 937 900, 4 143 349, 3 916 462, 3 452 036, 3 105 304, 2 712 725, 2 719 107, 2 603 055, 2 669 865, 3 025 984, 3 612 294, 4 149 529, 4 549 652, 5 270 585, 4 347 427, 3 962 711, 4 604 473, 5 262 989, 4 332 311, 4 075 691, 4 174 965, 4 419 923, 3 543 210, 3 563 773, 3 292 377, 2 375 717, 2 288 953, 2 064 243 et de 2 375 717 tests positifs, et de 39 289, 48 629, 60 881, 70 082, 75 628, 74 417, 70 542, 61 166, 49 135, 46 573, 41 781, 44 673, 48 609, 49 833, 53 151, 50 873, 51 761, 49 864, 52 958, 48 876, 50 625, 48 078, 49 669, 52 696, 55 139, 60 138, 59 354, 68 784, 66 157, 69 230, 69 543, 64 199, 70 600, 71 876, 54 759, 59 394, 54 920, 56 720, 60 933, 74 866, 187 561, 76 335, 82 552, 85 634, 90 054, 93 380, 89 858, 84 140, 86 193, 68 078, 68 313, 62 375, 57 960, 63 223, 63 419, 66 966, 81 496, 86 236, 95 194, 101 435, 93 351, 94 336, 78 021, 72 300, 85 575, 75 109, 75 708, 71 900, 71 123, 69 301, 53 917, 45 367, 43 802, 33 729, 35 767, 40 360 et 39 290 morts. Les tests positifs augmentent, mais le différentiel avec la semaine précédente se tasse ; le nombre de morts repart en forte hausse, ce qui m’étonne car il est en baisse importante dans plusieurs de mes pays test ci-dessus, à croire qu’il y aurait eu un rattrapage statistique. À vérifier la semaine prochaine.

Promo de la Semaine : Pour un Ukrainien accueilli, un Syrien offert !
© hugotmalin


 Le 24 mars, 83e jour de recoronaquista. 157e jogging et 94e de reconfinement, canal Saint-Denis, ce midi. Le décès « accidentel » d’une certaine Isabelle Ferreira, brigittologue autoproclamée, fait couler de l’encre. Le « truc énorme » qu’elle prétendait avoir trouvé en janvier était une évidence que j’évoquais un an auparavant dans cet article. Je me cite : « Donc à moins de faire une différence entre relations homo et hétérosexuelles, le cas Duhamel est proche du cas Macron, à l’âge près (avant 15 ans pour « Victor », entre 15 ans et 18 ans pour Emmanuel). En effet, le petit Emmanuel étant né en 1977, il est majeur en 1995 (donc c’est bien le nouveau code pénal de 1994 qui s’applique dans le cas de l’enseignante Brigitte Trogneux ayant eu une relation sexuelle avec un élève sur lequel elle avait autorité, contrairement à Olivier Duhamel qui relève du code pénal d’avant 1994), et même si je ne suis pas calé en matière juridique, je ne pense pas que le délai de prescription dans son cas lui permettrait de porter plainte contre Madame Brigitte Trogneux s’ils venaient à divorcer par exemple. » Il est vrai que c’est une mort étonnante, il est vrai que depuis plus d’un an on semble avoir une succession d’arrestations arbitraires, dont les 7 d’hier, mais il doit y avoir une explication rationnelle… Me de Araujo-Recchia a été libérée ce jour, sans autre info pour l’instant. Nouvelle entrevue avec la rescapée de la Shoah Vera Sharav, sur France-Soir.
 Le 25 mars, 84e jour de recoronaquista. Piscine, 56 longueurs. Karine Dubernet nous fournit un sketche sur les sondages des présidentielles.
 Le 26 mars, 85e jour de recoronaquista. Piscine, 56 longueurs. Manif du samedi, encore Philippot, et Dupont-Aignan car ils se sont associés, et ce dernier doit être bien aise de profiter de la logistique rodée des Patriotes. Il n’a fait qu’une brève apparition en début de manif, et le reste s’est déroulé comme d’habitude, avec la routine des discours sclérosés copiés-collés. On met de l’ambiance, on est bien les seuls, on nous tolère. Mais que craignent-ils bon Dieu ? Ils sont déjà exclus de la présidentielle ; ils n’ont pas compris que leur stratégie d’avoir peur de son ombre est vouée à l’échec ? On est tellement mal informés chez les complotistes. Il a fallu que je voie une seule affiche dans un coin pour apprendre que Zemmour fait un rassemblement national demain au Trocadéro. Je vais tenter d’y passer. Après la manif nous avons fait une apparition appréciée à l’expo « Où est Jean-Michel », avec l’artiste Elisabete Cargnello. Très sympathique, j’achète une toile. Des infirmières pin-up sarcastiques. C’est son créneau habituel, sans rien de politique, mais exceptionnellement, elle a eu envie de faire passer un message. Voyez le lien ci-dessus (samedi dernier). Le torchon Le Quotidien du médecin publie un nouvel article de crachats sur le colloque organisé à l’IHU de Marseille avec soi-disant des « antivax ». L’article vaut juste pour les passes d’armes entre pro-Raoult et trolls aux ordres de veran-tan-plan. Au bout de deux ans de mensonges & calomnies, il y a encore des abonnés dans le camp rassuriste. Pourquoi tiennent-ils à financer ce torchon ? Il faut les laisser entre eux ! Un article du 25 mars de France Bleu nous en apprend plus sur la mort pourtant suspecte d’Isabelle Ferreira. On est très étonné (mais pas le journaliste) d’apprendre que la police de Saint-Malo a déjà visionné des centaines d’heures de vidéo-surveillance pour refaire à l’envers son parcours avant sa mort (enfin la mort remonterait au 6 mars, même si on l’a sue cette semaine). Exclusif : Jean-Brichèle Trognon distribue le programme électoral d’Emmanuel Macron à la manif de ce jour.

Urinoir pour un retour à l’envoyeur : il a « envie d’emmerder » ; ça tombe bien, on a envie de pisser !
© anonyme

« Votez pour LREM Emmanuel Macron mon mari. Le cabinet McKinsey l’a élaboré pour vous pour 1 milliard d’euros : notre programme électoral. Il y en aura pour tout le monde, ne vous disputez pas. Il y aura une feuille par Français par jour pendant 5 ans d’emmerdement. Avec LREM, le cerveau a descendu par descente d’organe à ce niveau là et on lit le programme électoral avec ses fesses. On vote avec ses fesses. Votez avec votre cul, votez Manu. Peuple aimé ! Le peuple nous aime. Regardez : le peuple nous aime ! Je te donne cent €, c’est bien, tu as bien joué ton rôle. Il a quel âge ton fils ? – Quinze ans et demi. – C’est trop vieux ! »


