Accueil > National-covidisme > Journal de la chute & décadence du national-covidisme : L’apocalypse (...)

État de mort clinique du délire national-covidiste

Journal de la chute & décadence du national-covidisme : L’apocalypse covidiste s’éternise (13), mai-juin 2022.

Mélencron & Machon sont dans un bateau. Chibritte tombe à l’eau ?

samedi 14 mai 2022, par Lionel Labosse

Si vous préférez Greta Thunberg à Louis Pasteur, vous n’avez pas apprécié mon journal de confinement, ni mon Journal de déconfinement (1) mai-juin, ni mon Journal de déconfinement (2) juillet-octobre, encore moins le Journal de reconfinement (1), octobre-décembre 2020, le Journal de reconfinement (2), janvier-février 2021, le Journal de reconfinement (6), mars-avril 2021, le Journal de reconfinement (7), mai - juin 2021 et le Journal de redéconfinement (8), juillet-août 2021, puis le Journal de vaxinofolie (9) (septembre-octobre 2021) et le Journal d’hybris macrono-véraniste (10) (novembre-décembre 2021), puis Vers l’apocalypse covidiste ? (11) (janvier-février 2022) et L’apocalypse covidiste traîne en longueur (12) (mars-avril 2022). Alors achevez votre infarctus en lisant ce 13e tome, mai-juin 2022, avec toujours une recension des meilleurs articles, et l’épluchage hebdomadaire des statistiques, jusqu’à la chute du macronistan et la recoronaquista, si cet enfer a jamais une fin. Vous pouvez commencer votre lecture au 1er mai, au 15 mai ou aller directement à la fin de l’article. Désolé pour les fautes d’orthographe et menues erreurs, car je n’ai pas le temps de relire ! Ah ! j’oubliais : comme un médecin – pardon, je reprends : comme un médecin honnête – qui déclare ses conflits d’intérêts, je déclare mes conflits d’intérêts pour que les choses soient claires et nettes : je suis raoultiste et fier de l’être. Cela veut dire en bon français que je suis un criminel de guerre nazi, que j’ai tué 6 millions de juifs, que chaque matin j’assassine une petite vieille, et sodomise deux petits garçons, bref, je suis « complotiste ». Donc vous voilà prévenus, vous pouvez tout de suite retourner lire vos sites collaborationnistes préférés, laissez-nous tranquilles et on se retrouvera à la coda. Si vous décidez de continuer la lecture, c’est que vous êtes aussi « complotiste » et que vous souscrivez aux 10 points de mon antisèche pour complotosceptiques. Vu la controverse, j’ajoute ici les trois liens les plus intéressants concernant la question de l’inutilité des masques : cv19.fr, Laissons les médecins prescrire & Résistance mondiale. Si vous voulez rejoindre les citoyens en lutte contre les covidistes qui ne cachent plus leurs desseins désormais, vous trouverez sur cette page une association proche de chez vous. Une ressource très utile est cette page de Patrick Martin (brionnais.fr) qui recense tous les articles marquants de la « Chronique de la Grande Guerre de la quinine et de ses dérivés ». Depuis le 12e tome, la chronique du #brigittegate, qui couvre la période décembre-février a fusionné avec ce journal. Le suspense est à son comble : qui de Mélencron ou de Machon tirera les marrons du feu ? À moins que ce ne soit la petite poule rousse ?


 Le 1er mai, 121e jour de recoronaquista. 158e jogging et 95e de reconfinement, à Sens, ce midi (eh oui, les piscines sont fermées le 1er mai, alors que de plus en plus de magasins sont ouverts, dans l’indifférence de la « gôche »). Le dernier datait du 24 mars ! Pas de souci sur le parcours, mais légères courbatures toute la journée, ce qui est plutôt bon signe. L’énarque Éric Verhaegue, que je tanne personnellement depuis des mois, a courageusement attendu la réélection de macron pour ENFIN avoir le courage de juste mentionner l’existence de notre affaire… Son article contient à peu près 0 information, et bien entendu pas un lien vers Pressibus. Que disais-je l’autre jour à propos de torchons et de serviettes, ou plutôt de star system ? Un paragraphe laisse rêveur sur l’entre-soi qui règne même dans la sphère, je veux dire la haute-sphère complotiste : « J’ai récemment organisé un dîner à la maison et, à ma grande surprise, les six convives que j’avais invités ce soir-là (et qui ne se connaissaient pas entre eux) ont spontanément parlé des détails révélés par Xavier Poussard sur la vie privée de Brigitte et d’Emmanuel Macron. Et j’ai brutalement mesuré l’impact politique que cette affaire avait sur l’opinion publique ordinaire en France. » Bon, cela dit, l’important est de savoir si une fois l’abcès percé après la bataille, d’autres courageux ouvriers de la 11e heure vont s’engouffrer dans la brèche. Après tout, ils y seront entre eux, pas emmerdés par l’odeur des gueux que nous sommes !