 Le 27 mars, 86e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs. Des chaînes indépendantes sortent une série d’enquêtes sur le tyran Macron et ses petites affaires louches. Voici « Macron l’Algérien » de Off investigation, et « L’affaire Alexis Kohler de Blast. TVLibertés propose une émission sur le scandale McKinsey. Nouvelle interminable émission avec Natacha Rey de Hayssam Hoballah sur Crowdbunker. Ça dure 4 heures. Natacha Rey est traitée comme une vedette, et l’affaire Brichèle est en arrière-plan. On ne l’aborde qu’à partir de 1h20 d’émission. Elle dit qu’elle ne veut pas aborder l’affaire du décès accidentel d’Isabelle Ferreira, puis elle finit par en parler longuement, typique de son fonctionnement. Eh bien elle en pense la même chose que moi : cette pauvre femme n’avait strictement rien à révéler, elle est sans doute morte accidentellement, et qu’aurait-elle été faire à Saint-Malo soi-disant pour rencontrer un journaliste, alors que la plupart des journalistes sont soit sur Paris, soit peuvent s’y rendre facilement, ou du moins peuvent faire une interview à distance ? Au bout de 2 h, elle aborde la question du nom de famille « Auzière-Macron » arboré par Brigitte en 2013 au lycée Saint-Louis de Gonzague à Paris. Elle a raison car même si on peut conserver le nom d’un époux après un divorce, « l’autorisation d’utiliser le nom de son ex-époux ou ex-épouse disparaît en cas de remariage ». Cela dit, le lycée peut avoir conservé ce nom si iel a « oublié » d’annoncer son mariage avec son ancien élève en 2007, car ce document n’est pas administratif, il ne fait que recopier les données produites par le lycée. On a droit après à une interminable analyse des erreurs grossières de bidouillage de la fameuse photo de mariage de Brigitte Trogneux avec Jean-Louis Auzière. J’ai voulu aller au Trocadéro pour le meeting de Zemmour, mais j’ai atermoyé et je suis arrivé après la bataille. Dommage, il y avait pas mal de jeunesse ; c’est intéressant. Les plumitifs collabos de l’assassin Chef de l’Étron n’en ont retenu qu’un détail : la foule a scandé la vérité (« Macron assassin »), et ça ne leur plaît pas à ces coronazis. Eh bien qu’ils crèvent avec leur macronnard ! Qu’ils s’injectent une bonne dose de © Riverantril, et qu’ils en crèvent.
 Le 28 mars, 87e jour de recoronaquista. Hier, émission de Pierre Chaillot de Décoder l’Éco reprise par France Soir : « Surmortalité des jeunes en Europe depuis l’été : pourquoi le Sénat refuse-t-il de publier les données ? » Un document essentiel, qui justifie le slogan « Macron assassin ». Mais les putains du journalisme et les putains de la politique préfèrent détourner la question. Jusqu’à quand ? C’est un peu comme Biden et les actes criminels de son fiston en Ukraine : plus dure sera la chute ! Nicolas Dupont-Aignan déclare qu’il aimerait confier le ministère de la Santé à Didier Raoult. Veran-tan-plan va faire caca dans sa culotte ! Marcel D. le média en 442 publie un article sur les crimes de guerre des ukronazis qui tirent sur des soldats russes prisonniers. Bulletin n° 75 de Xavier Moreau sur Stratpol, publié le 28 mars. Yannick Jadot, qui a été parrainé pour être candidat aux présidentielles ne sait pas placer les pays baltes sur une carte, et ignore que la Bulgarie et la Roumanie font partie de l’UE, alors qu’il est député européen grassement payé depuis 2009 ! Asselineau, qui est un cador en géopolitique, n’a pas été jugé apte à se présenter par les commissaires politiques du macronistan… Sébastien Recchia, blogueur et mari de Virginie De Araujo Recchia, rend hommage aux « crevures de journalopes » qui ont craché sur sa femme.
 Le 29 mars, 88e jour de recoronaquista. Le Raoult de la semaine s’intitule sobrement « Complotiste ? ». Il va se faire retuer par les pertites putes de LREM et de la presse gouvernementale ! C’est marrant, il répète qu’il pense que le masque peut avoir un effet utile dans les lieux fermés à grande densité humaine, même s’il reconnaît que l’étude danoise qu’il cite et montre, n’a trouvé aucune différence. Ce n’est pas dans son habitude de ne pas se limiter aux études scientifiques publiées. « Je ne veux pas devenir idiot, donc je suis complotiste ». C’est dit ! (27e minute). J’ai eu un stage ce matin destiné à m’apprendre comment faire lire mes étudiants. En fait cela sert toujours à échanger entre collègues. Sur les 19 enseignants présents, 5 ont porté la muselière pendant toute la matinée dans un lieu où cette patte de lapin n’est pas obligatoire. Ils m’ont vu ne pas le porter dans le métro en quittant la réunion ; j’espère qu’ils vont me dénoncer. Comme un texte du grand philosophe et baiseur de futures premières dames Raphaël Enthoven était proposé à notre réflexion et qu’une collègue nous expliquait que les étudiants n’étaient pas censés donner leur opinion, j’ai un peu explosé et rappelé que ce connard avait insulté les non-vaxinés, ainsi qu’un autre gros connard qui exerce une fonction élevée (chef de l’Étron), moyennant quoi on peut autoriser nos étudiants à dire ce qu’ils pensent !
 Le 30 mars, 89e jour de recoronaquista. Piscine, 56 longueurs. Excellente émission hier soir en direct, d’Amandine Roy avec Morad El Hattab, qui a étudié attentivement le dossier (notamment Faits & Documents) et qui semble s’y connaître dans le domaine judiciaire. Il confirme mon avis sur les deux assignations (que j’ai eu la chance d’avoir dans leur intégralité) contre Natacha Rey & Amandine Roy : du bidon, volontairement destiné à être dégommé pour vice de forme, juste de façon à gagner du temps pour la présidentielle, en faisant semblant pour la presse vendue, d’attaquer en diffamation sur le fond de l’affaire alors que les deux assignations n’ont rien à voir avec le fond. Il lance un scoop à la fin de l’émission, dont il assure à 20 reprises que c’est de source « sûre », ce qui est particulièrement maladroit, car pourquoi si c’est si sûr éprouver le besoin de le perroquer ? Jean-Michel Trogneux aurait résidé en Algérie en 1963. Il fait le rapprochement avec un fait qui semble avoir échappé jusque-là à nos radars, la présence de Brigitte Macron en Algérie pour y faire des études, revendiquée par la voie diplomatique. Née selon la légende distillée par la mafieuse Mimi Makrell en 1953, la donzelle aurait donc séjourné en 1969 à New York, et à une époque à déterminer, en Algérie, qui était un endroit top tendance pour faire des études pour une petite bourge catho picarde, disons vers l’âge de 20 ans, donc en 1973 à peu près. Ok, on gobe ! Circulez y a rien à voir. Macron se fait bien remettre en place au sujet de McQuinesait par Public Sénat, qui est une chaîne complotiste comme chacun sait. Voici le communiqué de Me Virginie de Araujo-Recchia suite à sa garde à vue. Je suis étonné, car elle dit qu’au final rien ne lui est reproché, mais on lui a pris tous ses téléphones et ordis, y compris ceux de son mari (qui a témoigné de son côté), et il ne semble pas qu’on les leur ai rendus, ce qui mérite au moins une précision pour les non-spécialistes !
Nouveau point statistique sur les chiffres du 29 mars. Le point de comparaison est le mardi 22 mars (source : Eficiens). C’est la dernière fois que je fournis un calcul détaillé pour plusieurs pays, car cela devient impossible, et les données mondiales disent clairement que ce qui est désormais un gros rhume, qui ne tue plus que des vieillards piquouzés dans les pays comme le nôtre où les coronazis corrompus par McQuinesait / Pfizer ont ordonné le piqouzage quasi obligatoire, est quand même en train de disparaître. France : toujours pas de données quotidiennes sur Eficiens. Le record à 500 000 est bien derrière nous, mais on y retourne avec la grippette omicron bis ; hier nous avons eu 217 500 tests positifs (au lieu de 180 777 mardi dernier), avec un taux de 30,4 % de positifs au lieu de 26,9 %. Que de temps et d’argent dilapidés pour un gros rhume ! Le nombre d’hospitalisations / réanimations augmente / baisse, à 21 300 / 1538 au lieu de 20 742 / 1604. Réseau Sentinelles : sur la semaine 12, le taux d’incidence des cas d’IRA dus au SARS-CoV-2 vus en consultation de médecine générale remonte à 93 cas pour 100 000 habitants contre 54 cas en semaine 11 (taux consolidé contre 57 en taux brut). C’est bon signe, car pour ce rhume qu’est le nouveau variant, se soigner simplement chez son médecin évite une hospitalisation inutile. Italie : les chiffres d’hospitalisations et de réanimations évoluent à la hausse : 9 740 / 487 le 29 / 03 au lieu de 8 969 / 455. Morts : 136 par jour ; 69 600 tests positifs par jour, au lieu de 136 morts / jour et 66 900 tests positifs. Allemagne : sur les 10 derniers jours en moyenne, 215 000 tests positifs et 220 morts / jour au lieu de 186 000 tests positifs et 164 morts. Royaume-Uni : 82 000 tests positifs et 134 morts en moyenne, contre 89 000 tests positifs et 120 morts. Espagne : sur les 10 derniers jours, 16 500 tests positifs en moyenne, au lieu de 14 000 tests positifs en moyenne. Le nombre de morts est désormais donné tous les 3 ou 4 jours, ce qui m’empêche de calculer sur 10 jours. Belgique : impossible d’obtenir les données, j’arrête pour ce pays. Suisse : 18 000 tests positifs en moyenne, au lieu de 25 500 tests et 18,7 morts / jour au lieu de 19. États-Unis : 29 100 tests positifs et 756 morts / jour en moyenne sur les 10 derniers jours au lieu de 28 600 tests positifs et 566 morts. Brésil : 26 300 tests positifs et 212 morts en moyenne sur les 10 derniers jours au lieu de 33 000 et 277 morts. Inde : 1 540 tests positifs et 460 morts en moyenne sur les 10 derniers jours au lieu de 2 200 tests positifs et 75 morts, attention, avec un rattrapage de plus de 4000 sur la seule journée du 26/3.
Nombre total de cas et de morts au niveau mondial selon les chiffres de la John Hopkins University (arrêté le mardi 29 mars à 19 h00) : 482 747 259 tests positifs et 6 129 282 morts (au lieu de 473 087 486 tests positifs / 6 097 204 morts). Progression comparée sur les 79 dernières semaines (dans l’ordre) : 9 659 773 tests positifs et 32 078 morts (cela nous donne une mortalité à nouveau en baisse de 0,33 % contre 0,38, 0,32, 0,46, 0,56, 0,55, 0,47, 0,4, 0,3, 0,24, 0,26, 0,37 et 0,77 % les 10 semaines précédentes) au lieu de 12 503 972, 12 288 649, 10 541 162, 10 792 824, 12 651 668, 15 940 369, 18 563 386, 23 439 185, 24 890 721, 20 281 933, 17 957 550, 11 432 998, 4 807 749, 4 382 375, 4 080 711, 4 229 567, 4 334 791, 3 426 322, 3 433 219, 2 967 873, 2 945 618, 2 852 739, 2 972 473, 3 071 703, 3 168 940, 3 762 147, 3 945 063, 4 073 570, 4 633 442, 4 659 151, 4 571 695, 4 256 229, 4 326 883, 3 851 445, 3 550 478, 3 317 989, 2 769 366, 2 661 932, 2 521 495, 2 652 817, 2 897 940, 3 401 427, 3 688 502, 4 613 589, 5 362 000, 5 727 525, 5 683 775, 5 417 095, 4 937 900, 4 143 349, 3 916 462, 3 452 036, 3 105 304, 2 712 725, 2 719 107, 2 603 055, 2 669 865, 3 025 984, 3 612 294, 4 149 529, 4 549 652, 5 270 585, 4 347 427, 3 962 711, 4 604 473, 5 262 989, 4 332 311, 4 075 691, 4 174 965, 4 419 923, 3 543 210, 3 563 773, 3 292 377, 2 375 717, 2 288 953, 2 064 243 et de 2 375 717 tests positifs, et de 48 160, 39 289, 48 629, 60 881, 70 082, 75 628, 74 417, 70 542, 61 166, 49 135, 46 573, 41 781, 44 673, 48 609, 49 833, 53 151, 50 873, 51 761, 49 864, 52 958, 48 876, 50 625, 48 078, 49 669, 52 696, 55 139, 60 138, 59 354, 68 784, 66 157, 69 230, 69 543, 64 199, 70 600, 71 876, 54 759, 59 394, 54 920, 56 720, 60 933, 74 866, 187 561, 76 335, 82 552, 85 634, 90 054, 93 380, 89 858, 84 140, 86 193, 68 078, 68 313, 62 375, 57 960, 63 223, 63 419, 66 966, 81 496, 86 236, 95 194, 101 435, 93 351, 94 336, 78 021, 72 300, 85 575, 75 109, 75 708, 71 900, 71 123, 69 301, 53 917, 45 367, 43 802, 33 729, 35 767, 40 360 et 39 290 morts. Les tests positifs sont enfin repartis à la baisse malgré l’entêtement délirant des débiles mentaux qui dirigent la Santé ; le nombre de morts est reparti à la baisse, ce qui confirme mon impression de la semaine dernière qu’il y avait eu un rattrapage statistique. Nous avons cette semaine le plus bas chiffre de morts depuis 79 semaines que je fais ces calculs. L’épidémie se termine mais les nazis du covid, je dis bien comme je le dis depuis plus d’un an, les NAZIS du covid, persistent à terroriser la population. Il faut les dégager.
 Le 31 mars, 90e jour de recoronaquista. Piscine, 56 longueurs. Hier, j’ai visionné le Débriefing de Jérémie Mercier sur France-Soir. Cet homme est très beau, toujours souriant ; c’est donc un abominable complotisse d’extrême drouâteuh ! BFMTV nous révèle une opération humanitaire dont rien que le titre m’amuse : « Les agences matrimoniales spécialisées dans les femmes ukrainiennes prises d’assaut » ! Voir l’analyse d’Alain Beyrand sur concernant les Propos de Morad El Hattab chez Amandine Roy. Sur la visite de Bri-Bri en Algérie en 2017, d’autres brefs articles sont retrouvés : Jeune Afrique, L’Expression, dont je cite cette phrase : « Impossible, pour le moment, de trouver dans la biographie officielle de Brigitte Macron, des traces de ces « souvenirs » ». Tu l’as dit bouffi ! Il n’y a toujours rien à voir ? Je cite aussi ceci que l’on retrouve sur plusieurs sites, mais qui est peut-être une plaisanterie : « le président Bouteflika a commis l’irréparable, car au moment de l’entrée de Macron et de son épouse au palais il a fait un effort surhumain pour adresser quelques mots de bienvenue « bienvenue à toi et à ta maman chez nous », heureusement que Saïd était juste derrière et s’est précipité pour rectifier le tir en souhaitant à son tour la bienvenue à la première vieille-dame de France, Brigitte.
De toute façon Brigitte Macron n’avait pas l’air très gênée par cet accueil, vu le nombre de marchés que son époux va signer en Algérie, Bouteflika peut même la traiter de grand-mère s’il veut, pour elle tout ceci n’est que poudre de perlimpinpin. » Le Monde publie un nième article pour dénoncer l’attaque immonde dont est victime la Première dame-homme. L’article entier n’est lisible que par leurs 150 abonnés (avec ce que Macron leur a donné sur nos impôts, dommage !) Les autres n’auront que les titres, sans accès aux commentaires des abonnés, qui ne manqueront pas d’être tordants. On m’a procuré l’ensemble de l’article, qui n’est qu’un délire digne du KGB, recensant les personnes qui ont relayé l’enquête (et en ignorant bien entendu le succès énorme de la synthèse de Pressibus et de notre brigittologie), mais ne donnant aucune information sur l’affaire elle-même, sauf cette infox : « Au mois de février, Natacha Rey et Delphine Jégousse ont été assignées devant la justice civile par Brigitte Macron, notamment pour atteinte à la vie privée. Une plainte au pénal a également été déposée par la première dame avec son frère Jean-Michel Trogneux, pour diffamation. » Or c’est faux : la plainte en « diffamation », qui est autant bidon que l’autre, émane des époux Auzière. Morad El Hattab a bien démontré qu’elle n’a été émise que dans le but que les torchons du Chef de l’Étron publient ce genre d’infox pendant la campagne. Dont acte. Vous trouverez le fac-similé partiel de ces plaintes bidon sur la synthèse Pressibus.

« Jean-Bri », paroles Coccyx Grue, interprétation Marie-Line Weber.
© Coccyx Grue / Marie-Line Weber


 Le 1er avril, 91e jour de recoronaquista. Grand sondage sur les présidentielles sur France-Soir. Sortie de notre 3e chanson Brigittologique : « Jean-Bri ». Tous les détails ici. France-Soir sort pour la première fois une édition papier ce 1er avril, distribuée gratuitement, dans laquelle il a enfin osé – depuis plus d’un an que je les tanne sur le sujet (à l’époque de l’affaire Olivier Duhamel) –, aborder dans un paragraphe bien caché de la page 14, et de façon bien timide, l’affaire #jeanmicheltrogneux, sous la plume d’Alexis Poulin : « Ce personnage n’existait pas. Derrière cette fiction, on ne trouvait qu’Emmanuel, un Français né sous Giscard, élevé dans la bourgeoisie de province, avec tout ce qu’elle comporte de précautions, de préjugés, de peurs et dont le seul fait exceptionnel, fut un détournement de mineur. » Quel courage. Et pourtant, le média taxé « extrême drouâte » Faits & Documents qui a sorti en septembre et octobre l’affaire Chibritte, et qui n’a JAMAIS été attaqué par les deux guignols de l’Élysée ni la mafieuse Mimi Makrell qui gère leur image, est le même qui depuis 5 ans, a sorti un énorme dossier sur l’affaire McKinsey que, 5 ans après, la presse lécheuse d’anus du Chef de l’Étron (l’employé de McQuinesait qui rêve d’emmerder les non-vaxinés), fait semblant de découvrir.

Si ledit Chef de l’Étron l’emportait le 25 avril à 51 % contre Dupont-Aignan, qui se mordrait les couilles de ne pas les avoir eues de sortir enfin l’affaire Chibritte ? L’Immonde vient de sortir un dossier rempli de mensonges pour faire croire à une « fausse rumeur ». Pourquoi France-Soir continue-t-il à ne rien dire ? Hayssam Hoballah nous propose en date du 31 mars une nouvelle émission de 4 h intitulée « Tout sauf Macron » avec Francis Lalanne, Maître Carlo Brusa, Natacha Rey, Amandine Roy, etc. Je n’ai pas eu le courage de tout visionner. Vers les deux tiers de l’émission, Me Brusa dialogue avec Natacha Rey et dit que c’est elle qui devrait porter plainte plutôt que d’attendre les plaintes de l’Élysée. J’en ai extrait l’intervention de Francis Lalanne qui conseille d’exhorter les abstentionnistes à voter pour diminuer le pourcentage de Macron. Il a déposé une plainte avec Me Albert-Salmeron. C’est amusant, il reprend mon idée de qualifier les nationaux-covidistes d’« extrême centre ».

Exclusif 1er avril 2022 : Poutine prêt à négocier avec Jean-Michel Trogneux.
© anonyme
Exclusif 1er avril 2022 : traitement à l’ukrainienne envisagé par McRond-McQuinesait pour les non-vaxinés.
© anonyme / Coccyx Grue


 Le 2 avril, 92e jour de recoronaquista. Pas de piscine, car encore une fois, arrivé devant, une pancarte nous avisait d’un prétendu « mouvement social », tu parles ! Ils n’avaient juste pas retrouvé la pancarte « problème technique ». C’est du fait exprès, le message subliminal est « Votez Annie Dingo » ! Je ne cours pas non plus, découragé par le froid de canard, et parce que j’ai manif à Massy avec les amis cet aprèm. Super ambiance à ce « Sommet international du Covid », avec les stars de la médecine anti-covidiste, Louis Fouché en tête, plus Francis Lalanne et son ami italien qui ont chanté leur chanson « La gente come noi ». Maître Brusa a fait le spectacle, comme déjà le 22 janvier au même endroit. J’ai été filmé avec Carlo Brusa par une star twitter dont j’ignorais l’existence : « Jean Seringue ». J’ai eu la réponse à la question sur le silence de France-Soir : ils sont en train de mener leur propre enquête, et la sortiront en temps et en heure… Bon, dommage qu’ils ne publient pas en attendant un article sur le traitement de l’affaire. Voici le finale du concert filmé par… ma belle-sœur !

Me Carlo Brusa avec Jean-Brichel le 2 avril 2022, Massy, sommet international du Covid.
© anonyme (François)


 Le 3 avril, 93e jour de recoronaquista. Pas de piscine car encore une fois, comme hier, arrivé devant, une pancarte nous avisait d’un prétendu « mouvement social », tu parles ! Bon, du coup je plante mes géraniums malgré le froid de connard ! Je m’occupe de ma chaîne Youtube. Magnifique parodie de Chanteur à Gages et Ingrid Courrèges : « Castex te dire adieu ».


 Le 4 avril, 94e jour de recoronaquista. Je suis pour 3 jours cantonné dans un lycée du sud de la région parisienne pour faire passer les étudiants de BTS bâtiment. Notre 1er candidat, candidat libre, me dit quelque chose. C’est un ancien étudiant de 1re année, de ma première année dans ce lycée où je suis depuis 4 ans. Il se souvient avec précision de mes cours, du fait que j’ai un site, etc. Bon, plutôt valorisant. Je me retrouve par la force des choses à déjeuner à la cantine, pourrie, avec le proviseur, le chef des travaux (DFPPT) et un inspecteur. La conversation vient sur l’Ukraine et les Ukrainiens accueillis en France. Il y en a deux dans ce lycée. Du coup, je parle de mon ami Serge, Biélorusse et Ukrainien. Il m’a souhaité bon anniversaire vendredi dernier. Nos relations étaient un peu tendues parce que propagandiste du vaxin, mais ayant l’air de douter ces derniers temps jusqu’à nos derniers échanges par texto, plutôt cordiaux. Son mari – avec lequel les liens étaient plus que tendus – m’appelle ce soir. Serge s’est suicidé ce matin par pendaison. Je suis dévasté. C’est le 2e ami mort de cette façon depuis dix ans, et je suis quelqu’un qui a si peu d’amis. La drogue, sans doute : il était tombé dans le piège du « chemsex ». Il m’est arrivé de parler de lui ces derniers temps, mais discrètement, et voilà que Serge est mort. Je n’ai rien à dire d’autre que la douleur, terrible. J’avais repéré ce jour plein de trucs à signaler, mais vous vous doutez que je n’ai plus la tête à ça. Je signale donc juste ce reportage inénarrable de LDC News sur « La Sodomie en marche », un visuel déjà détruit par la milice macronienne, mais devant l’objectif de Léopold ! Notre Brichèle est à l’honneur. Faites circuler, sans oublier nos petites chansons ! Youtube l’a censuré, mais le film reste visible sur Crowdbunker.


 Le 5 avril, 95e jour de recoronaquista. Il semble que nous faisions un succès inédit, avec déjà plus de 5 000 vues en moins d’une journée, alors que notre grand succès « Il venait d’avoir 14 ans » a dépassé les 8 500 depuis le 18 mars (et une accélaration subite ces derniers temps). Impossible de savoir d’où ça vient. Vidéo de Raoult de ce mardi : « Quousque tandem ? » (Combien de temps dureras-tu ?). Une prétendue enquête de Blast est parue, qui semble une commande de la mafieuse Mimi Marchand, à l’instar de l’article de l’Immonde, pour dégoupiller temporairement la grenade Jean-Brichel. On y lit les mêmes mensonges que dans le torchon sus-nommé : « dépôt de plainte pour diffamation par Brigitte Macron ». C’est faux (voir la preuve ci-dessus). « La mouvance semble s’essouffler aussi rapidement qu’elle a commencé, et qu’Internet, comme à son habitude, passe déjà à autre chose. » Face à la censure quasi-totale perpétrée par la horde des chiens de garde de la macronie, au contraire, le nombre d’informés s’étend. Ces plumitifs devraient faire caca dans leur culotte à l’idée que ce ne soit pas macron qui passe… enfin on remarque que ce sont les seconds couteaux qui sont envoyés au front.
J’ai passé la journée un peu au radar. Autre chanson collaborative qui sort en même temps que la nôtre : « Le Roi des Cons » d’après Brassens.


 Le 6 avril, 96e jour de recoronaquista. Excellente nouvelle intervention de Frédéric Asselineau sur l’assassinat de l’économie française planifié par macron, jadot et tous les criminels de l’État profond sous prétexte de l’Ukraine, alors que la petite pute de l’Ukraine, le comédien véreux Zelensky, empoche le fric russe pour le gaz qui continue à transiter par l’Ukraine tandis que cette pute a obtenu de la pute macron la mort programmée de Renault !
Nouveau point statistique sur les chiffres du 5 avril. Le point de comparaison est le mardi 29 mars. Comme annoncé la semaine dernière, j’arrête de fournir un calcul détaillé pour plusieurs pays, car cela n’a plus aucun sens, et les données mondiales disent clairement que ce qui est désormais un gros rhume est quand même en train de disparaître. France : toujours pas de données quotidiennes sur Eficiens. Le record à 500 000 est bien derrière nous, mais on y retourne avec la grippette omicron bis ; hier nous avons eu 203 000 tests positifs (au lieu de 217 500 mardi dernier), avec un taux de 31 % de positifs au lieu de 30,4 %. Que de temps et d’argent dilapidés pour un gros rhume ! Le nombre d’hospitalisations / réanimations augmente légèrement, à 23 010 / 1552 au lieu de 21 300 / 1538. Réseau Sentinelles : sur la semaine 13, le taux d’incidence des cas d’IRA dus au SARS-CoV-2 vus en consultation de médecine générale stagne à 92 cas pour 100 000 habitants contre 84 cas en semaine 12 (taux consolidé contre 93 en taux brut). Le pic de ce rhume est atteint.
Nombre total de cas et de morts au niveau mondial selon les chiffres de la John Hopkins University (arrêté le mardi 5 avril à 21 h30) : 493 168 985 tests positifs et 6 157 502 morts (au lieu de 482 747 259 tests positifs / 6 129 282 morts). Progression comparée sur les 80 dernières semaines (dans l’ordre) : 10 421 726 tests positifs et 28 220 morts (cela nous donne une mortalité à nouveau en baisse de 0,27 % contre 0,38, 0,32, 0,46, 0,56, 0,55, 0,47, 0,4, 0,3, 0,24, 0,26, 0,37 et 0,77 % les 11 semaines précédentes) au lieu de 9 659 773, 12 503 972, 12 288 649, 10 541 162, 10 792 824, 12 651 668, 15 940 369, 18 563 386, 23 439 185, 24 890 721, 20 281 933, 17 957 550, 11 432 998, 4 807 749, 4 382 375, 4 080 711, 4 229 567, 4 334 791, 3 426 322, 3 433 219, 2 967 873, 2 945 618, 2 852 739, 2 972 473, 3 071 703, 3 168 940, 3 762 147, 3 945 063, 4 073 570, 4 633 442, 4 659 151, 4 571 695, 4 256 229, 4 326 883, 3 851 445, 3 550 478, 3 317 989, 2 769 366, 2 661 932, 2 521 495, 2 652 817, 2 897 940, 3 401 427, 3 688 502, 4 613 589, 5 362 000, 5 727 525, 5 683 775, 5 417 095, 4 937 900, 4 143 349, 3 916 462, 3 452 036, 3 105 304, 2 712 725, 2 719 107, 2 603 055, 2 669 865, 3 025 984, 3 612 294, 4 149 529, 4 549 652, 5 270 585, 4 347 427, 3 962 711, 4 604 473, 5 262 989, 4 332 311, 4 075 691, 4 174 965, 4 419 923, 3 543 210, 3 563 773, 3 292 377, 2 375 717, 2 288 953, 2 064 243 et de 2 375 717 tests positifs, et de 32 078, 48 160, 39 289, 48 629, 60 881, 70 082, 75 628, 74 417, 70 542, 61 166, 49 135, 46 573, 41 781, 44 673, 48 609, 49 833, 53 151, 50 873, 51 761, 49 864, 52 958, 48 876, 50 625, 48 078, 49 669, 52 696, 55 139, 60 138, 59 354, 68 784, 66 157, 69 230, 69 543, 64 199, 70 600, 71 876, 54 759, 59 394, 54 920, 56 720, 60 933, 74 866, 187 561, 76 335, 82 552, 85 634, 90 054, 93 380, 89 858, 84 140, 86 193, 68 078, 68 313, 62 375, 57 960, 63 223, 63 419, 66 966, 81 496, 86 236, 95 194, 101 435, 93 351, 94 336, 78 021, 72 300, 85 575, 75 109, 75 708, 71 900, 71 123, 69 301, 53 917, 45 367, 43 802, 33 729, 35 767, 40 360 et 39 290 morts. Les tests positifs sont à nouveau en hausse ; le nombre de morts poursuit sa baisse. Nous avons cette semaine le plus bas chiffre de morts depuis 80 semaines que je fais ces calculs, 4000 de moins que la semaine dernière, où l’on avait déjà battu le record ! L’épidémie se termine mais les nazis du covid persistent à terroriser la population, dont une bonne proportion persiste à adhérer à la secte… Ah ! Je peux déjà vous annoncer que le score de la semaine prochaine sera en hausse, car je viens de voir sur la journée du 4 avril aux États-Unis un rattrapage de 14 500 morts, qui suffira à plomber le score mondial de la semaine prochaine… Je me suis amusé à réaliser ce petit montage à partir d’un reportage de LDCNews qui risque de constituer un mème…