Brigitte Trans-proof-essor. Inclus dans ce coffret : un CAPES !
© anonyme / NBI


 Le 2 mai, 122e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs. Après un séjour roboratif, je rentre sur Paris. Je tombe sur un « communiqué officiel » de Natacha Rey daté du 26 avril, où elle parle de « son avocat » sans préciser qu’il s’agit dorénavant de Carlo Brusa, et prétend être persécutée, alors que nous savons par Xavier Poussard que c’est Carlo Brusa qui lui a demandé de se faire discrète. Les amies Marie-Charlotte et FloFlo la guerrière interprètent une chanson sur canapé « Battez-vous », parodie d’une chanson hyper-connue dont j’ignorais l’existence, « Battez-vous » de Brigitte, avec à la fin deux bogosses qui se roulent des pelles furieuses au lieu de se battre !
 Le 3 mai, 123e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs. Je suis très content de découvrir un article de Nicole Delépine qui développe ma réflexion sur la pouffe à Véran : « Le string de Coralie pour masquer le McKinsey de Véran ». Elle oublie juste de dénoncer les autres scandales que cache ce string. Le 30 avril, Didier Raoult avait été interviewé calmement (et en français) par une journaliste d’une chaîne chinoise. J’apprends par la bande que Éric Verhaegue, pour avoir publié enfin ce petit article où il ne nous apprend rien, est quand même harcelé par un chien de garde de la macronie (un type qui se prétend journaliste) qui semble payé pour ça. En allant à la piscine qui n’est pas la mienne, en vidange cette semaine, je colle un auto-collant (un seul) sur une affiche covidiste dans un magasin, et j’arrache une affichette covidiste sur le masque obligatoire devant une école élémentaire. Je me fais interpeller par deux flics en civil qui me cassent les couilles un moment. Je leur explique que j’ôte des affiches illégales et obsolètes. Je dis à celui qui avait l’air d’être le chef (plus jeune que l’autre que s’il a des enfants il devrait être content que ces obligations aient disparu. Il répond qu’il a des enfants vaxinés, et que si ces affiches sont inutiles ce n’est pas à moi de les enlever (je le l’ai juste décollée, je n’ai rien cassé). Il me demande de la remettre « au proviseur », ce qui s’avère impossible, la colle étant inactive sans doute depuis un an ou plus. Il sonne. Je lui fais remarquer que ce sont les vacances scolaires. Bref, ce pandore macroniste qui prétend avoir un enfant ignore cela et qu’une école a un directeur et non un proviseur. Je lui ai dit que dans ce quartier il ferait mieux de s’occuper de dealers et de voyous plutôt que de perdre son temps avec des gens qui paient leurs impôts et font du nettoyage urbain. Bref, depuis presque un an que je fais ça, c’est le premier flic bourrin de ce style que je rencontre. Il aura sans doute de l’avancement, c’est ce genre de poulets qu’affectionne l’amateur de repris de justice antillais au torse en sueur. Ironie du sort, le jour même, pendant que ce type s’occupait de mon cas, des collègues à lui étaient agressés à quelques dizaines de mètres. Il est sans doute très fier de sa journée. Moralité chers flics : laissez faire les trafiquants, et ne vous attaquez qu’aux « suprémacistes blancs » qui pullulent dans le quartier et menacent la tranquillité publique en pratiquant la liberté d’expression. Même les médias gouvernementaux sont obligés d’évoquer les recours de soignants contre la loi fasciste de macronescu-veran-tan-plan. Sinon nous adressons toutes nos condoléances à Mme la 1re Iel : « Brigitte Macron en deuil : son beau-frère est mort, elle rejoint les siens à Amiens ». Le Quotidien du médecin publie un article « Macron n’exclut pas la réintégration des soignants », surtout intéressant pour les commentaires des médecins abonnés. Un vrai changement de ton. Ils ont enfin compris qu’ils s’étaient fait enculer jusqu’au trognon (enfin tout en multipliant leurs revenus par 10 ou 20 pour les plus corrompus). La vidéo du mardi du Pr Raoult s’intitule « Providence et progrès ».