Action Enchaînée / Sodomie en marche !
© anonyme / Aristide Maillol / Robert Doisneau


 Le 7 avril, 97e jour de recoronaquista. Hier soir, après le boulot je suis allé directement au meeting de Nicolas Dupont-Aignan dans une salle de congrès près de la Tour Eiffel. Retrouvé quelques visages connus des manifs de Philippot (qui était là) ou autres. Il m’a ému en parlant de la « liberté » (un truc du monde d’avant). J’ai encore des amis gauchistes, pourtant anticovidistes qui marchent toujours au vieux truc de l’« extrême-drouâte », et qui sont prêts à voter pour un dictateur vaxinateur parce qu’il est « de gôche »… Il faut que je me tue à écrire un article, même si je ne convainc que 20 personnes ! Le gars qui a lancé l’idée de distribuer du PQ comme programme électoral de macron a fait cette vidéo dans un marché de Paris XVIe. France-Soir fait le point sur le contrôle citoyen des élections présidentielles. Profession gendarme reprend un ancien article passionnant de F. Asselineau : « L’histoire vraie : il y a 50 ans, le 6 juin 1964, Charles de Gaulle refusait de commémorer « le débarquement des anglo-saxons » » . toujours utile de se rafraîchir la mémoire. La bonne nouvelle de la journée est le rejet par le parlement allemand de l’obligation vaxinale. À confirmer parce que bien sûr, comme en France, il y a peut-être des chausse-trappes… Je me rends en Brigitte, épuisé, au rassemblement de Jean Lassalle à Bastille. Voici une vidéo. Il y avait une poignée de militants, quelques gilets jaunes, plus de caméras des TV gouvernementales que de militants. J’ai fait marrer les gens, comme d’hab, mais ni les plumitifs ni Jeannot ne m’ont remarqué parmi la foule pourtant bien clairsemée… Le mec est bien gentil, mais n’a aucun charisme. Enfin, il est loin d’être le pire. Tout ce que je souhaite c’est qu’Annie Dingo fasse un score en-dessous du sien.


 Le 8 avril, 98e jour de recoronaquista. Piscine, 56 longueurs. Je n’avais pas pu y aller depuis une semaine ! Au retour, passant devant mon coiffeur sri-lankais, je lui fais enlever une affiche covidiste « Port du masque » et une affichette macroniste que quelqu’un avait foutue dans sa vitrine. Il le fait de bonne grâce. Je suppose que tout ça le dépasse. Dernière analyse vidéo par Pierre Chaillot (Décoder l’Éco) de la mafia McRond-McQuinesait : « MC Kinsey & les Copains : le pillage organisé de l’État ». Voyez « Comment BlackRock s’est payé Macron » par L’Investisseur sans costume, qui nous informe sur les vrais employeurs des Bonnie & Clyde de l’Élysée. Éric Verhaegue a interviewé Nicolas Dupont-Aignan juste sur le covidisme. Il explique pourquoi il n’est pas vaxiné et comment lui et sa femme se sont soignés avec Ivermectine & Azithromycine. Il semble que le procès intenté à Amandine Roy & Natacha Rey par les époux Auzière pour je cite « diffamation », prévu au 5 avril, soit repoussé sine die. Amandine Roy n’en dit pas un mot, ni aucun des plumitifs du Monde ou de Blast qui faisaient état d’une prétendue plainte de Chibritte pour « diffamation ». NBI a publié sa mise à jour augmentée de l’affaire Chibritte. Je ne suis pas d’accord avec tout, mais faites-vous votre idée.

La Saga Macron, dossier réalisé par le fil Telegram No Brain Inside.
© No Brain Inside


 Le 9 avril, 99e jour de recoronaquista. Point de piscine aujourd’hui, comme d’hab depuis 3 semaines, un mystérieux « mouvement social » du week-end sans aucune explication, alors que la piscine est signalée « ouverte » sur le site municipal. Votez Annie Dingo ! Hier soir, j’ai publié Voter aux présidentielles d’avril 2022 : mon humble avis. C’est sur Breizh info que je trouve le 1er article circonstancié sur le vote du parlement allemand contre l’obligation vaxinale, plusieurs jours après le vote ! Des enseignants se plaignent de ce que la tyrannie macroniste ait envoyé de la propagande électorale via les adresses mail académiques. Certes, mais ces mêmes enseignants ont gobé et relayé activement la propagande covidiste. Certes, mais les syndicats enseignants nous ont inondés d’une propagande macroniste sous le biais d’une lutte « contre l’extrême-drouâteuh », comme ici par exemple l’UNSA, et cela ne gêne personne. En gros, les syndicats financés par l’UE et George Soros nous disent de voter Macron contre Le Pen… Ne ratez pas le message du bon Docteur Alwest en 4 minutes sur cette élection : « Dégage ! ». Karine Dubernet, toujours brillante, nous fournit un vibrant appel à voter macron dans sa dernière « drôle de chronique » ! « Brigitte était en trans » (1’53).

Camembert Président : « Je sens rien ! » « C’est pas bon signe ! »
© anonyme


 Le 10 avril,100e jour de recoronaquista. Pas de piscine, grève, de toute façon avec ma brichitte aiguë je m’y étais traîné. Soirée anniversaire complotiste hier chez les gueux dans le 93. Je m’y suis rendu en Chibritte, car vu le froid de canard j’avais renoncé à me rendre à l’une des manifs du jour. Je n’ai plus de nouvelles des autres perruques jaunes, alors que nos clips marchent du tonnerre (« Il venait d’avoir 14 ans » vient de dépasser les 20 000 vues). Je suis malade, brichitte ou covid, allez savoir. Cela ne fait que poursuivre cette semaine de merde, l’une des pires de ma vie. Espérons qu’elle cesse demain à 20 h avec une bonne nouvelle ! J’ai discuté avec des complotistes, certains ne savent toujours pas pour qui ils vont voter. Ma sœur m’a dit qu’un gars de sa connaissance qui ne votait plus s’est inscrit exprès. Dans les moyens de transport en Seine-Saint-Denis, et même à Paris, de plus en plus de gens s’abstiennent de porter la muselière. J’ai étrenné mon nouveau slogan : « Portez bien la muselière, et surtout votez bien macron pour en avoir pour 5 ans de plus ! » Avant de voter vous pouvez vous taper « Le pire président de la Ve république », un bilan de Tatiana Ventôse et Tommy Lasserre (elle ne semble cependant pas encore avoir compris que le covidisme était une escroquerie de A à Z). Trop de monde à midi pile au bureau de vote ; j’y retournerai plus tard, pourtant la participation est estimée en baisse à midi par rapport à 2017. J’y retourne vers 16 h, et je n’ai jamais vu ça depuis plus de 20 ans que je vote là : 50 minutes d’attente, avec une file qui dépasse de 60 mètres à l’extérieur. On annonce pourtant toujours une participation en baisse à 17 h. Si ça baisse dans les endroits chics où l’on vote pour l’éborgneur, tant mieux. J’ai hâte et peur pour ce soir : et s’il était élu au premier tour ? Poisson d’avril !
Bon, horreur, malheur, le nazi est en tête, et bien sûr tous les nazillons traîtres appellent à voter pour lui au second tour, ou à ne pas voter pour Marine Le Pen, ce qui revient au même : Mélenchon, Jadot, Roussel, Pécresse, Hidalgo, etc. Les résultats sur le site gouvernemental sont là. Idriss Aberkane propose une vidéo à chaud où il suggère un CNR entre Mélenchon & Le Pen, mais pendant qu’il fait sa vidéo, la nouvelle tombe : Mélenchon roule à fond la caisse pour Macron, avant même de prendre le temps de réfléchir. Et ce merdeux engage ses partisans. La bonne nouvelle c’est que du coup, on est débarrassés de Mélenchon, du PS, de LR, des écolos, du PC, etc., qui ont clairement révélé leur vrai visage macroniste. Comme d’habitude, on est seuls face au nazisme. Autre lot de consolation, Annie Dingo fait moins de 2 %, derrière Dupont-Aignan et Lassalle. La cruchasse démissionnera-t-elle de son poste de khmaire de Paris ? Jadot et Pécresse sous les 5 % vont ruiner leurs partis autre bonne nouvelle. Idriss Aberkane a beau être beau comme un dieu, il a tort de s’emballer et de crier que Le Pen est une chèvre. Ce n’est pas elle qui compte, c’est nous. Mais de son côté, elle a je pense dû mettre des cartouches dans son barrillet pour le 2nd tour, vu qu’elle s’est économisée au 1er tour, Zemmour et Macron faisant le job pour elle. Ne pas oublier que le collégien à sa Chibritte n’a pas débattu. S’il nous fait encore le coup de la voix doucereuse pour débiter son programme de nazi, j’ose espérer qu’elle s’est préparée avec des Aberkane un peu plus discrets et efficaces que lui (tout beau soit-il).
 Le 11 avril, 101e jour de recoronaquista. J’ai joué mon rôle de citoyen vérificateur des résultats sur 6 bureaux du 19e & 18e de Paris. Sur 2 écoles il n’y avait pas de résultats affichés. J’ai protesté auprès des directrices en leur disant que la loi n’était pas respectée. Elles ont eu l’air de s’en battre les couilles de Jean-Michel Trogneux. Sur les autres j’ai fait le nécessaire sur le site en lien avec France-Soir, qui s’avère pas mal mais à améliorer pour les prochaines fois. Ça ne peut pas être parfait du premier coup. Je ne peux pas continuer parce que je travaille et j’ai toujours ma brichitte aiguë, mais si j’étais jeune retraité je le ferais. Finalement j’en ai tiré une brève. Je retiens trois leçons des résultats concernant la région Île de-France et la ville de Paris. 1. Annie Dingo se prend une déculottée historique dans la petite ville de province dont elle est la khmaire, où elle obtient le brillant score de 2,17 % soit très au-delà de son score national de 1,75 %. Question : va-t-elle dégager comme aurait dû dégager micron après sa déculottée aux régionales & départementales de 2021 ? 2. Valérie Pécheresse se prend une déculottée historique dans la région qu’elle préside où elle obtient le brillant score de 6,19 %. Question : va-t-elle dégager elle aussi ? 3. Paris, et notamment les quartiers riches de l’ouest de Paris ont des résultats de vote à cent mille lieues des résultats du reste de la France, et pourtant 95 % des chiens de garde qui causent dans le poste et autres décideurs, habitent cette ville. Combien de temps va-t-on laisser ces gens qui ne représentent qu’une ville bourgeoise (où j’habite) s’exprimer au nom de la France et dicter leurs oukases, leurs indignations boboïdes sur le « vote populiste », l’« extrême drouâteuh », etc. ? La différence est phénoménale, et je suggère aux enseignants qui veulent aborder la question en restant neutres, de se contenter de fournir aux élèves les résultats bruts du site gouvernemental et de leur montrer les différences entre régions, par exemple au hasard :