 Le 4 mai, 124e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs. Je suis en train de lire le livre de Charles Prats Cartel des fraudes (Ring, 2020). Parmi la flopée de fraudes himalayennes révélées par le magistrat et ignorées par le pouvoir sous prétexte que « ça ferait le jeu de l’extrême drouâteuh », je relève l’affaire « Une filière bien rodée pour les tuberculeux géorgiens » révélée par Le Parisien. Cela fait écho à la façon dont le Pr Raoult a été harcelé pour des affaires de recherche sur la tuberculose ou autres, où l’on est allé pinailler sur des vétilles, comme ceci : « Selon l’ANSM, les essais ont été engagés sans obtenir l’avis obligatoire d’un comité indépendant ni, parfois, le consentement de tous les patients examinés. C’est par exemple le cas de prélèvements rectaux réalisés au début des années 2010 sur des enfants atteints de gastro-entérite. Pour des dizaines d’entre eux, le consentement des parents manque à l’appel. » On parle d’autorisation des parents pour collecter du caca pour des recherches, dans un pays où l’on s’est passé de leur autorisation pour faire injecter des enfants d’un produit expérimental, et où une filière organisée nous coûte 13 millions par an pour soigner des étrangers ! Il faut saluer le médecin résistant Denis Agret qui a été lourdement sanctionné par l’armada coronazie pour délit de pensée libre. J’ai isolé le dialogue entre Carlo Brusa & Natacha Rey, extrait de « Tout sauf Macron » épisode 4/5, de Hayssam Hoballah, diffusé le 31 mars 2022. Ce dialogue prend tout son sens rétrospectivement quand on sait que Me Brusa est dorénavant l’avocat de Natacha Rey. Marc Doyer a annoncé le décès de son épouse Mauricette de la maladie de Creutzfeldt-Jakob contractée quinze jours après la deuxième injection Pfizer.
Nouveau point statistique sur les chiffres du 3 mai. Le point de comparaison est le mardi 26 avril. France : Le record à 500 000 est bien derrière nous ; hier nous avons eu 67 000 tests positifs (au lieu de 97 500 mardi dernier), avec un taux de 23,51 % de positifs au lieu de 28,65 %. Que de temps et d’argent dilapidés pour un gros rhume ! Le nombre d’hospitalisations / réanimations baisse enfin significativement, à 22 849 / 1498 au lieu de 24 703 / 1667 ; bref, même dans notre pays de vaxinateurs fous, la fin de cette fausse épidémie semble enfin en vue. Réseau Sentinelles : sur la semaine 17, le taux d’incidence des cas d’IRA dus au SARS-CoV-2 vus en consultation de médecine générale poursuit sa baisse à 43 cas pour 100 000 habitants contre 52 cas en semaine 16 (taux consolidé contre 62 en taux brut).
Nombre total de cas et de morts au niveau mondial selon les chiffres de la John Hopkins University (arrêté le mardi 3 mai à 18 h30) : 514 426 762 tests positifs et 6 238 869 morts (au lieu de 510 620 922 tests positifs / 6 224 259 morts). Progression comparée sur les 84 dernières semaines (dans l’ordre) : 3 805 840 tests positifs et 14 610 morts (cela nous donne une mortalité en baisse de 0,38 % contre 0,43, 0,35, 0,36, 0,27, 0,38, 0,32, 0,46, 0,56, 0,55, 0,47, 0,4, 0,3, 0,24, 0,26, 0,37 et 0,77 % les 14 semaines précédentes) au lieu de 5 249 155, 5 623 7020, 6 579 080, 10 421 726, 9 659 773, 12 503 972, 12 288 649, 10 541 162, 10 792 824, 12 651 668, 15 940 369, 18 563 386, 23 439 185, 24 890 721, 20 281 933, 17 957 550, 11 432 998, 4 807 749, 4 382 375, 4 080 711, 4 229 567, 4 334 791, 3 426 322, 3 433 219, 2 967 873, 2 945 618, 2 852 739, 2 972 473, 3 071 703, 3 168 940, 3 762 147, 3 945 063, 4 073 570, 4 633 442, 4 659 151, 4 571 695, 4 256 229, 4 326 883, 3 851 445, 3 550 478, 3 317 989, 2 769 366, 2 661 932, 2 521 495, 2 652 817, 2 897 940, 3 401 427, 3 688 502, 4 613 589, 5 362 000, 5 727 525, 5 683 775, 5 417 095, 4 937 900, 4 143 349, 3 916 462, 3 452 036, 3 105 304, 2 712 725, 2 719 107, 2 603 055, 2 669 865, 3 025 984, 3 612 294, 4 149 529, 4 549 652, 5 270 585, 4 347 427, 3 962 711, 4 604 473, 5 262 989, 4 332 311, 4 075 691, 4 174 965, 4 419 923, 3 543 210, 3 563 773, 3 292 377, 2 375 717, 2 288 953, 2 064 243 et de 2 375 717 tests positifs, et de 22 825, 19 874, 24 058, 28 220, 32 078, 48 160, 39 289, 48 629, 60 881, 70 082, 75 628, 74 417, 70 542, 61 166, 49 135, 46 573, 41 781, 44 673, 48 609, 49 833, 53 151, 50 873, 51 761, 49 864, 52 958, 48 876, 50 625, 48 078, 49 669, 52 696, 55 139, 60 138, 59 354, 68 784, 66 157, 69 230, 69 543, 64 199, 70 600, 71 876, 54 759, 59 394, 54 920, 56 720, 60 933, 74 866, 187 561, 76 335, 82 552, 85 634, 90 054, 93 380, 89 858, 84 140, 86 193, 68 078, 68 313, 62 375, 57 960, 63 223, 63 419, 66 966, 81 496, 86 236, 95 194, 101 435, 93 351, 94 336, 78 021, 72 300, 85 575, 75 109, 75 708, 71 900, 71 123, 69 301, 53 917, 45 367, 43 802, 33 729, 35 767, 40 360 et 39 290 morts. Baisse du nombre de tests positifs, baisse du nombre de morts. La courbe interrompue la semaine dernière sans doute à cause d’un nombre de morts ou de tests déclarés en paquet a posteriori a repris sa baisse continue qui va vers une disparition.