Région / VilleMacronLe PenMélenchonZemmour
France entière 27,84 23,15 21,95 7,07
Île-de-France 30,19 12,97 30,24 7,47
Paris 35,33 5,54 30,09 8,16
Paris XVIe 46,75 5,8 9,02 17,48
Paris XVIIIe 29,03 5,07 41,7 4,68
Haute-Saône 22,42 34,6 15,65 7,18
Marseille 22,62 20,89 31,12 11,1
Lyon 31,83 8,99 31,06 7,65
Guadeloupe 13,43 17,92 56,16 2,29
Mayotte 16,94 42,68 23,96 1,38

J’aurais pu ajouter Annie Dingo pour être féroce, mais là il n’y a aucune différence : elle est dans les choux partout ! Alors comme j’ai dit à mes étudiants qui me demandaient un pronostic, je ne leur ai rien répondu évidemment, sauf de leur conseiller de prendre en compte de nombreux paramètres en plus de ceux-là : les taux non seulement d’abstention mais aussi de blancs & nuls lors des précédents scrutins, etc. Il n’est pas facile de s’improviser prévisionniste ! Il y a du positif et du négatif… Pour l’anecdote, mes étudiants aujourd’hui étaient très intéressés par l’élection, ce qui est bon signe. Il y en a un qui a dit qu’il encule M., mais j’ai dû lui expliquer que ça lui ferait trop plaisir ! (En plus c’est le plus beau de mes étudiants, quel gâchis !) Philippot propose sa « Marche anti Macron » de l’entre deux tours, samedi prochain à 15 h place Fontenoy. Parmi les vidéos que j’ai ratées, une table ronde de 1h30 sur les effets secondaires des vaxins sur les femmes avec Me Diane Protat. Une vidéo du 5 novembre 2020 de la comédienne de l’Élysée se fout bien de notre gueule au sujet de sa « grande cause » : « Le harcèlement des mineurs ». Iel est très déterminée à aider les collégiens détournés par leur prof de théâtre. Le doigt montre la lune, le journaliste macroniste enquête sur le doigt… Voici un nouveau crachat d’un torchon d’Internet intitulé Streetpress sur Faits & Documents, qui ne dit bien entendu pas un traître mot du fond de l’affaire !
 Le 12 avril, 102e jour de recoronaquista. Excellent « Zapping du covid » où le collégien détourné par Brichèle se laisse piéger par deux innocentes citoyennes ! À faire circuler ! Le 6 avril, Décoder l’Éco faisait le point sur « MC Kinsey & les Copains : le pillage organisé de l’État ». Vidéo de ce mardi de Raoult, avec le Pr Matthieu Millon : « Chloroquine & Censure ». Ils font un nouveau point sur le traitement à l’hydroxychloroquine dans les études parues dans le monde et à Marseille. J’annonce à une de mes classes que je suis convoqué au rectorat. Un étudiant me torche une lettre de soutien, ce qui fait chaud au cœur.

Macron vs Fillon : la crème de la crème !
© anonyme


 Le 13 avril, 103e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs je crois. Toujours ma brichitte aiguë. Moral plombé par les amis qui éprouvent le besoin de bien nous dire que non ils ne voteront pas pour Marine. S’ils ont choisi la vaxination obligatoire et le contrôle social à la chinoise, la retraite à 65 ans, c’est leur choix, mais qu’au moins ils nous laissent dans l’aveuglement de l’espoir pendant quelques jours. Marine Le Pen a été très bonne je trouve sur France Inter, pour moucher le mouchard Mélenchon, sans s’énerver. Une vidéo parodique datée de 2008 de « C’est Canteloup » est à revoir. J’aime bien la voix qu’il prête à Chibritte. Florian Philippot est l’un des seuls à nous avertir de ce qui nous attend si le psychopathe sinophile est réélu. Shanghai vit actuellement un enfer de génocide des animaux de compagnie. Les images publiées seulement sur le fil Telegram de Silvano Trotta sont terribles, et aucun réaction des écolos bobos animalistes. Il est vrai que l’immonde extrémiste de drouâteuh Le Pen adore les chats, donc tuer les chats va nous sauver du covid. Priver brutalement une personne âgée isolée qui n’a que son chien pour toute compagnie de son animal intime, c’est bien sûr bon pour sa santé. C’est de gôche. Mélenchon, Jadot, Hidalgo bandent et attendent avec impatience de pouvoir le faire en France. Francis Lalanne se démène pour réveiller les gôchistes assommés par le traître Macron. Excellente entrevue de Pierre Jourde chez Bercoff au sujet de la « Tyrannie vertueuse », mais cet intellectuel brillant fait l’apologie du vaxin qu’il compare à celui de la Polio. Hallucinant ! Alexandre Juving-Brunet dit pis que pendre de Xavier Azalbert et France-Soir dans une interview avec Mike Borowski diffusée le 12 avril en direct. Difficile à croire, vu les réalisations de l’un et de l’autre. Quand on constate le mal que des politiciens de talent qui se battent depuis des années ont eu à échouer à se présenter aux présidentielles, on se demande quel rôle a joué ce type dont personne n’avait entendu parler avant le covidisme, comme beaucoup d’autres.
Nouveau point statistique sur les chiffres du 12 avril. Le point de comparaison est le mardi 5 avril. Comme annoncé la semaine dernière, j’arrête de fournir un calcul détaillé pour plusieurs pays, car cela n’a plus aucun sens, et les données mondiales disent clairement que ce qui est désormais un gros rhume est quand même en train de disparaître. France : toujours pas de données quotidiennes sur Eficiens. Le record à 500 000 est bien derrière nous, mais on y retourne avec la grippette omicron bis ; hier nous avons eu 191 000 tests positifs (au lieu de 203 000 mardi dernier), avec un taux de 32 % de positifs au lieu de 31 %. Que de temps et d’argent dilapidés pour un gros rhume ! Le nombre d’hospitalisations / réanimations augmente à 24 693 / 1644 au lieu de 23 010 / 1552. Étonnant comme ce truc qui disparaît au niveau mondial augmente dans les pays où l’on a imposé l’injection à fond la caisse… Mais expliquez ça à des mougeons ! Réseau Sentinelles : sur la semaine 14, le taux d’incidence des cas d’IRA dus au SARS-CoV-2 vus en consultation de médecine générale stagne à 93 cas pour 100 000 habitants contre 88 cas en semaine 13 (taux consolidé contre 94 en taux brut).
Nombre total de cas et de morts au niveau mondial selon les chiffres de la John Hopkins University (arrêté le mardi 12 avril à 18 h30) : 499 748 065 tests positifs et 6 181 560 morts (au lieu de 493 168 985 tests positifs / 6 157 502 morts). Progression comparée sur les 81 dernières semaines (dans l’ordre) : 6 579 080 tests positifs et 24 058 morts (cela nous donne une mortalité à nouveau en hausse de 0,36 % contre 0,27, 0,38, 0,32, 0,46, 0,56, 0,55, 0,47, 0,4, 0,3, 0,24, 0,26, 0,37 et 0,77 % les 12 semaines précédentes) au lieu de 10 421 726, 9 659 773, 12 503 972, 12 288 649, 10 541 162, 10 792 824, 12 651 668, 15 940 369, 18 563 386, 23 439 185, 24 890 721, 20 281 933, 17 957 550, 11 432 998, 4 807 749, 4 382 375, 4 080 711, 4 229 567, 4 334 791, 3 426 322, 3 433 219, 2 967 873, 2 945 618, 2 852 739, 2 972 473, 3 071 703, 3 168 940, 3 762 147, 3 945 063, 4 073 570, 4 633 442, 4 659 151, 4 571 695, 4 256 229, 4 326 883, 3 851 445, 3 550 478, 3 317 989, 2 769 366, 2 661 932, 2 521 495, 2 652 817, 2 897 940, 3 401 427, 3 688 502, 4 613 589, 5 362 000, 5 727 525, 5 683 775, 5 417 095, 4 937 900, 4 143 349, 3 916 462, 3 452 036, 3 105 304, 2 712 725, 2 719 107, 2 603 055, 2 669 865, 3 025 984, 3 612 294, 4 149 529, 4 549 652, 5 270 585, 4 347 427, 3 962 711, 4 604 473, 5 262 989, 4 332 311, 4 075 691, 4 174 965, 4 419 923, 3 543 210, 3 563 773, 3 292 377, 2 375 717, 2 288 953, 2 064 243 et de 2 375 717 tests positifs, et de 28 220, 32 078, 48 160, 39 289, 48 629, 60 881, 70 082, 75 628, 74 417, 70 542, 61 166, 49 135, 46 573, 41 781, 44 673, 48 609, 49 833, 53 151, 50 873, 51 761, 49 864, 52 958, 48 876, 50 625, 48 078, 49 669, 52 696, 55 139, 60 138, 59 354, 68 784, 66 157, 69 230, 69 543, 64 199, 70 600, 71 876, 54 759, 59 394, 54 920, 56 720, 60 933, 74 866, 187 561, 76 335, 82 552, 85 634, 90 054, 93 380, 89 858, 84 140, 86 193, 68 078, 68 313, 62 375, 57 960, 63 223, 63 419, 66 966, 81 496, 86 236, 95 194, 101 435, 93 351, 94 336, 78 021, 72 300, 85 575, 75 109, 75 708, 71 900, 71 123, 69 301, 53 917, 45 367, 43 802, 33 729, 35 767, 40 360 et 39 290 morts. Forte baisse des tests positifs et du nombre de morts, cette semaine le plus bas chiffre de morts depuis 81 semaines que je fais ces calculs, à nouveau 4000 de moins que la semaine dernière, où l’on avait déjà battu le record ! L’épidémie se termine mais les nazis du covid persistent à terroriser la population, dont une bonne proportion persiste à adhérer à la secte… Chiffres d’autant plus sidérants que j’avais noté la semaine dernière aux États-Unis un rattrapage de 14 500 morts sur une journée, qui soit a été nivelé dans les données, soit cache une baisse encore plus énorme…
 Le 14 avril, 104e jour de recoronaquista. Piscine, 56 longueurs. J’ai eu un entretien au rectorat ce matin, qui m’a stressé au maximum et pris beaucoup de temps depuis une semaine, l’une des pires semaines de ma vie, ayant appris cette convocation le lendemain de la nouvelle du suicide de mon ami Serge. J’en rends compte dans cette brève. Entrevue de Frédéric Asselineau hier sur TV Finance (que je ne connaissais pas) : « Faire barrage à Macron », génial et bref (20 minutes), chose rare avec Asselineau (mais il est tellement passionnant…). Je vous recommande la lecture de cet article de Michel Onfray « Tout journalisme est propagande », à partir de la p. 75 sur ce lien. Il s’y livre à une étude de cas d’un mensonge d’État, un véritable complot pour diaboliser le FN avec l’affaire de la profanation du cimetière juif de Carpentras en 1990, faussement attribuée au Front national (dans la 2de partie de l’article). Macron tire sur la même vieille ficelle, et ça marche parce que des tas d’amis tombent dans le panneau et s’apprêtent à s’abstenir, c’est-à-dire à favoriser la réélection du psychopathe de l’Élysée.

 Le 15 avril, 105e jour de recoronaquista. Piscine, 56 longueurs. Article génial que France-Soir (ou autres) n’a pas eu le courage de publier : « Le lobby LGBT ne touche pas l’Élysée ». J’ai publié un gros article sur le 2e tour que je n’aurais pas pensé faire si l’intellignetsia ne nous avait ressorti la recette rancie de lhydre de l’extrême drouâteuh : Macron vs Le Pen : La Peste ou l’Eczéma ?. Et – riche journée – le premier épisode de « Ça restera dans les anales. » La minute nécessaire de Jean-Brichèle. La vidéo est pourrie, je vous préviens : le bricolage et l’âge de Brichèle sont les fertiles mamielles de Coccyc Grue ! Mais goûtez la substantificque moelle en elle enclose !


 Le 16 avril, 106e jour de recoronaquista. Piscine, 56 longueurs. Extraordinaire recension par Marcel D, le media en 4-4-2 des « plus délirantes sanctions contre la Russie ». Notre Brichèle est à l’honneur. J’ai fait un tour avec Mimi Makrell à la manifestation des abrutis « antifa » à Nation, mais ça sentait trop le n°5 de chez Dardmalin, alors nous nous sommes rabattus sur la rassemblement statique de Philippot place Fontenoy. Jean-Brichèle a tourné les deux prochains numéros de sa minute nécessaire, à Nation et place Fontenoy. Ça sentait un peu la fin de fête, mais on ne lâche rien comme dit l’autre. La minure nécessaire de Jean-Brichèle épisode 2 est en ligne, et le générateur d’URL de Youtube l’a malicieusement fait terminer par « LFI » ! Vous y trouverez une révélation exclusive : Marine Le Pen serait née homme, et les preuves irréfutables comme il se doit ! Et pourquoi la brigittologie ne serait-elle pas soumise à l’égalité de traitement en temps de campagne ?


 Le 17 avril, 107e jour de recoronaquista. Piscine, 56 longueurs. Vous vous rappelez l’article d’Onfray sur la fake news de Carpentras. J’ai cru que ce traître vaxinolâtre se rachetait une vertu, mais j’ai vite déchanté. Dans le même numéro, il confiait à un certain « Alexander Samuel », qui dans le civil, je cite « enseigne les mathématiques et la science dans un lycée professionnel du sud de la France » (traduisez « est tellement nul à chier au niveau scientifique qu’il n’a même pas eu le capes de maths, alors que même l’agregation est donnée »), le soin de cracher à nouveau sur le Pr Raoult, qui pourtant n’a pas besoin de Front populaire pour ça. Je rappelle que le traître Onfray a fait la promo de sa « Revue de Michel Onfray » dont le logo est constitué des lunettes de Michel Onfray, en s’affichant à côté du Pr Raoult, puis une fois sa revue lancée, lui a enfoncé un poignard dans le dos. Voici donc l’article de ce prof de maths en lycée pro contre la star mondiale de la microbiogie : « Revues scientifiques : la guerre des influences ». Vous remarquez que dans tout l’article, Didier Raoult est présenté comme le seul et unique médecin au monde à croire en l’hydroxychloroquine. Bref, Onfray a dû toucher je ne sais quoi pour confier à de si frêles seconds couteaux le soin d’assassiner son « ami ». Marine Le Pen récidive à vouloir « koikilenkout » non seulement réintégrer les soignants suspendus, mais leur verser leurs salaires que macron leur a volés. Décidément, c’est une nazie ! « Je suis musulman et je voterai Marine Le Pen », par Tarik, sur Le Courrier des Stratèges (13 avril). Voici un tract spécialement destiné à réinformer ceux qui croient encore à la fable du « Le Pen raciste », à diffuser : « Je n’aurais jamais cru que je voterais un jour pour Marine le Pen », Ahmed, Paris.

« Je n’aurais jamais cru que je voterais un jour pour Marine le Pen ». Tract à diffuser.
© anonyme

Hier au rassemblement des Patriotes, Charles Gave nous a mis en garde : « Macron, c’est la guerre ! ». Nous avons tourné les épisodes 4 et 5 de la « Minute nécessaire de Jean-Brichèle ». Énorme boulot, dont nos chers amis lecteurs ont la grande amabilité de remarquer tous les petits défauts. Heureusement, nos ennemis, eux, voient les qualités !

Le Pass Vaccinal : Ne leur pardonnez pas… Ils savent très bien ce qu’ils font.
La Passion revue et corrigée par Dadou
© Dadou


 Le 18 avril, 108e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs. Voici le dernier Point de situation Covid du 16 avril 2022 du Gal Delawarde. Sa conclusion : « Une centaine de pays n’ont pas enregistré un seul décès la semaine dernière, et ce nombre de pays sortis de l’épidémie ne fait que croître, semaine après semaine. L’Europe, pourtant très vaccinée est en retard dans sa marche vers la fin de l’épisode épidémique en cours. Elle restera probablement l’épicentre de l’épidémie jusqu’au terme de celle ci. Elle déclare encore, à elle seule, la moitié du nombre des décès déclarés dans le monde. Mais ce nombre diminue très vite. » Parti pour tourner les épisodes 5 et 6 de la « Minute nécessaire de Jean-Brichèle », je me rends compte que j’ai oublié la perruque. Impossible d’en acheter une en ce lundi de Pâques. Cela fait partie des 1000 emmerdements qui font qu’on a envie de baffer les « amis » qui lorsqu’on a enfin publié la vidéo, vont vous chercher la petite bête. « Dis, t’étais où toi pendant qu’on donnait toute notre énergie pour virer le psychopathe de l’Élysée ? Ah, t’avais poney, Ok ! »

Ingrid Courrèges publie un nouveau clip excellent : « C’est toi qu’on T’EMMERDE, affectueusement ! ».


 Le 19 avril, 109e jour de recoronaquista. Voyez le dernier Zapping de Yoyo, toujours bien dans le mille. François Asselineau propose une émission très documentée : « Que faire pour le 2e tour de l’élection présidentielle ? ». Je serai présent le jeudi 21 avril à la soirée de clôture de l’exposition « Où est Jean-Michel ? », par Elisabete Cargnello à la galerie 18 bis, 6 place de l’Assommoir, Paris XVIIIe (tout près du M° Barbès), de 19 h à 21 h. Venez nombreux, si possible avec votre perruque jaune ! Nous tournerons le 8e épisode de la « Minute nécessaire ». Pierre Lécot publie une intéressante tribune reposant sur des analyses statistiques du vote au 1er tour par catégories : « Macron contre Le Pen : les trouillards contre les perdants ». Didier Raoult publie sa vidéo hebdomadaire intitulée « Tais-toi Marseille ».
 Le 20 avril, 110e jour de recoronaquista. Levée du corps à la morgue de Paris pour mon ami Serge. Pas de cérémonie, nous sommes 6 présents. Le veuf se répand en sanglots et embrasse le corps. Le thanatopracteur a fait de son mieux pour dissimuler les effets de la pendaison. Il était devenu séropositif sur le tard, ayant contracté ça avec les seringues alors qu’il y avait toujours échappé dans le milieu homo. Du coup je me suis félicité de la loi récente qui a abrogé l’interdiction des toilettes funèbres pour les séropos. Dans son cas, ç’aurait été terrible à voir. Les oreilles sont rouges et une trace brune fait un collier, mais on reconnaît Serge, avec un étrange sourire qui fait ressortir son air slave. On cloue le cercueil, et je me retrouve seul dans le fourgon à l’accompagner au crématorium du Père-Lachaise, où le veuf n’a pas souhaité de cérémonie, donc la crémation aura lieu à la sauvette. Je fais quelques pas dans le cimetière, je passe devant la tombe d’Oscar Wilde. Le moral n’est pas au mieux, mais on fait avec. Je fais mes repérages sur les lieux des deux derniers tournages de notre série. Tatiana Ventôse est excellentissime pour dégonfler la baudruche de macron et de l’oligarchie qui le soutient (18 avril). Elle n’est pas si jeune qu’elle le paraît : elle a 34 ans. C’est une des rares qui, comme moi ne dit pas « Votons contre macron » mais « Votons pour Marine Le Pen ». Elle défend le peuple, l’autre défend les milliardaires. Xavier Azalbert revient sur la malheureuse interview de Mélenchong, le dictateur de Corée du Nord qui déclarait en 1991 que « Aujourd’hui, le seul parti qui réhabilite la politique, c’est le Front national. ». Eh oui, ce traître traîne cette casserole au cul : une fois dans sa vie il a dit ce qu’il pensait. Je tombe sur une vidéo de Marine Le Pen interviewée par Guillaume Pley le 15 avril. Elle est très sympathique, pour une fois qu’elle n’est pas interrogée par un commissaire politique mais par un vrai journaliste. J’avoue que je n’ai jamais écouté cette femme, en dehors du débat du 2e tour de 2017, car en fait je m’intéresse très peu à la politique, eh bien je la trouve humaine, tout simplement. À l’opposé du robot psychopathe macron. Une chanson parodique que j’avais ratée se paie la tronche d’Annie Dingo sur l’air de « Tango, tango », tandis que les Goguettes se paient Pécheresse sur un air de Renaud. Notre épisode du jour nous mène du côté de la République pour une séquence nostalgique.