 Le 5 mai, 125e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs. Parution du 2e numéro de nos « Caquets ». Pas mal, non ? Nouvelle étude relayée par un article paru le 1er mai, qui démontre l’inutilité et la NOCIVITÉ du port du masque. Article très instructif publié par France-Soir : « Vijaya Gadde, l’avocate qui a transformé Twitter en organe de propagande ».

Chibritte Premier Ministre. Votez le 12 juin !
© anonyme / Perruques jaunes


 Le 6 mai, 126e jour de recoronaquista. Piscine, 56 longueurs. Voici une exclusivité « Perruques jaunes », à partager, car Iel le vaut bien ! Intervention du Pr Raoult ce matin sur Europe 1, dont un internaute a extrait 2 minutes de mise au point sur le vaccin et la Polio, à envoyer à ceux qui établissent un parallèle abusif entre l’injection covid Pfizer et les vaccins traditionnels dont celui contre la polio. Raoult est d’ailleurs monté à Paris, fait extraordinaire. Le voici chez André Bercoff aujourd’hui, pour un peu plus d’une demi-heure. Il évoque le pognon de dingue que s’est fait Pfizer sur le dos de cette fable du covid. À une question d’un auditeur sur les soignants suspendus, il répond en évoquant la différence entre « persévérance » et « persévération » (« la persévération peut être la persévérance de l’investigation en absence de nouvelle donnée ou au contraire l’absence de reprise de l’investigation en présence de nouvelle donnée. Dans ces deux cas la personne persévère (dans l’investigation ou dans son choix) alors qu’elle ne devrait pas. »). Excellente définition de la pathologie dont souffrent veran-tan-plan, macron, et derrière eux les journalistes et médecins de plateaux télé. Voici la nouvelle vidéo de la chanson de Francis Lalanne « La Gente Come Noi » réalisée pour Réaction 19. C’est pas pour nous vanter, mais Francis (que j’adore) fait moins de vues que nos petites vidéos ! Le Figaro se fend d’un article sur le livre de l’horrible covidosceptique antivax Laurent Toubiana
 Le 7 mai, 127e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs. Un procès en référé contre Pfizer aura lieu le 22 mai en région PACA, pour faire reconnaître les effets secondaires. J’ai terminé le livre de Charles Prats Cartel des fraudes (Ring, 2020). C’est très mal écrit et l’éditeur n’a fait aucun travail, ce qui prouve cependant que – hélas ! – aucun nègre n’a rendu la lecture agréable. Cependant on apprend des tas de choses, et notamment je crois que les fraudeurs en herbe se sont précipités sur le livre pour découvrir des voies qu’ils ignoraient. On découvre par exemple que les fraudes délirantes de professionnels de la santé dont on entend parler depuis des lustres sont toujours gobées alors qu’un logiciel rudimentaire permettrait de les débusquer. Il est question pour ne donner qu’un exemple, d’un médecin qui facture 150 consultations un premier mai ! Je suis déçu par une partie de la conclusion. En effet, après avoir démontré page après page que l’ensemble des politiciens, des journalistes & des hauts fonctionnaires, à de rares exceptions près, ont toujours fait tout leur possible pour laisser la fraude s’étendre & perdurer, pour en minorer la gravité et utiliser la gousse d’ail « extrême drouâteuh » pour disqualifier toute tentative d’agir, on s’attendrait à une conclusion en forme de dénonciation de ces corrompus et un appel à tout faire pour s’en débarrasser et se coltiner enfin le boulot. Or que nenni, Charles Prats ne voit aucune corruption dans le laxisme de ces braves gens. La seule solution qu’il propose, c’est le contrôle social avec l’identité biométrique instillée dans les cartes vitales. Histoire de culpabiliser et de fliquer encore plus les contribuables honnêtes. Or la mise en place des documents d’identité biométriques a-t-elle contribué à limiter l’immigration illégale et la fraude ? Il sait très bien que non. Donc nous serons toujours plus fliqués (nous) et les fraudeurs auront toujours open bar, avec un pourcentage dans la poche de ceux qui laissent faire ; ne vous inquiétez pas pour eux.
 Le 8 mai, 128e jour de recoronaquista. 159e jogging et 96e de reconfinement, canal de l’Ourcq, ce midi. Je dois me forcer à au moins un tous les 15 jours, pour éviter les courbatures de 4 jours. Article de Closer sur l’investiture d’Emmanuel Macron : « sa femme, Brigitte, et sa mère, Françoise, assorties en blanc pour l’occasion ». Et un Zapping spécial de Yoyo sur l’investiture, à pisser de rire ! Cet après-midi, nous avons tourné le 3e épisode de « Au pays de Jean-Briche ». On se professionnalise. C’est la première fois que j’ai écrit entièrement le scénario et le dialogue, ce qui ne nous a pas empêchés d’improviser, mais c’était plus structuré. Sortie le 12 mai.
 Le 9 mai, 129e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs. Bonne nouvelle, la pétition internationale sur le sujet de la vaccination des enfants et signée par 100 médecins français, a franchi le cap de la sélection pour passage en commission. Ce fut un travail de longue haleine pour obtenir ce résultat dont celui de Michèle Rivasi, députée européenne française et d’une équipe de femmes déterminées. On peut écrire aux députés de la Commission COVI pour exprimer le plus grand nombre de soutiens possibles à la pétition et attirer l’attention sur les carences des dossiers d’AMM et les données de pharmacovigilance, et suivre la session du 12 mai, de 9 h à 12 h. Le pape covidiste et mondialiste François, 85 ans, a l’air complètement ravagé. S’il pouvait dégager celui-là, ça serait une sacrée bonne nouvelle. Pourquoi s’accrochent-ils au pouvoir ces cancrelats ? Son prédécesseur a créé un précédent en démissionnant ; pourquoi ne pas le rejoindre dans un Ehpad spécial papes ? On pourrait y foutre aussi la reine d’Angleterre, Klaus Schwab, Soros et toute la clique ! Fanfan & Pénélope Fillon ont été jugés en appel (reste la cassation) à des peines assez lourdes (mais qui risquent de se traduire comme pour Sarko par un bracelet électronique ; ils vont fonder un club sélect). Un extrait de la cérémonie d’investiture de l’éborgneur est isolé sur Youtube, où l’on voit le « Jean-Michel Trogneux » de 2017 soi-disant identifié par les Dupont & Dupond du journalisme. Or la Chibritte passe devant sans le calculer, et le manu lui claque une bise rapide en passant, sans un mot, et le type est seul au monde, sans un membre de cette famille nombreuse récemment endeuillée pour lui tenir compagnie, cela alors même que ces Jean-Foutre savent bien que des milliers de « complotistes » guignaient cette émouvante scène familiale !
 Le 10 mai, 130e jour de recoronaquista. Profession Gendarme publie un article de Nexus sur un livre traduit de l’américain qui devrait cartonner : Aux origines de la « théorie du complot », de Lance deHaven-Smith. Interview retentissante de l’ex-députée macroniste Frédérique Dumas par André Bercoff, qui balance bien. J’avais raté un numéro de « Prune de secours » : « Rigide Macron le retour », qui date de janvier 2022 et donc reprend des hypothèses un peu datées dorénavant, avec toujours un fond je suis désolé de le dire, un peu homo/transphobe. J’ai eu une fausse joie en lisant le titre de cet article : « Affrontements en France : cinq morts, des coups de feu tirés depuis la résidence du Premier ministre ». Ah non merde, au Sri Lanka ! Témoignage bouleversant chez André Bercoff d’Adrien Bocquet, ancien fusilier de l’armée française, auteur de Lève-toi et marche grâce à la science. Il est d’ailleurs incroyable que Bercoff ne relance pas son invité, qui déclare avoir en sa possession des vidéos de crimes de guerre perpétrés par des nazis ukrainiens (« Azov ») sur des soldats russes prisonniers. La vidéo du mardi de Raoult s’intitule : « Épidémies : Modèles mathématiques ou astrologie ? ».