Nouveau point statistique sur les chiffres du 19 avril. Le point de comparaison est le mardi 12 avril. France : Le record à 500 000 est bien derrière nous, mais on y retourne avec la grippette omicron bis ; hier nous avons eu 25 500 tests positifs (au lieu de 191 000 mardi dernier, ça sent le réajustement), avec un taux de 31,6 % de positifs au lieu de 32 %. Que de temps et d’argent dilapidés pour un gros rhume ! Le nombre d’hospitalisations / réanimations augmente à 25 277 / 1681 au lieu de 24 693 / 1644. Réseau Sentinelles : sur la semaine 15, le taux d’incidence des cas d’IRA dus au SARS-CoV-2 vus en consultation de médecine générale baisse à 77 cas pour 100 000 habitants contre 84 cas en semaine 14 (taux consolidé contre 93 en taux brut). Étonnant comme ce truc qui disparaît au niveau mondial augmente dans les pays où l’on a imposé l’injection à fond la caisse… et où il y a des élections qui nécessitent de continuer à terroriser les vieux. Mais expliquez ça à des mougeons !
Nombre total de cas et de morts au niveau mondial selon les chiffres de la John Hopkins University (arrêté le mardi 19 avril à 19 h) : 505 371 767 tests positifs et 6 201 434 morts (au lieu de 499 748 065 tests positifs / 6 181 560 morts). Progression comparée sur les 82 dernières semaines (dans l’ordre) : 5 623 7020 tests positifs et 19 874 morts (cela nous donne une mortalité en légère baisse de 0,35 % contre 0, 36, 0,27, 0,38, 0,32, 0,46, 0,56, 0,55, 0,47, 0,4, 0,3, 0,24, 0,26, 0,37 et 0,77 % les 12 semaines précédentes) au lieu de 6 579 080, 10 421 726, 9 659 773, 12 503 972, 12 288 649, 10 541 162, 10 792 824, 12 651 668, 15 940 369, 18 563 386, 23 439 185, 24 890 721, 20 281 933, 17 957 550, 11 432 998, 4 807 749, 4 382 375, 4 080 711, 4 229 567, 4 334 791, 3 426 322, 3 433 219, 2 967 873, 2 945 618, 2 852 739, 2 972 473, 3 071 703, 3 168 940, 3 762 147, 3 945 063, 4 073 570, 4 633 442, 4 659 151, 4 571 695, 4 256 229, 4 326 883, 3 851 445, 3 550 478, 3 317 989, 2 769 366, 2 661 932, 2 521 495, 2 652 817, 2 897 940, 3 401 427, 3 688 502, 4 613 589, 5 362 000, 5 727 525, 5 683 775, 5 417 095, 4 937 900, 4 143 349, 3 916 462, 3 452 036, 3 105 304, 2 712 725, 2 719 107, 2 603 055, 2 669 865, 3 025 984, 3 612 294, 4 149 529, 4 549 652, 5 270 585, 4 347 427, 3 962 711, 4 604 473, 5 262 989, 4 332 311, 4 075 691, 4 174 965, 4 419 923, 3 543 210, 3 563 773, 3 292 377, 2 375 717, 2 288 953, 2 064 243 et de 2 375 717 tests positifs, et de 24 058, 28 220, 32 078, 48 160, 39 289, 48 629, 60 881, 70 082, 75 628, 74 417, 70 542, 61 166, 49 135, 46 573, 41 781, 44 673, 48 609, 49 833, 53 151, 50 873, 51 761, 49 864, 52 958, 48 876, 50 625, 48 078, 49 669, 52 696, 55 139, 60 138, 59 354, 68 784, 66 157, 69 230, 69 543, 64 199, 70 600, 71 876, 54 759, 59 394, 54 920, 56 720, 60 933, 74 866, 187 561, 76 335, 82 552, 85 634, 90 054, 93 380, 89 858, 84 140, 86 193, 68 078, 68 313, 62 375, 57 960, 63 223, 63 419, 66 966, 81 496, 86 236, 95 194, 101 435, 93 351, 94 336, 78 021, 72 300, 85 575, 75 109, 75 708, 71 900, 71 123, 69 301, 53 917, 45 367, 43 802, 33 729, 35 767, 40 360 et 39 290 morts. La baisse se poursuit régulièrement, avec le plus bas chiffre de morts depuis 82 semaines que je fais ces calculs, à nouveau 4000 de moins que la semaine dernière, soit davantage en pourcentage ! L’épidémie se termine mais les nazis du covid persistent à terroriser la population, dont une bonne proportion persiste à adhérer à la secte… Le dernier bilan mensuel du Gal Delawarde confirme cette tendance et la fin annoncée de l’épidémie que seuls les pays riches vaxinés maintiennent de façon artificielle, alors qu’il n’y a plus rien dans les pays peu ou pas injectés, par exemple en Inde, 31 morts par jour sur les dix derniers jours, grâce à l’ivermectine, alors que le criminel veran continue à marteler sans qu’un putain de journaliste ne lui rentre ça dans les dents, que l’hydroxychloroquine est nocive et que « plus personne » n’en parle ! C’est vrai que ce psychopathe joue son passage direct du ministère à la prison de la Santé.


 Le 21 avril, 111e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs. Cette nuit j’ai fait un esclandre dans un bus. Une escouade de 7 ou 8 membres de la police RATP (tous blacks ou arabes) a fait descendre du bus tous ceux qui n’avaient pas de masque. J’ai dégainé trop tard pour en filer un à un gars. Ils n’ont pas contrôlé les titres de transport. Génial, le responsable qui a eu cette initiative (je n’avais jamais vu ça). Ils n’ont pas verbalisé les gens, juste leur faire perdre une demi-heure pour attendre le prochain bus. J’ai pris à partie les passagers : « Cette opération est juste un rappel pour que vous votiez Marine Le Pen dimanche pour virer le fasciste Macron d’extrême centre qui a mis en place ce délire, et pour que la police retrouve sa vraie fonction de lutter contre la délinquance ; n’écoutez pas Mélenchon qui est Alzheimer et confond Marine avec son père ». Du coup évidemment les types m’ont fait sortir du bus et m’ont fait la leçon, mais je pense qu’ils pensaient à 95 % comme moi, et il n’est pas exclu que j’aie raison, que ce soit une opération volontaire en ce sens (sans aucun PV). En 5 minutes de Vélib j’étais rendu chez moi, mais content d’avoir peut-être inversé quelques votes. Excellent best-of des macronades les plus pitoyables, brigittegate inclus. Et Marcel nous en fait un d’anthologie. Je suis très étonné d’entendre l’écrivain normalien homo Édouard Louis ne pas se plier à la figure obligée de toutes les putes macronistes, les putes artistes, les putes pédé & les putes profs, prendre parti contre macron et pour le peuple. Un people gay qui se souvient du peuple, putain que c’est rare. Bien évidemment, la vidéo n’est pas du tout référencée. Nous avons tourné ce qui je pense sera notre meilleure capsule sur les 10, lors du décrochage de l’expo d’Elisabete Cargnollo, en plus d’un reportage de LDC News, qui je pense sera pas mauvais. Francis Lalanne nous refait une vidéo sur LDC News : « Pour faire barrage à Macron ». Très honoré, car nous sommes le sujet suivant de la même agence ! Il y a tellement de trucs géniaux qui sortent dans la dernière ligne droite, que je n’ai pas le temps de tout voir. La conférence de presse de Didier Raoult semble un must. Il dit aux journalistes des choses que nous connaissons déjà, nous complotistes. Il m’émeut profondément quand il explique qu’il a toujours refusé de transmettre les résultats d’un test VIH par Internet, pour éviter les risques de fuite. François Asselineau nous donne encore une heure sur France-Soir.


 Le 22 avril, 112e jour de recoronaquista. Piscine, 56 longueurs. Profession gendarme reprend nos capsules 7 et 8, avec comme souvent sur ce site des commentaires étonnants de gens qui semblent avoir regardé en diagonale le contenu ! Voici le reportage de LDCNews :

Excellent article de Causeur : « Ne votez pas pour Mme Le Pen » (Causeur se joint à l’ensemble de la presse française et apporte sa modeste contribution à la quinzaine anti-fasciste.) Christian Combaz nous fait un petit hors-série de 9 minutes : « Désormais les brassards fascistes se portent sur le nez ».


 Le 23 avril, 113e jour de recoronaquista. Voici notre 10 e et dernier épisode. C’est de la bombe ! Je suis épuisé, mais j’ai fait mon devoir, et j’ai fait un truc – grâce à Marie-Line – que je n’aurais jamais imaginé faire dans ma vie il y a un an. Pas de piscine à cause de tout ce qu’il y avait à faire et des à-côtés.


 Le 24 avril, 114e jour de recoronaquista. Piscine, 56 longueurs. C’est le grand jour. Petit rappel : en 2017, les sondages de l’entre deux tours se trompaient en gros de 4 à 7 points en plus en ce qui concerne le score de Marine Le Pen (ils lui donnaient de 37 à 41 % alors qu’elle ne fit que 34.) Donc même si l’éborgneur est donné gagnant avec une marge importante, on est dans la marge d’erreur effective de la dernière élection. Alors on vote, et on cause après ! Un clip de 5 minutes « 500 Bobos contre des fachos ? » règle leur compte aux cultureux ultra-subventionnés qui pissent sur nous. Je suis allé voter plus tôt ce matin, très peu d’attente dans mon bureau, bien plus dans le bureau où je croyais avoir deux procurations. Or on m’apprend que je ne peux en avoir qu’une, que deux c’était une promo spécial covid. En plus je ne me souvenais pas du nom de jeune fille de mon amie (c’était un couple hétérosexuel, j’ai d’étranges fréquentations). J’ai vérifié l’info : on ne peut effectivement pas avoir 2 procurations, sauf de l’étranger, ce qui n’explique pas que mes amis m’aient dit qu’ils m’avaient donné procuration tous les deux ; cela aurait dû être impossible pour qu’elle puisse changer de mandataire. Donc si Marine perd d’une voix, ce sera encore un procès à faire !
 Le 25 avril, 115e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs. Bon, une énorme claque dans la gueule. Les Français ont préféré reconduire l’éborgneur. Il y a bien sûr des points positifs et des points négatifs. J’y consacre un article entier. J’en ai profité pour évoquer la pétition des 500 artistes bobos du Parisien en soutien à macron et en haine de Le Pen et du peuple. Certes il y a des faux artistes de merde, mais d’énormes déceptions aussi, des gens que je n’irai plus jamais voir ni au cinéma ni au théâtre, ils pourront se brosser : Philippe Caubère, Charlélie Couture, Luchini… Il faut imprimer la liste. Le truc qui tue sous la plume de ces apparatchiks de la macronie, c’est « SANS ILLUSIONS, SANS HÉSITATIONS ET SANS TREMBLER », en lettres capitales. Putain les héros, on sent qu’ils auraient enfourché leur vélo sans hésitation pour rejoindre la France Libre « sans trembler » dès le 19 juin 1940 ! Je relève même Stéphanie Bataille, qui nous a cassé les couilles avec ses larmes sur son père que Macron lui a interdit de voir, et qui appelle à voter pour cette ordure.
 Le 26 avril, 116e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs. Témoignage du Dr Grégory Pamart menacé d’être radié pour crime d’avoir soigné. En plus il est magnifique ! Vidéo du mardi de Raoult : « De la vérité en science ». Il évoque un virus semblable à un rhume, et beaucoup de gens qui ne se font pas tester pour éviter qu’on leur casse les couilles (enfin il cause pas comme ça). J’ignore comment il peut garder son sérieux à parler de telles billevesées. Laurent Toubiana est invité d’André Bercoff ce midi pour son livre Covid-19 - les leçons d’une épidémie. Une amie médecin résistante vient de se voir signifier sa suspension. Elle continuait à exercer grâce à un certificat de cont re-indication au vaxin, mais ça n’a pas traîné, juste après la réélection d’Adolf, zou ! Heureusement elle est à l’âge de a retraite, mais voilà encore un excellent médecin rayé de la carte, et des listes d’attente pour les rendez-vous qui s’allongent de plus en plus. Mais un Pascal Praud, pourtant un peu ouvert, vient de déclarer en recevant le Dr Pamart (cf. ci-dessus) que « 99 % des médecins » étaient favorables à cette injection. Tu parles !
 Le 27 avril, 117e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs. Un article publié par Médiapart hier 26 avril sous la plume de Fanny Marlier (à lire ci-dessous) laisse rêveur : il s’agit d’une longue investigation sur un fait mineur : la « Première dame » serait intervenue et aurait obtenu une inspection d’un enseignant après avoir reçu une lettre d’une mère de famille. Comme l’explique l’ex-rectrice longuement interrogée, il n’y a rien là que de banal, d’autant qu’il s’agissait d’une « inspection conseil », et que l’inspectrice aurait pris soins de noter sur son rapport que ladite inspection avait été provoquée par une intervention de qui vous savez. Il conviendrait de s’interroger sur les motivations du criminel Edwy Plenel (qui a du sang serbe sur les mains) de fournir à son lectorat cette paille alors qu’il discrédite la forêt de poutres digne de la charpente de Notre-Dame que constitue l’affaire Chibritte. Le bobo lecteur aura sa dose homéopathique d’anti-macronisme après avoir reçu deux vaxins et quatre boosters d’anti-lepénisme. Cela me rappelle ma citation favorite de Bourdieu (que je devrais mettre en exergue de ce site) : « si l’on emploie des minutes si précieuses pour dire des choses si futiles, c’est que ces choses si futiles sont en fait très importantes dans la mesure où elles cachent des choses précieuses ». Quelle belle inspection aurait pu et dû recevoir Chibritte dans les années où elle a pratiqué le détournement de mineur ! Et Médiapart se scandalise de son zèle à soutenir des mineurs qui se plaignent d’un prof de français un peu trop sec !