Dupont-Maserati : c’est Dupond & Dupont !
© anonyme


 Le 11 mai, 131e jour de recoronaquista. Le garde des sceaux Éric Dupond-Moretti est sous la menace d’un procès devant la Cour de justice de la République. Le journaliste de l’AFP qui signe l’article n’en profite pas pour rappeler que notre ami a pour habitude de faire ses petites emplettes de Maserati en espèces. Encore un article génial de Pierre Chaillot (Lécot) pour France-Soir sur « le scandale du Rivotril ». J’adore Pierre : « quand on ne soigne pas les gens, ils survivent moins bien, mais pire, quand on les euthanasie, ils ont tendance à mourir. » Les hommes sont mortels, or Socrate est un homme, donc Socrate est mortel ! Trêve de plaisanterie, on a tort de médire : les nazis facturaient la balle à la famille lors de la Shoah par balles ; veran-tan-plan ne fait pas payer l’ampoule de © Riverantril : c’est offert !
Nouveau point statistique sur les chiffres du 10 mai. Le point de comparaison est le mardi 3 mai. France : Le record à 500 000 est bien derrière nous ; hier nous avons eu 56 500 tests positifs (au lieu de 67 000 mardi dernier), avec un taux de 20,5 % de positifs au lieu de 23,5 %. Que de temps et d’argent dilapidés pour un gros rhume ! Le nombre d’hospitalisations / réanimations baisse encore significativement, à 20 499 / 1364 au lieu de 22 849 / 1498 ; bref, même dans notre pays de vaxinateurs fous, la fin de cette fausse épidémie semble en vue. En Italie ça baisse aussi beaucoup. Réseau Sentinelles : sur la semaine 18, le taux d’incidence des cas d’IRA dus au SARS-CoV-2 vus en consultation de médecine générale poursuit sa baisse à 30 cas pour 100 000 habitants contre 39 cas en semaine 17 (taux consolidé contre 43 en taux brut).
Nombre total de cas et de morts au niveau mondial selon les chiffres de la John Hopkins University (arrêté le mardi 10 mai à 18 h) : 518 223 144 tests positifs et 6 254 087 morts (au lieu de 514 426 762 tests positifs / 6 238 869 morts). Progression comparée sur les 85 dernières semaines (dans l’ordre) : 3 796 382 tests positifs et 15 218 morts (cela nous donne une mortalité en hausse de 0,40 % contre 0,38, 0,43, 0,35, 0,36, 0,27, 0,38, 0,32, 0,46, 0,56, 0,55, 0,47, 0,4, 0,3, 0,24, 0,26, 0,37 et 0,77 % les 15 semaines précédentes) au lieu de 3 805 840, 5 249 155, 5 623 7020, 6 579 080, 10 421 726, 9 659 773, 12 503 972, 12 288 649, 10 541 162, 10 792 824, 12 651 668, 15 940 369, 18 563 386, 23 439 185, 24 890 721, 20 281 933, 17 957 550, 11 432 998, 4 807 749, 4 382 375, 4 080 711, 4 229 567, 4 334 791, 3 426 322, 3 433 219, 2 967 873, 2 945 618, 2 852 739, 2 972 473, 3 071 703, 3 168 940, 3 762 147, 3 945 063, 4 073 570, 4 633 442, 4 659 151, 4 571 695, 4 256 229, 4 326 883, 3 851 445, 3 550 478, 3 317 989, 2 769 366, 2 661 932, 2 521 495, 2 652 817, 2 897 940, 3 401 427, 3 688 502, 4 613 589, 5 362 000, 5 727 525, 5 683 775, 5 417 095, 4 937 900, 4 143 349, 3 916 462, 3 452 036, 3 105 304, 2 712 725, 2 719 107, 2 603 055, 2 669 865, 3 025 984, 3 612 294, 4 149 529, 4 549 652, 5 270 585, 4 347 427, 3 962 711, 4 604 473, 5 262 989, 4 332 311, 4 075 691, 4 174 965, 4 419 923, 3 543 210, 3 563 773, 3 292 377, 2 375 717, 2 288 953, 2 064 243 et de 2 375 717 tests positifs, et de 14 610, 22 825, 19 874, 24 058, 28 220, 32 078, 48 160, 39 289, 48 629, 60 881, 70 082, 75 628, 74 417, 70 542, 61 166, 49 135, 46 573, 41 781, 44 673, 48 609, 49 833, 53 151, 50 873, 51 761, 49 864, 52 958, 48 876, 50 625, 48 078, 49 669, 52 696, 55 139, 60 138, 59 354, 68 784, 66 157, 69 230, 69 543, 64 199, 70 600, 71 876, 54 759, 59 394, 54 920, 56 720, 60 933, 74 866, 187 561, 76 335, 82 552, 85 634, 90 054, 93 380, 89 858, 84 140, 86 193, 68 078, 68 313, 62 375, 57 960, 63 223, 63 419, 66 966, 81 496, 86 236, 95 194, 101 435, 93 351, 94 336, 78 021, 72 300, 85 575, 75 109, 75 708, 71 900, 71 123, 69 301, 53 917, 45 367, 43 802, 33 729, 35 767, 40 360 et 39 290 morts. Stagnation à un niveau très bas. Le veran-tan-plan a annoncé que les masques ne seraient plus obligatoires dans les transports, mais seulement à partir de lundi prochain. Jusqu’à dimanche soir, ça sera toujours horriblement dangereux ! Je réfléchissais en discutant avec un étudiant dont je n’avais vu que les yeux depuis deux ans. En fait il est extrêmement beau ; c’est dommage d’avoir raté ça. En revanche j’ai vu aussi deux autres hommes qui m’avaient l’air ravissants à l’aune des yeux, et le reste m’a déçu ! On va donc mieux repérer les « golems » comme on dit. À Paris, où l’on vote à 95 % macron, ils sont majoritaires.

Journée internationale des infirmières, 12 mai 2022.
© Syndicat Liberté Santé.


 Le 12 mai, 132e jour de recoronaquista. Pas de piscine (fermée pour grève). C’est la journée internationale des infirmières. Est-ce que les coronazis qui nous tyrannisent vont en profiter pour les dé-suspendre ? Parution de notre épisode 3. Je suis particulièrement satisfait de la scène éponyme du « Fact-Shaker », que nous avions détachée pour la servir en apéritif.

Naissance d’un fil Telegram d’enquête brigittologique très select au nom bizarre : enquêteJMT. Nouvelle séance de travail avec Marie-Line pour notre clip « Encore 5 ans » dont la sortie est imminente (ci-dessous). Les chiffres covidistes montrent que le pourcentages de coton-tiges positifs est repassé sous les 20 %, et les personnes hospitalisées avec un coton-tige positif est repassé sous les 20 000.


 Le 13 mai, 133e jour de recoronaquista. Piscine, 56 longueurs. Rien de particulier en ce vendredi 13, mes trois conseils de classe ont eu lieu. J’avance sur un gros article Palmarès de la chanson anticovidiste.
 Le 14 mai, 134e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs. France-Soir publie un article sur un médecin assassin brésilien : « les paradoxes de l’infectiologue David Uip, encensé par la presse mais critiqué par les médecins qui prescrivent ».