Le cabinet de Brigitte Macron déclenche l’inspection d’un professeur de français, Fanny Marlier, Médiapart, 26 avril 2022.
© Médiapart

Nouveau point statistique sur les chiffres du 26 avril. Le point de comparaison est le mardi 19 avril. France : Le record à 500 000 est bien derrière nous, mais on y retourne avec la grippette omicron bis ; hier nous avons eu 97 500 tests positifs (au lieu de 25 500 mardi dernier, mais c’était sans doute un accident comptable, il faut partir de 191 000 le mardi précédent), avec un taux de 28,65 % de positifs au lieu de 31,6 %. Que de temps et d’argent dilapidés pour un gros rhume ! Le nombre d’hospitalisations / réanimations baisse légèrement à 24 703 / 1667 au lieu de 25 277 / 1681 (des gens qui pour la plupart n’ont aucun symptôme de Covid). Réseau Sentinelles : sur la semaine 16, le taux d’incidence des cas d’IRA dus au SARS-CoV-2 vus en consultation de médecine générale baisse à 62 cas pour 100 000 habitants contre 65 cas en semaine 15 (taux consolidé contre 77 en taux brut). La baisse se poursuit, et cela va avec ce temps pourri sur la France.
Nombre total de cas et de morts au niveau mondial selon les chiffres de la John Hopkins University (arrêté le mardi 26 avril à 21 h30) : 510 620 922 tests positifs et 6 224 259 morts (au lieu de 505 371 767 tests positifs / 6 201 434 morts). Progression comparée sur les 83 dernières semaines (dans l’ordre) : 5 249 155 tests positifs et 22 825 morts (cela nous donne une mortalité en hausse de 0,43% contre 0,35 %, 0,36, 0,27, 0,38, 0,32, 0,46, 0,56, 0,55, 0,47, 0,4, 0,3, 0,24, 0,26, 0,37 et 0,77 % les 13 semaines précédentes) au lieu de 5 623 7020, 6 579 080, 10 421 726, 9 659 773, 12 503 972, 12 288 649, 10 541 162, 10 792 824, 12 651 668, 15 940 369, 18 563 386, 23 439 185, 24 890 721, 20 281 933, 17 957 550, 11 432 998, 4 807 749, 4 382 375, 4 080 711, 4 229 567, 4 334 791, 3 426 322, 3 433 219, 2 967 873, 2 945 618, 2 852 739, 2 972 473, 3 071 703, 3 168 940, 3 762 147, 3 945 063, 4 073 570, 4 633 442, 4 659 151, 4 571 695, 4 256 229, 4 326 883, 3 851 445, 3 550 478, 3 317 989, 2 769 366, 2 661 932, 2 521 495, 2 652 817, 2 897 940, 3 401 427, 3 688 502, 4 613 589, 5 362 000, 5 727 525, 5 683 775, 5 417 095, 4 937 900, 4 143 349, 3 916 462, 3 452 036, 3 105 304, 2 712 725, 2 719 107, 2 603 055, 2 669 865, 3 025 984, 3 612 294, 4 149 529, 4 549 652, 5 270 585, 4 347 427, 3 962 711, 4 604 473, 5 262 989, 4 332 311, 4 075 691, 4 174 965, 4 419 923, 3 543 210, 3 563 773, 3 292 377, 2 375 717, 2 288 953, 2 064 243 et de 2 375 717 tests positifs, et de 19 874, 24 058, 28 220, 32 078, 48 160, 39 289, 48 629, 60 881, 70 082, 75 628, 74 417, 70 542, 61 166, 49 135, 46 573, 41 781, 44 673, 48 609, 49 833, 53 151, 50 873, 51 761, 49 864, 52 958, 48 876, 50 625, 48 078, 49 669, 52 696, 55 139, 60 138, 59 354, 68 784, 66 157, 69 230, 69 543, 64 199, 70 600, 71 876, 54 759, 59 394, 54 920, 56 720, 60 933, 74 866, 187 561, 76 335, 82 552, 85 634, 90 054, 93 380, 89 858, 84 140, 86 193, 68 078, 68 313, 62 375, 57 960, 63 223, 63 419, 66 966, 81 496, 86 236, 95 194, 101 435, 93 351, 94 336, 78 021, 72 300, 85 575, 75 109, 75 708, 71 900, 71 123, 69 301, 53 917, 45 367, 43 802, 33 729, 35 767, 40 360 et 39 290 morts. Légère baisse du nombre de tests positifs, légère hausse du nombre de morts. Je pense qu’il n’y a plus rien au niveau mondial, sauf dans les pays coronazis comme le nôtre, et qu’il faut s’attendre à un plateau où à cause des injections, le virus va s’auto-entretenir tant que l’on n’arrivera pas à faire taire les coronazis.


 Le 28 avril, 118e jour de recoronaquista. Publication (ci-dessus) de l’épisode 1 de la nouvelle production des Perruques jaunes que nous avons tourné hier et que Mimi a monté aujourd’hui (un boulot énorme !) : « Au pays de Jean-Briche… » Les Caquets de Mimi Makrell & Jean-Brichèle : « Dévaxiner & Dévoter ». Faites circuler ! J’achève de lire les N° 505 & 506 de Faits & Documents, consacrés l’un à Didier Lallement, d’origine modeste mais arrivé au sommet de l’État grâce au réseau franc-maçon (attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, ce n’est que du factuel), l’autre à Valérie Pécresse, celle qui prononce des discours devant des aréopages cosmopolites et canins ! (mais je découvre qu’elle parle japonais en plus de russe). On m’a envoyé une coupure de presse de janvier 2022 qui fait involontairement écho à l’affaire Chibritte : « Deux-Sèvres : une enseignante condamnée pour atteinte sexuelle sur un élève ». Il faut noter que dans ce cas la différence d’âge est moindre, ce qui peut passer pour circonstance atténuante, sans parler de son sexe de naissance. Les faits datent de 2002 à 2007, et l’accusée est désignée comme « trentenaire », ce qui laisse supposer qu’elle était très jeune à l’époque. Voici le verdict, qui peut sembler clément : « Le tribunal a condamné l’enseignante à deux ans de prison totalement assortis d’un sursis. Il a constaté l’inscription de celle-ci au Fijais, le fichier des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes. L’enseignante devra par ailleurs indemniser sa victime à hauteur de 10.000 € et s’acquitter de l’ensemble des frais d’avocats, soit 1.200 € », sauf qu’il n’est pas précisé si l’enseignante a été rayée des cadres en parallèle. Je prends quelques jours de vacances bien mérités ; ma production sera donc en mode lever le pied !
 Le 29 avril, 119e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs. Intervention de Xavier Poussard le 25 avril dans cette émission de Égalité & Réconciliation. Xavier Poussard a donc rendu public que Carlo Brusa a pris pro bono la défense de Natacha Rey, à condition qu’elle cesse de s’exprimer. Lui-même est victime d’un harcèlement fiscal et judiciaire, mais pas sur cette affaire, et il prépare un numéro spécial avec des révélations. Il faut patienter et laisser faire ceux dont c’est le métier, mais cela nous donne espoir que l’affaire éclate enfin au grand jour. Il ajoute que si on lit entre les lignes de Charles Gave, quand il dit que macron obéira aveuglément aux États-Unis, il fait allusion à sa vie privée, qui constituerait un moyen de pression. Didier Raoult est lui aussi l’objet d’un harcèlement administratif et judiciaire de la part de l’ANSM, qui « saisit la justice », à propos d’enculages de mouches, dans le seul but, bien évidemment, exactement comme dans l’affaire Chibritte, de permettre la publication d’articles aux titres infamants. Et pendant ce temps-là, les milliards d’euros de l’affaire McQuinesait : « circulez, y a rien à voir » ! L’association Bon Sens publie un article détaillé assorti de graphiques, qui va dans le même sens de l’article que j’ai écrit lundi, repris hier sur Profession Gendarme : « Des élections qui demandent une analyse détaillée ». Eh oui, les résultats dans les grandes villes sont « peu probables ». C’est marrant, quand j’écris ça avant tout le monde, tout le monde s’en fout ! Même dans l’anticovidisme, le star system sévit. France-Soir publie un bon article bref sur la panique causée chez les censeurs par le rachat de Twitter par Elon Musk « : L’oligarchie woke dépossédée de Twitter entre en panique ».
 Le 30 avril, 120e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs. L’affaire du jour est un nouveau pétard mouillé sorti par Médiapart : Coralie Dubost, l’ex-poule à veran-tan-plan qui pissait sur Raoult dans les médias en oubliant de préciser ce qu’elle était dans le lit du précité, aurait plongé sa mimine dans la caisse de l’Assemblé nationale pour se payer lingerie fine, manucure, week-ends à la plage, etc., bref, une petite fillonnerie cosmétique, pour continuer à nous faire croire à la révélation de croustillants dossiers macronistes, quand ce genre de croque-en-bouche a justement pour fonction de cacher les plats principaux qualifiés de faïkeniouzes. Et ces vétilles sont immédiatement reprises en boucle par la presse lécheuse d’anus de la macronie, ravie d’avoir pour rien du tout son brevet de critique de l’État. À se demander si ce petit dossier ridicule n’a pas été pointé du doigt par jupiter en personne pour faire croire à une sanction indirecte pour veran-tan-plan. Affaire McKinsey ? Affaire Kohler ? Affaire Alstom ? Affaire Chibritte ? Circulez, y a rien à voir !
 À partir du 1er mai, le tome 13 vous attend : L’apocalypse covidiste s’éternise (13) (mai-juin 2022).
 Retour au début de l’article. Si ce journal ne vous est pas paru inutile, faites tourner…

Lionel Labosse, augmenté entre le 1er mars et le 30 avril 2022.


© altersexualite.com 2022

Portfolio