 Le 15 mai, 135e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs. Le torchon Le Monde publie un articulet reconnaissant un crime de guerre ukrainien, où des prisonniers russes ont été abattus sommairement. Nous le savons depuis une semaine grâce à André Bercoff, mais ces journaputes s’en aperçoivent vaguement le 13 mai. Pour retrouver cet articulet signalé par Silvan Trotta, j’ai dû chercher longuement sur le site dudit torchon, et je vous invite à vérifier par vous-même : en cliquant sur « Guerre en Ukraine, vous aboutissez à une page sur laquelle, sans rire, pas moins de 3 articles sont consacrés à la « victoire de l’Ukraine à l’Eurovision ». Je dis bien dans la rubrique « Guerre » ! George Orwell, bonjour ! Je suis étonné par une vidéo de Nexus datée du 3 mai en soutien à Julian Assange, avec Cédric Villani, ex-député macroniste.
 Le 16 mai, 136e jour de recoronaquista. Piscine, 54 longueurs. Même un journal aussi « irréprochable » que Sud-Ouest fait mine de s’interroger sur les casseroles au cul d’une poignée de branquignols investis par Choupinet pour la députation. Le cas le plus grave est évoqué par France-Soir, il s’agit de Buon Tan, agent du Parti Communiste Chinois en France… Macron a achevé son crime de haute-trahison : donner Renault à la Russie sous prétexte de « sanction » !
 Le 17 mai, 137e jour de recoronaquista. Épreuve de Culture Générale de BTS partout en France et au lycée. Sujet pas trop difficile ni original. Ce soir, « La Vie Parisienne » d’Offenbach en formation réduite et en banlieue, interprété par mes amis. Le Maroc supprime les mesures covidistes sur son territoire pour favoriser le tourisme, malheureusement selon un article mal rédigé du Figaro, il faut croire que McKinsey France (enfin McRond) maintienne ces mesures débiles pour s’y rendre… Sud-Ouest a beau jeu de publier à nouveau un article de merde sur le couple Audoy, grâce aux myriades de crétins qui sont encore bloqués sur l’hypothèse Audoy dans l’affaire Chibritte, hypothèse pourtant abandonnée depuis des lustres par la synthèse Pressibus (qui collabore étroitement avec Xavier Poussard et me tient informé au quotidien de l’avancée de l’enquête citoyenne)… Il y a malheureusement parmi les complotistes une proportion suffisante d’abrutis pour que ça fasse le jeu du pouvoir pour tous nous discréditer.
 Le 18 mai, 138e jour de recoronaquista. Louis Fouché nous propose un « court-métrage philosophique » sur le thème de l’escape game.
Nouveau point statistique sur les chiffres du 17 mai. Le point de comparaison est le mardi 10 mai. France : Le record à 500 000 est bien derrière nous ; hier nous avons eu 43 700 tests positifs (au lieu de 56 500 mardi dernier), avec un taux de 17,5 % de positifs au lieu de 20,5 %. Le nombre d’hospitalisations / réanimations baisse encore plus que la semaine dernière, à 18 290 / 1173 au lieu de 20 499 / 1364 ; bref, la fin de cette fausse épidémie semble en vue. En Italie ça baisse aussi beaucoup (7465 / 337). Réseau Sentinelles : sur la semaine 19, le taux d’incidence des cas d’IRA dus au SARS-CoV-2 vus en consultation de médecine générale poursuit sa baisse à 18 cas pour 100 000 habitants contre 25 cas en semaine 18 (taux consolidé contre 30 en taux brut). Phase aiguë, comme disait le psychopathe criminel de l’Élysée ?

Bulletin du Réseau Sentinelles semaine 19 2022.
© Réseau Sentinelles

Nombre total de cas et de morts au niveau mondial selon les chiffres de la John Hopkins University (arrêté le mardi 17 mai à 18 h 45) : 524 266 493 tests positifs et 6 267 916 morts (au lieu de 518 223 144 tests positifs / 6 254 087 morts). Progression comparée sur les 86 dernières semaines (dans l’ordre) : 6 043 349 tests positifs et 13 829 morts (cela nous donne une mortalité en baisse de 0,22 % contre 0,40, 0,38, 0,43, 0,35, 0,36, 0,27, 0,38, 0,32, 0,46, 0,56, 0,55, 0,47, 0,4, 0,3, 0,24, 0,26, 0,37 et 0,77 % les 16 semaines précédentes) au lieu de 3 796 382, 3 805 840, 5 249 155, 5 623 7020, 6 579 080, 10 421 726, 9 659 773, 12 503 972, 12 288 649, 10 541 162, 10 792 824, 12 651 668, 15 940 369, 18 563 386, 23 439 185, 24 890 721, 20 281 933, 17 957 550, 11 432 998, 4 807 749, 4 382 375, 4 080 711, 4 229 567, 4 334 791, 3 426 322, 3 433 219, 2 967 873, 2 945 618, 2 852 739, 2 972 473, 3 071 703, 3 168 940, 3 762 147, 3 945 063, 4 073 570, 4 633 442, 4 659 151, 4 571 695, 4 256 229, 4 326 883, 3 851 445, 3 550 478, 3 317 989, 2 769 366, 2 661 932, 2 521 495, 2 652 817, 2 897 940, 3 401 427, 3 688 502, 4 613 589, 5 362 000, 5 727 525, 5 683 775, 5 417 095, 4 937 900, 4 143 349, 3 916 462, 3 452 036, 3 105 304, 2 712 725, 2 719 107, 2 603 055, 2 669 865, 3 025 984, 3 612 294, 4 149 529, 4 549 652, 5 270 585, 4 347 427, 3 962 711, 4 604 473, 5 262 989, 4 332 311, 4 075 691, 4 174 965, 4 419 923, 3 543 210, 3 563 773, 3 292 377, 2 375 717, 2 288 953, 2 064 243 et de 2 375 717 tests positifs, et de 15 218, 14 610, 22 825, 19 874, 24 058, 28 220, 32 078, 48 160, 39 289, 48 629, 60 881, 70 082, 75 628, 74 417, 70 542, 61 166, 49 135, 46 573, 41 781, 44 673, 48 609, 49 833, 53 151, 50 873, 51 761, 49 864, 52 958, 48 876, 50 625, 48 078, 49 669, 52 696, 55 139, 60 138, 59 354, 68 784, 66 157, 69 230, 69 543, 64 199, 70 600, 71 876, 54 759, 59 394, 54 920, 56 720, 60 933, 74 866, 187 561, 76 335, 82 552, 85 634, 90 054, 93 380, 89 858, 84 140, 86 193, 68 078, 68 313, 62 375, 57 960, 63 223, 63 419, 66 966, 81 496, 86 236, 95 194, 101 435, 93 351, 94 336, 78 021, 72 300, 85 575, 75 109, 75 708, 71 900, 71 123, 69 301, 53 917, 45 367, 43 802, 33 729, 35 767, 40 360 et 39 290 morts. Stagnation à un niveau très bas, sauf que les tests positifs sont en hausse, mais à ce niveau, impossible de savoir s’il s’agit d’un rattrapage, ou d’un nouveau « variant » qui fait encore plus de positifs. Les masques ne sont plus obligatoires dans les transports, et toujours une proportion de golems qui les portent (à part une proportion de gens réellement malades qui les portent comme au Japon pour se signaler par civisme). La semaine dernière, les médias covidistes se sont bien gardés de préciser que si notre gouvernement coronazi a mis fin à cette mesure débile, c’était uniquement parce que la commission européenne avait mis fin au port de la muselière dans les… avions à la même date ! Il est bien clair que McKinsey a fait comprendre à McRond que s’il continuait à terroriser les vieillards jusqu’aux législatives incluses, ces vieillards muselés iraient en masse voter pour ses godillots. Didier Raoult n’a publié aucune vidéo mardi dernier, pour la première fois depuis longtemps. Rien sur son compte Twitter. Bon, papy est en vacances bien méritées !


 Le 19 mai, 139e jour de recoronaquista. Piscine, 56 longueurs. Parution de « Au pays de Jean-Briche… » 4e épisode : « Oranges & Pamplemousses ». Faites tourner ! Dans Ouest-France, Patrick Pelloux tire la sonnette d’alarme sur la situation dans les hôpitaux. Il appelle à réintégrer les suspendus. « Cela va être atroce, du jamais vu. Nous allons avoir des décès inopinés et involontaires dans les structures. » J’ai interpellé tous nos parlementaires, et je vous engage à en faire autant. Dialogue passionnant sur la tuerie du Bataclan, à visionner sur Profession Gendarme. Jean-Dominique Michel publie sur son blog Anthropo-logiques un article traduit de l’anglais paru dans une revue scientifique : « COVID mise à jour : Quelle est la vérité ? de Russell L. Blaylock, qui expose le je cite « scandale criminel de la gestion du Covid ». Nul doute que la presse lécheuse de l’anus de macron ignorera cela comme le reste.
 Le 20 mai, 140e jour de recoronaquista. Piscine, 56 longueurs. J’ai vu Francis Lalanne ce soir dans la même salle où j’avais applaudi Ingrid Courrèges. Il présentait son spectacle et son livre de fables « L’Assemblée des Loups », un grand moment littéraire et humain. Public d’une quinzaine de personnes. Il est dur de gagner sa vie comme poète quand on l’a consacrée à la vérité !


 Le 21 mai, 141e jour de recoronaquista. Pas de sport car une rude journée m’attend. Un disciple de Chibritte a été débusqué dans l’écurie de branquignols LREM saison 1. Il porte un nom prédestiné : Matheus Branquinho ! Didier Raoult publie en retard sa vidéo de la semaine : « Les Divas de la science » (ci-dessus) où il règle ses comptes avec les putains de Médiapart (le criminel aux mains maculées du sang de Serbes Edwy Plenel appréciera) et les branquignols du macronistan : « Les deux ministres qui me harcelaient s’en vont. Donc je suis content ». Il désigne clairement veran-tan-plan comme harceleur et en conflit d’intérêt pour ce harcèlement ; quant à l’autre ministre harceleur, je ne vois pas précisément qui. Manifestation des Patriotes, la première depuis les élections. Succès moyen. L’ambiance a changé. Nous nous retrouvons à 4 Jean-Brichels. Peu d’orateurs. Le veuf de Mauricette Doyer, récemment décédée à cause de l’injection Pfizer, prononce un discours émouvant. Je crois entendre Philippot dire que deux ministres du nouveau gouvernement sont épouses de patrons du CAC 40. J’en trouve une, Amélie Oudéa-Castéra, épouse de Frédéric Oudéa (Société Générale), et Charlotte Caubel, épouse d’Alexandre Bompard (Carouf). Le soir, spectacle de Marie-Line Weber au Kibélé, beau moment artistique et humain.
 Le 22 mai, 142e jour de recoronaquista. 159e jogging et 96e de reconfinement, canal Saint-Denis, ce midi. J’ai pris du poids, mais ça passe ! Sur les berges, niveau Aubervilliers, il y a un festival de graffiti. Ils ont payé au moins une dizaine de blacks, pardon, de vigiles, pour contrôler je ne sais quoi sur les personnes qui passent du côté du « festival ». Les gens sont habitués à se faire contrôler par des vigiles, alors continuons, et ça permet de donner du cash à certaines personnes en échange de votes… Il n’y a pas de petits profits ! Le reportage de LDC News sur la manif d’hier nous donne la parole. J’avais raté un article d’Éric Verhaegue : « L’étrange tropisme lesbien d’Élisabeth Borne ». Sud-Ouest prévient la populace gueuse contre l’intrusion d’horribles « antivax » dans le processus démocratique, dont le criminel Francis Lalanne ! Nous avons tourné le 5e épisode de « Au pays de Jean-Briche… », épuisés mais motivés ! Sortie jeudi, comme d’habitude.
 Le 23 mai, 143e jour de recoronaquista.

 Retour au début de l’article. Si ce journal ne vous est pas paru inutile, faites tourner…

Lionel Labosse, augmenté entre le 1er mai et le 23 mai 2022.


© altersexualite.com 2022